Canada : rédiger une lettre de présentation (lettre de motivation)

Date de publication : 23-03-2020

Auteur

Danielle

Tout aussi importante que le CV, la lettre de présentation joue un rôle crucial dans la sélection des candidats au Canada. Elle est souvent négligée par les pvtistes qui pensent qu’elle ne sera pas lue, mais attention, vous risquez de passer à côté d’une opportunité en ne la rédigeant pas, ou en ne la soignant pas ! Aussi, ne prenez aucun risque et faites-la systématiquement.

Quel est l'objectif d'une lettre de présentation ?

  • Montrer son intérêt pour le poste et susciter l’intérêt du recruteur.
  • Donner envie à l’entreprise de parcourir votre CV, capter son attention, marquer son esprit et se démarquer.

Comment doit-elle être présentée ?

Soyez concis : prévoyez trois paragraphes bien distincts, de 15 à 20 lignes environ, sur une page maximum, avec :

  • Une présentation : qui je suis ?
  • Vos atouts : ce que je vaux, ce que je peux apporter à l’entreprise.
  • Votre objectif : ce que je veux.

Comment faire pour se démarquer ?

Une lettre de présentation a pour but de vous mettre en valeur en fournissant un contenu structuré, clair et personnalisé. Elle doit raconter qui vous êtes, identifier vos forces, ce que vous recherchez dans votre carrière, ce qui vous intéresse dans le poste et, point non négligeable, susciter de la sympathie à votre égard.
Aussi, prenez tout le temps nécessaire pour rédiger une lettre pour un poste qui vous intéresse vraiment. C’est un investissement qui en vaut la peine !

Faites preuve d’originalité, excepté si vous postulez dans une administration, par exemple. Faire preuve d’originalité et de créativité peut dans certains cas s’avérer payant. Exemple : une lettre sous forme d’une petite vidéo.

Mais attention, la prudence est de règle, l’originalité a des limites, surtout dans le contexte d’une offre d’emploi. On reste professionnel !

Quels sont tes conseils pour réussir sa lettre de présentation ?

  • Personnalisez chaque lettre de présentation et adaptez-la à la culture de l’entreprise. Chaque lettre doit être unique et refléter l’offre d’emploi. Il s’agit de faire un lien entre vos compétences techniques et humaines et votre expérience d'une part et les exigences du poste et de l’entreprise d'autre part.
  • Soignez la mise en forme. On ne le répètera jamais assez, l’orthographe doit être irréprochable, pas de fautes de frappe, pas d’erreurs de syntaxe ! L'exigence est d’autant plus grande lorsqu’il s’agit d’emplois pour lesquels les compétences rédactionnelles sont des prérequis indispensables.
    Prévoyez une mise en page aérée, une police lisible et on évite les formats spéciaux.
  • Privilégiez des phrases courtes mais percutantes.
  • Utilisez des verbes d’action (j’ai accompli, j’ai réalisé) plutôt que des verbes de réflexion (je pense, je crois) pour mettre vos réalisations en valeur et ajoutez des exemples précis.
  • Dans le ton de votre lettre, présentez-vous de préférence comme un offreur de services (vos compétences) plutôt qu’en demandeur d’emploi. Tout ceci effectué dans la mesure bien sûr, restez humble et ne tombez pas dans l'arrogance. Restez honnête et authentique pour bien laisser entrevoir vos qualités humaines.
  • Si possible, utilisez des chiffres pour illustrer vos réalisations : si vous êtes un bon développeur d’affaires, n’omettez pas de dire que vous avez dépassé vos objectifs de vente annuels de X % dans votre dernier emploi.
  • Mettez l’accent sur ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, expliquez comment vous allez contribuer à sa croissance et comment vos compétences sont indispensables.

Comment conclure sa lettre de présentation ?

Il est important d’orienter sa conclusion vers une proposition d’entrevue. Mentionnez que vous êtes disponible pour une rencontre, cela montrera votre sérieux. Écrivez que vous avez d’autres compétences dont vous pourriez parler au cours d’une entrevue. En bref, donnez au recruteur l'envie de prendre son cellulaire pour vous appeler !

Quelles sont les erreurs à éviter ?

  • Les fautes d’orthographe : votre lettre risque d’être écartée avant d’être lue… donc on se relit.
  • On évite de répéter « bêtement » les informations présente dans le CV. C'est inutile, voire contre-productif. N’oubliez pas que le recruteur possède votre CV !
  • Attention aux formules de politesse qui pourraient rendre la lettre peu conviviale, voire distante (différence culturelle France/Amérique du Nord) mais soyez poli.
  • Attention à la longueur des phrases et des paragraphes, qui peuvent décourager la lecture. Là aussi, on y est très sensible au Canada. Montrez votre esprit de synthèse.!
  • Utiliser le format A4 : ce format n'existe pas au Canada. Vous devez imprimer ou envoyer votre lettre par courriel au format "lettre".
  • Ne pas bien marquer son intérêt : le recruteur tient à comprendre ce qui vous attire dans le poste et quelles sont les raisons de votre intérêt.
  • Ne pas montrer à l’employeur qu’il est important pour vous : il doit sentir que cette lettre a été écrite spécialement pour lui.
  • Évitez les flatteries.
  • Évitez les clichés tels que : « entreprise mondialement connue » ou « entreprise leader dans son secteur ». Si c’est le cas, le recruteur le sait. Si ce n’est pas le cas, bonjour les dégâts, vous vous êtes mal renseigné ! « Entreprise dynamique », c'est encore inadapté ! Quelle est l’entreprise qui va se définir comme une entreprise non dynamique ?! Il vaut mieux privilégier une formule qui représente bien l’entreprise.

Le mot de la fin

En résumé, rédiger une bonne lettre de présentation est un défi car vous devez marquer l’esprit du recruteur en quelques lignes concises.
Il est nécessaire de montrer que vous avez bien compris les besoins de l’entreprise. L’employeur doit sentir que vous avez choisi son offre parmi tant d’autres et qu’il est important à vos yeux.
Rappelez-vous que, sauf consigne contraire spécifiquement mentionnée dans l’offre d’emploi, un CV ne doit jamais être envoyé sans une lettre de présentation. C’est cette dernière qui vous permettra de vous démarquer de l’ensemble des candidats.

Évaluation de l'article

5/5 (2)

Aucun commentaire

Articles recommandés