PVT Hong Kong

Pour préparer au mieux votre projet de PVT à Hong Kong

Le PVT Hong Kong

Plusieurs centaines de Français sont attirés chaque année par la région ultra-urbanisée de Hong Kong même si beaucoup méconnaissent encore la grande place accordée à la nature et aux espaces protégés.

Un PVT / Working Holiday Visa à Hong Kong vous permet de vivre dans toute la région administrative de Hong Kong pendant une période maximum d’une an. À vous les sauts d’îles en îles pour sortir de la ville à la recherche d’un peu de quiétude sur une plage ou en randonnée.

Hong Kong s'adresse surtout aux PVTistes sédentaires qui veulent acquérir une expérience professionnelle à Hong Kong tout en s'immergeant dans une culture riche et étonnante. Cette région où l'on parle à la fois l'anglais et le cantonais est particulièrement faite pour tous ceux qui souhaitent vivre en Asie sans forcément maîtriser la langue.

Et pour rester informé, rendez-vous sur notre forum de discussions Hong Kong et sur notre page Facebook PVTistes.net Hong Kong. Nous sommes également présents sur Twitter, Instagram, Youtube et sur notre application !

Les conditions de participation PVT Hong Kong
Les conditions

Âge

Vous devez avoir entre 18 et 30 ans au moment de votre demande de Visa Vacances-Travail.

Plus d'infos +

Passeport

Vous devez détenir un passeport français, canadien ou d'un des 11 autres pays disposant d'un accord avec Hong Kong. Celui-ci devra être valide pour toute la durée de votre séjour.

Plus d'infos +

Économies

Vous devez avoir des économies pour subvenir à vos besoins en début de séjour (au minimum l'équivalent de 25 000 $HK pour les Français, 15 000 $HK pour les Canadiens).

Plus d'infos +

Première participation

Vous ne devez pas avoir déjà bénéficié du PVT Hong Kong.

Plus d'infos +

Assurance PVT

Pour partir en PVT à Hong Kong, vous devez présenter une preuve que vous avez souscrit une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement pour la durée de votre séjour.

Plus d'infos +

Décrocher une place

Le PVT Hong Kong ne fait à l'heure actuelle pas partie des PVT les plus difficiles à obtenir, et il reste généralement des places dans le quota tout au long de l'année.

Plus d'infos +
  • Vous pouvez faire votre demande de visa d’où vous le souhaitez, y compris depuis Hong Kong. Vous devez toutefois noter que le fait de résider habituellement en France est une condition de participation au PVT Hong Kong.

    • Si vous faites votre demande depuis la France, vous pouvez le faire auprès d'un centre des visas pour la Chine en France ou par courrier directement aux bureaux de l'Immigration à Hong Kong (solution recommandée).
    • Si vous le faites depuis l'étranger, vous devez obligatoirement envoyer votre demande de WHV Hong Kong par courrier aux bureaux de l'immigration à Hong Kong.
    • Si vous êtes déjà sur place à Hong Kong, il est possible de venir déposer sa demande en personne à l'Immigration Tower.

    Vous devez déposer une demande papier complet auprès de l'immigration à Hong Kong ou auprès d'un centre de visa chinois en France. Nous vous recommandons de vous adresser directement au bureau de l'immigration de Hong Kong en effectuant une demande par courrier ou une demande en personne, après être arrivé comme touriste à Hong Kong. Il est compliqué de payer les frais lors de la soumission de sa demande par courrier, mais rassurez-vous, vous pouvez également les payer une fois que vous serez à Hong Kong. Si vous payez directement à Hong Kong, vous aurez besoin de quitter le territoire (par exemple en allant à Macau, situé à 45 minutes en ferry) puis y rentrer à nouveau pour valider votre visa. Pour en savoir plus, consultez notre dossier Les démarches pour obtenir son PVT Hong Kong.

    Pour faire votre demande de PVT Hong Kong, vous allez avoir besoin de fournir un formulaire, une copie des pages d'identification de votre passeport, une photo d'identité récente, un relevé de compte ou une preuve de votre banque, une copie de votre billet d'avion aller-retour (ou des fonds supplémentaires pour vous en payer un), une preuve d'assurance. Tous les documents doivent être en anglais.

    Nous revenons plus en détail sur ces documents dans notre dossier sur les démarches pour obtenir son PVT Hong Kong.

    Le PVT Hong Kong est soumis à un quota, c'est-à-dire qu'un nombre limité de candidats peut obtenir un PVT. En 2019, le quota est de 750 visas pour les Français et de 250 places pour les Canadiens. Les quotas des autres pays participants sont disponibles sur cette page des autorités hongkongaises.

