Tous les permis et visas pour partir au Canada

Chapitre 4 : Partir au Canada en tant que touriste/visiteur (demande d'AVE)

Date de publication : 20-01-2020

Auteur

Julie

Partir au Canada en tant que touriste/visiteur

AVE et durée du séjour

Les Français, les Belges, les Suisses, les Luxembourgeois, les Portugais et les Espagnols (entre autres) bénéficient d’une autorisation de séjour touristique sans avoir à faire de demande de visa (programme d’exemption de visa). Ils doivent toutefois demander une AVE (Autorisation de Voyage Électronique).

Vous avez ainsi la possibilité de découvrir le Canada pendant une durée maximale de 6 mois, sauf mention contraire de l’agent d’immigration qui vous accueillera au Canada, comme c’est expliqué sur le site du gouvernement du Canada. En effet, l’agent peut vous accorder un droit de séjour plus court s’il le juge nécessaire, voire vous refuser l’entrée sur le territoire canadien s’il craint que vos objectifs de séjour ne soient pas ceux d’un touriste.

Des vérifications parfois poussées !

S’il craint que vous travailliez au Canada, sans en avoir le droit, l’agent d’immigration peut vérifier le contenu de votre bagage, vos SMS, votre boite e-mail, vos réseaux sociaux ainsi que votre navigateur Internet, pour voir si vous emportez avec vous des CV, si vous avez des entretiens d’embauche prévus ou si vous avez cherchez du travail sur Internet, par exemple. Cette expérience (à lire !) date de 2010, mais depuis, nous avons eu plusieurs retours de touristes au Canada qui se sont retrouvés dans cette situation, ce n’est pas un cas isolé !

Prévoyez, donc, à votre arrivée au Canada, de disposer des preuves de votre bonne foi : un billet d’avion retour, un itinéraire de voyage, vos éventuels billets d’avion, de train ou de bus pour voyager dans le pays ou, par exemple, aux États-Unis et des réservations d’hébergement à des endroits différents au Canada.

Si vous souhaitez rester plus longtemps au Canada, vous devrez faire une demande de prorogation de séjour (pour en savoir plus, consultez le site du gouvernement canadien) au moins 30 jours avant la fin de ces 6 mois. Passé ce délai, vous devrez quitter le pays et pourrez y revenir si vous le souhaitez.

Ses avantages

  • Les 6 mois dont vous disposez vous donnent le temps de voyager, de trouver l’endroit idéal pour envisager un PVT par exemple ou pourquoi pas, de faire du volontariat mais les conditions pour faire du volontariat au Canada sont extrêmement strictes. Si c’est votre projet, nous vous invitons vivement à consulter notre article Volontariat au Canada et permis de travail (WWOOF, HelpX, Workaway).
  • Il n’est apparemment pas illégal de chercher du travail au Canada avec un permis touristique (cependant, ça ne doit pas être le but principal de votre séjour), mais cette question est très délicate : comme il est interdit de travailler au Canada avant d’avoir obtenu un permis de travail, les agents d’immigration sont méfiants vis-à-vis de certains touristes, qui, par exemple, auraient emporté avec eux des CV, des lettres de motivation, ou d’autres documents laissant penser qu’ils vont chercher un emploi sur place et qu’ils ne comptent pas rentrer chez eux avant longtemps. En effet, ils peuvent penser que vous n’allez pas seulement vous contenter de chercher un emploi, mais que vous pourriez commencer à travailler avant même d’avoir obtenu un permis de travail !
Chaque année, des touristes sont renvoyés dans leur pays d’origine car ce qu’ont trouvé les agents d’immigration dans leurs bagages, leur ordinateur, leurs SMS, leurs réseaux sociaux ou leur historique de navigation internet leur a laissé penser qu’ils allaient chercher à travailler au Canada. Soyez vigilant !

Ses inconvénients

  • Vous l’avez compris, il est interdit de travailler quand on est touriste.
  • Il n’est pas recommandé de se rendre au Canada en tant que touriste entre la demande d’un permis de l’initiative EIC (PVT, JP, Stage ou VIE) et son acceptation (ou son refus). En revanche, si vous faites votre demande de permis depuis le Canada, où vous effectuez actuellement un séjour touristique par exemple, cela ne pose pas de problème. Vous devrez juste sortir, puis rentrer au Canada pour valider votre permis. C’est le tour du poteau.

Peut-on faire du bénévolat ou du volontariat au Canada en tant que touriste ?

Le bénévolat, c’est donner quelques heures de son temps, sans compensation (rémunération, logement, nourriture).

Le volontariat, c’est donner quelques heures de votre temps (environ 4 à 6 heures par jour, 5 jours par semaine), en échange du logement et des repas. Les trois réseaux de volontariat les plus connus sont :

  • WWOOF
  • HelpX
  • Workaway

Pour plus d’informations, consultez notre article Faire du volontariat (WWOOF, HelpX, Workaway).

Attention ! Le Canada vous autorise à faire du bénévolat/volontariat en tant que touriste à la condition que votre mission soit bien celle d’un bénévole : vous ne devez pas, en devenant bénévole pour une entreprise, faire le travail qu’une personne aurait normalement dû faire de façon rémunérée.

Votre employeur ne doit pas vous prendre comme bénévole pour éviter d’avoir à embaucher quelqu’un.

De plus, cette mission bénévole ne doit pas être la raison principale de votre séjour au Canada et ne doit pas être exercée à temps plein.

Vous pouvez être bénévole pour siéger au conseil d’un organisme de bienfaisance ou pour aider par téléphone les victimes de violences, par exemple.

Si vous voulez faire du bénévolat/volontariat dans une ferme, celle-ci doit être une ferme familiale, et non une ferme commerciale, qui a pour objectif de faire du profit.

Pour plus d’informations sur le bénévolat/volontariat avec un statut de touriste au Canada, consultez notre article : Bénévolat/Volontariat au Canada : faut-il un permis de travail ?

Chapitre 4 sur 14

Évaluation de l'article

5/5 (6)

275 Commentaires

Nazim
1 25
Bonjour,
J'ai essayé de chercher si cette question avait déjà été poser sur le site mais je n'ai pas trouvé.
Quand on dispose d'un PVT et qu'on fait une demande de permis d'études pour le Québec, que se passera-t-il? On doit choisir l'un des deux et être obligé de laisser tomber l'autre?
Raphael
865 2.2K
Message de montferrand
bonjour

ma profession est sur la liste des professions admissibles au traitement simplifié quebec, comment faire concrètement pour faire cette démarche simplifiée?? MERCI
Salut montferrand !

Je ne suis pas certain de savoir exactement de quoi tu parles mais si c'est ce que je pense, ce lien devrait t'aider à comprendre les démarches à suivre : Immigration Québec - Démarche simplifiée pour l’embauche de travailleurs étrangers temporaires dans des professions spécialisées à haut salaire
montferrand
0 6
bonjour

ma profession est sur la liste des professions admissibles au traitement simplifié quebec, comment faire concrètement pour faire cette démarche simplifiée?? MERCI
Raphael
865 2.2K
Salut Marion !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de MarionR24
J'ai déjà vu qu'il y avait plusieurs options pour partir travailler au Canada, mais en étant 2, cela complique les choses... Avez vous des compléments d'informations à me donner pour pouvoir partir à 2 en toute sérénité ? D'autres options qui serait moins risquées que le PVT ?
Il n'existe effectivement pas que le PVT pour venir travailler au Canada Tu as l'avantage d'être infirmière qui est un métier qualifié et qui est plutôt recherché là-bas ! Tu pourrais donc par exemple faire une demande de JP et ton conjoint pourrait te suivre en obtenant un permis de travail ouvert pour conjoint (si vous l'êtes aux yeux du Canada) !

Voici les deux liens qui t'expliquent ces permis :
- Le permis Jeunes Professionnels (JP) au Canada - pvtistes.net
- Le permis de travail ouvert pour conjoint d'un titulaire de permis EIC (Canada) - pvtistes.net

Autrement, n'hésite pas à consulter ce dossier où l'on compile tous les permis et visas pour venir au Canada : Les permis et visas pour partir au Canada (tourisme, travail, études, RP...)

N'hésite pas si tu as d'autres questions !
Carô
5.7K 11.9K
Bonjour Sarah,

J'ai déplacé ton message ici.

Message de sarah0409
Je voulais savoir quelle serait la meilleure solution ?Refaire un permis JP vu que je ne suis pas partie en ajoutant une lettre d’explications ? Faire un permis PVT ?
Aucune de ces deux-là. Tu as déjà obtenu un JP. Tu ne peux donc demander ni un nouveau JP ni un PVT.
En effet, toute participation est considérée comme effective dès l'émission de la lettre de correspondance. Que tu ne sois pas partie n'y change rien, peu importe la ou les raisons qui t'en ont empêchée.
Dans le programme EIC, il ne te reste que la catégorie Stage coop. Mais ça n'a pas l'air de correspondre à ton projet.

Je te conseille de consulter le dossier
Les permis et visas pour partir au Canada (tourisme, travail, études, RP...) pour prendre connaissance des autres permis ou programmes susceptibles de représenter une alternative pour toi.

Quelle est ta profession? Souhaites-tu vraiment te limiter au Québec?
sarah
0 7
Bonjour Pouvez vous m’aider s’il vous plaît ; j’ai déjà eu un Permis JP en 2018 comme j’ai eu plusieurs imprévus en France je n’ai pas pu y aller ; j’ai reçu ma lettre d’introduction et je ne l’ai pas validée.En 2019 j’ai fait une demande de permis de travail en traitement simplifié avec un nouvel employeur et j’ai eu le CAQ et l’EIMT en décembre 2019 mais mon employeur a décidé de tout arrêter du jour au lendemain alors que je m’étais préparé avec ma fille . Je voulais savoir quelle serait la meilleure solution ?Refaire un permis JP vu que je ne suis pas partie en ajoutant une lettre d’explications ? Faire un permis PVT ?
Merci de vos conseils .
A chaque questions , votre site m’a aidé et je vous en remercie .
Marion
0 1
Bonjour à tous,

Je me permets de poster un message afin d'avoir des informations supplémentaires sur ma situation.