    Si vous partez en couple, que vous soyez mariés ou non, vous devez présenter chacun une demande et vos candidatures seront traitées indépendamment l’une de l’autre. Si un seul de vous obtient un WHV, l’autre ne peut pas s’y rattacher.
    Il est possible d'obtenir un PVT Hong Kong en ayant un enfant à charge, mais à condition qu'il ne vous accompagne pas. Il ne pourra pas obtenir, sur place, un statut propre en vous accompagnant.

    Les frais de participation varient selon le lieu de dépôt de votre demande. En résumé, si vous déposez votre demande auprès d'un centre des visas en France, il faudra compter : les frais de service (environ 86 euros) + la commission du consulat chinois (environ 8 euros) + les frais de visas de l'immigration à Hong Kong (230 $HK, soit 26 euros environ).
    Si vous déposez votre demande auprès de l'immigration à Hong Kong, vous n'avez que le prix du visa à payer (230 $ HK, soit 26 euros environ). (edited)

    Si votre dossier est complet, vous recevez une réponse sous 2 à 4 semaines si vous faites votre demande par courrier (le délai est le même si vous faites votre demande auprès d'un centre des visas en France). Pour une demande directement sur place, comptez un délai de 10 à 14 jours.

    Une fois obtenu, votre visa vacances-travail doit être validé dans un délai de 3 mois. Si vous l'avez obtenu depuis la France, vous avez donc 3 mois pour vous envoler à Hong Kong pour le valider. Si vous avez obtenu une lettre vous invitant à venir payer les frais et obtenir votre visa directement à Hong Kong, vous avez 3 mois pour vous rendre à Hong Kong pour payer les frais et obtenir votre visa. Une fois le visa payé et obtenu, vous aurez alors 3 mois pour le faire valider en sortant de Hong Kong puis en y entrant de nouveau. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de lire ceci : pour ceux qui doivent récupérer leur visa à Hong Kong. Une fois que votre Working Holiday Hong Kong a été tamponné dans votre passeport, vous disposez de 12 mois de validité de visa.

    Vous pouvez ensuite entrer et sortir du territoire hongkongais autant de fois que vous le voulez, dans la limite de validité de votre visa. Profitez-en pour aller explorer le reste de l'Asie, par exemple. Mais renseignez-vous au préalable sur les conditions de visa des différents pays !

    À Hong Kong, avec un working holiday visa, vous n'avez pas le droit de travailler pour un même employeur pendant plus de 6 mois. À l'issue de ces 6 mois, vous êtes tenu de changer d'employeur si vous souhaitez continuer à travailler. Vous pouvez en revanche effectuer n’importe quel type d’emploi.

    Les Français n'ont le droit d’étudier une seule matière pendant une période de 6 mois maximum dans un établissement à Hong Kong.
    Les Canadiens ont le droit d'étudier le nombre de matières qu'ils souhaitent, mais la période d'études ne doit pas dépasser 6 mois.

    Retrouvez une liste de liens utiles pour votre PVT à Hong Kong sur cette page.

  • Pas du tout ! Tout d'abord, ça n'est pas un critère pour l'obtention du PVT, mais en plus, ne pas parler cantonais (la langue couramment parlée à Hong Kong) ne vous empêchera pas de vivre au quotidien. Hong Kong compte deux langues officielles  : l'anglais et le cantonais. Les noms des rues et les formulaires sont tout le temps (ou presque) en anglais et en chinois. Une grande part de la population parle anglais (ou du moins se débrouille) et il est très simple de vivre au quotidien pour peu que vous parliez un peu anglais. Si vous avez un très faible niveau d'anglais, là, les choses pourraient être un peu plus compliquée (sauf si vous parlez cantonais évidemment !).

    Au niveau de l'emploi, évidemment, parler cantonais ou mandarin pourraient vous apporter un vrai plus dans votre recherche d'emploi, mais il est aussi possible de trouver plein d'emplois où la maitrise du cantonais ou du mandarin ne sont pas absolument obligatoires.

    Même si vous pouvez vivre intégralement en anglais à Hong Kong, nous vous encourageons tout de même à apprendre quelques mots de vocabulaire en cantonais.

    Vous pouvez faire votre demande tout au long de l'année tant qu'il reste des places dans le quota annuel, fixé à 750 places depuis l'année 2017. En 2014, le quota (alors de 200 places) a été atteint au bout de 9 mois, en septembre. Le quota de l'année 2015 (400 places) a été atteint à la mi-octobre 2015. Le quota de l'année 2016 (500 places) a été atteint en décembre 2016. Depuis 2017, le quota de 750 places n'est plus atteint.

    Si le quota devait être atteint en cours d'année, vous devriez attendre le 1er janvier de l'année suivante pour présenter votre demande de Working Holiday Visa pour Hong Kong.

    Il vous est demandé une copie de votre passeport, une preuve de fonds (en anglais), une attestation d'assurance (en anglais), une photo d'identité récente et un formulaire de demande de visa complété, signé et daté. Un billet d'avion aller-retour (ou une somme supplémentaire en couvrant le coût sur votre preuve de fonds) vous est également demandé. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de consulter la page consacrée aux Working Holiday sur le site de l'immigration à Hong Kong et cette page de notre dossier sur les démarches d'obtention du PVT Hong Kong.

    La demande de visa se fait par courrier (auprès des bureaux de l'immigration à Hong Kong, qui sont habitués à traiter ce type de demande) ou auprès d'un centre des visas chinois en France (qui peuvent parfois moins connaître la procédure ou avoir des difficultés techniques pour envoyer votre demande à Hong Kong). Pour votre demande, nous vous recommandons de lire notre dossier Les démarches pour obtenir son PVT Hong Kong. Vous y retrouverez toutes les conditions de participation, la liste des documents requis, un lien vers le formulaire de demande (et les explications pour le remplir) ainsi que les différences de démarches pour ceux qui font leur demande auprès d'un centre des visas chinois en France et ceux qui envoient leur demande auprès de l'immigration à Hong Kong (notamment en matière de paiement de la demande).

    Sachez que dans tous les cas, votre demande sera traitée à Hong Kong.

    Si vous faites votre demande auprès d'un centre des visas chinois en France, celui-ci joue le rôle d'intermédiaire entre vous et l'immigration de Hong Kong. C'est auprès de lui que vous déposez votre dossier (en personne) et que vous payez les frais (prévoir des frais supplémentaires à ceux de la demande de visa - comptez environ une centaine d'euros). Le centre des visas transmettra votre demande au consulat dont dépend le centre, qui se charge alors de transmettre votre demande à Hong Kong qui vous renvoie ensuite votre visa. Vous disposez alors de 3 mois pour arriver sur le sol hongkongais et valider votre visa.
    Les centres de visas chinois sont habilités depuis mai 2019 à recevoir les demandes de visa pour Hong Kong. Cela signifie notamment qu'ils pourraient ne pas bien connaître les démarches.
    La demande de visa sera nettement plus chère en passant par un centre des visas chinois (comptez 100 euros de plus, au moins).

    De notre côté, nous pensons qu'il est plus simple et moins coûteux de l'envoyer directement aux autorités hongkongaises.

    Si vous faites votre demande par courrier à l'immigration à Hong Kong, le principal problème est le paiement des frais de participation. L'émission d'un chèque en dollars hongkongais coûte assez cher (plus cher que le visa !) et les candidats n'ont pas toujours un contact sur place pouvant aller payer les frais pour eux auprès des autorités (ce qui reste possible). Pour ces raisons, beaucoup de candidats envoient leur dossier sans paiement (en signalant qu'ils ne peuvent pas faire le paiement pour le moment mais sont prêts à le faire sur place). Ils reçoivent, après étude de leur dossier, une lettre les invitant à venir à Hong Kong (sous trois mois) où ils pourront payer les frais directement aux bureaux de l'immigration. Il suffit alors d'entrer à Hong Kong en touriste, puis de se rendre à l'Immigration Tower pour payer les frais (230 $HK - environ 26 euros). Une fois le paiement effectué, les candidats reçoivent leur visa et doivent simplement sortir de Hong Kong et y entrer à nouveau pour l'activer. Pour en savoir plus.

    En principe, ça n'est pas possible. En outre, les employés de l'ambassade ou du centre des visas pourraient ne pas connaître ce type de visa. Si vous vous trouvez à l'étranger, le plus simple est sûrement d'envoyer votre dossier directement aux bureaux de l'Immigration à Hong Kong.

    Les cas de refus sont très rares. Votre demande peut être refusée si vous n'avez pas présenté tous les documents demandés. Dans ce cas, vous pouvez présenter une nouvelle demande avec l'ensemble des documents. Votre demande peut également être refusée si le quota de 750 places est atteint. Dans ce dernier cas, vous devrez attendre la réouverture l'année prochaine pour faire une nouvelle demande. La nouvelle année de quota commence au 1er janvier.

    Vous devez partir dans les 3 mois qui suivent l'obtention de votre PVT. Si vous n'avez pas encore payé les frais de votre demande (vous prévoyez de les payer sur place), vous avez également trois mois pour vous rendre à Hong Kong pour payer les frais à partir de la date indiquée sur votre lettre d'invitation. Une fois le visa émis, vous aurez 3 mois pour sortir de Hong Kong et y re-rentrer pour pouvoir le valider.