Voilà je suis jeune diplômée infirmière et mon ami travail dans l'hôtelerie/restauration et nous envisageons de nous expatrier au Canada. Une envie qui nous suit depuis très longtemps mais nous attendions la fin de mes études...

J'ai déjà vu qu'il y avait plusieurs options pour partir travailler au Canada, mais en étant 2, cela complique les choses... Avez vous des compléments d'informations à me donner pour pouvoir partir à 2 en toute sérénité ? D'autres options qui serait moins risquées que le PVT ?

Merci à vous, à bientôt,
Marion
Raphael
865 2.2K
Salut Pauline !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de Pauline935
- J'ai un permis de travail ouvert de 2 ans (PVT) au Canada qui se termine le 10 septembre 2020 (avec l'éventuel possibilité de prolonger en statut implicite jusqu'au 10 décembre 2020).
Non, il n'est pas possible de prolonger son PVT ! Un statut implicite s'acquiert quand tu es en attente d'une réponse pour une demande de permis de travail que tu as fait par exemple (Permis A75, Mobilité francophone etc.)

Message de Pauline935
Quelles sont les options qui existent dans ma situation, sachant qu'à priori je ne peux pas suivre la voie "travail au québec" > "envoi de dossier CSQ" > "changement de permis de travail en permis fermé" ?
Effectivement, il faudrait que pour cela ton employeur soit québécois mais ce n'est pas ton cas puisqu'il est établi à Ottawa...

Message de Pauline935
Est-ce qu'il existe des possibilités de renouveler son permis de travail pour le Canada pour les personnes qui auraient travaillé un temps au Québec mais trouverait un travail dans une autre province ?
Non, aucun permis ne prévoit quelque chose en ce sens : chaque province a ses propres règles et celles du Québec sont souvent très différentes de toutes les autres !

Message de Pauline935
En faisant la recherche de visa, j'ai vu qu'au moins une des options serait éventuellement "le permis de travail sans EIMT grâce à Mobilité francophone au Canada" qui pourrait fonctionner avec un coût de 230$ pour l'employeur.
De ce que je comprends de ta situation, ça semble effectivement être là ta meilleure option Tu comptes faire ta demande de RP par la suite ? Si tu souhaites obtenir plus d'informations sur Mobilité Francophone, je te conseille de te rendre sur ces deux liens :

- Le permis de travail sans EIMT grâce à Mobilité francophone au Canada - pvtistes.net
- Mobilité francophone (permis de travail sans EIMT) - Page 53

N'hésite pas si tu as d'autres questions !
Pauline935
2 19
Bonjour,

Quelles seraient les possibilités qui me sont offertes dans le cas où :

- J'ai un permis de travail ouvert de 2 ans (PVT) au Canada qui se termine le 10 septembre 2020 (avec l'éventuel possibilité de prolonger en statut implicite jusqu'au 10 décembre 2020).
- J'ai cumulé un an d'expérience de travail au Québec mais n'ai pas pu envoyer le dossier (mise à pied COVID-19) pour faire une demande de CSQ. En théorie, je dois donc retrouver du travail au Québec pour envoyer le dossier et être éligible (en étant en emploi)
- J'ai trouvé un emploi à Ottawa (en Ontario) avec la possibilité de résider à Gatineau (au Québec)

Quelles sont les options qui existent dans ma situation, sachant qu'à priori je ne peux pas suivre la voie "travail au québec" > "envoi de dossier CSQ" > "changement de permis de travail en permis fermé" ? Est-ce qu'il existe des possibilités de renouveler son permis de travail pour le Canada pour les personnes qui auraient travaillé un temps au Québec mais trouverait un travail dans une autre province ?

Merci beaucoup !

En faisant la recherche de visa, j'ai vu qu'au moins une des options serait éventuellement "le permis de travail sans EIMT grâce à Mobilité francophone au Canada" qui pourrait fonctionner avec un coût de 230$ pour l'employeur.

Est-ce que des personnes sont déjà passés par ce même processus ? Est-ce qu'il y a des retours d'expérience pour ce visa ?

Merci.
Larry
1 6
Message de larousse
Si tu n'es pas Canadien ni RP, il te sera difficile de trouver du travail comme agent d'escale dans un aéroport canadien car cela exige une "security clarence" pour les accès...

De plus, ce travail fait partie de la catégorie C, donc pas de possibilité de permis de travail ouvert pour ta conjointe...

Voir code 6523 ou 7534 de la CNP.
Merci pour tes précieuses infos !

Articles recommandés