    Le gouvernement hongkongais exige que les Français disposent de 25 000 $ HK à leur arrivée à Hong Kong. Vous aurez en effet besoin d'un minimum d'argent pour assurer vos dépenses à votre arrivée, en particulier celles liées à votre installation et à votre logement (dépôt de caution, loyer...) et à votre vie de tous les jours. Cette somme est nécessaire pour subvenir à vos besoins si vous ne trouvez pas tout de suite un emploi. Notez que les loyers coûtent très cher à Hong Kong et nous ne saurions insister sur l'importance de partir avec au moins 25 000 $ HK voire plus pour que votre séjour se passe au mieux.

    N'hésitez pas à consulter notre dossier sur le coût de la vie pour vous faire une idée des prix à Hong Kong.

    Si vous avez déjà votre visa à votre arrivée (un petit papier rose à coller dans votre passeport), présentez-vous au guichet de l'immigration avec la page ouverte sur votre visa (que vous aurez collé dans le passeport sur une page vierge). Après quelques vérifications, l'agent d'immigration le tamponne et vous disposez d'un an de PVT. Pour en savoir plus.
    Si vous n'avez pas encore votre visa (car il vous reste encore à payer les frais), vous entrez à Hong Kong comme touriste, puis vous allez dans l'un des bureaux de l'Immigration à Hong Kong avec votre passeport et la lettre qui vous a été transmise par les autorités hongkongaise. Après avoir effectué votre paiement (en liquide, seulement), on vous remet votre visa (un papier rose) que vous devez valider dans les trois mois en sortant puis en entrant de nouveau à Hong Kong. Pour en savoir plus..

    Une fois que votre Working Holiday visa est validé, vous devez dans les 30 jours qui suivent votre arrivée, faire une demande pour obtenir la carte d'identité hongkongaise : la Hong Kong ID card.
    La Hong Kong ID est votre pièce d'identité à Hong Kong. Vous en aurez besoin quand vous irez à la banque, si vous devez traiter avec l'administration, ou encore pour sortir et re-rentrer rapidement à Hong Kong.
    Pour en savoir plus.

    Le PVT Hong Kong est un visa qui vous autorise seulement à travailler et voyager dans la région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK). En aucun cas ce visa ne vous donne le droit de voyager ou de travailler en Chine continentale. Si vous souhaitez y voyager, vous devrez au préalable faire une demande de visa comme touriste pour la Chine. Il en est de même si vous souhaitez étudier, travailler ou y faire un stage.

    Le PVT Hong Kong ne vous autorise pas non plus à travailler à Macau. Notez que les Français et les Canadiens n'ont pas besoin de visa pour se rendre à Macau pour y faire du tourisme.

    Vous ne cotisez pas à la retraite française pendant votre PVT. Les employeurs à Hong Kong n'ont pas l'obligation de contribuer aux MPF (le système des retraite à Hong Kong) si votre visa de travail a une durée de validité de moins de 13 mois, ce qui est le cas des pvtistes. Néanmoins, certains employeurs le font. Dans ce cas, vous pourrez récupérer les contributions que les employeurs ont faits en votre nom quand vous quitterez définitivement Hong Kong.

    Si vous gagnez un certain montant lors de votre PVT Hong Kong (actuellement plus de 132 000 $HK pendant l'année fiscale), oui, vous devrez payer des impôts. Il n'y a pas d'exemption d'impôt pour les pvtistes. Dans le mois qui précèdera votre départ de Hong Kong, vous serez aussi tenu de déclarer les revenus que vous avez gagné à Hong Kong.

    Pour en savoir plus, nous vous recommandons la lecture de notre dossier sur la retraite et les impôts à Hong Kong.

    Il est tout à fait possible de quitter Hong Kong et d'y revenir pendant toute la durée de validité de votre visa. Vous pouvez ainsi repartir en France temporairement si vous en avez besoin, ou bien profiter de votre séjour pour voyager dans les pays voisins comme la Chine (un visa est nécessaire), les Philippines, la Thaïlande ou encore le Vietnam, par exemple ! Hong Kong est situé au centre de l'Asie, profitez de votre PVT pour rayonner dans les pays alentours !

    Si vous souhaitez rester un peu plus longtemps à Hong Kong, vous pouvez faire une demande pour un visa de travail (si un employeur est prêt à vous sponsoriser) ou bien quitter Hong Kong et y revenir comme touriste. Attention toutefois, dans ce dernier cas, vous n'aurez plus le droit de travailler, et il n'est pas garanti que les autorités hongkongaises acceptent votre retour comme touriste.

LE PVT/WHV HONG KONG, DE A À Z

De l'obtention du permis à la recherche d'emploi une fois sur place !

Suivez-nous sur Facebook