Tous les permis et visas pour partir au Canada

Chapitre 4 : Partir au Canada en tant que touriste/visiteur (demande d'AVE)

Date de publication : 20-01-2021

Auteur

Julie

Partir au Canada en tant que touriste/visiteur

AVE et durée du séjour

Les Français, les Belges, les Suisses, les Luxembourgeois, les Portugais et les Espagnols (entre autres) bénéficient d’une autorisation de séjour touristique sans avoir à faire de demande de visa (programme d’exemption de visa). Ils doivent toutefois demander une AVE (Autorisation de Voyage Électronique).

Vous avez ainsi la possibilité de découvrir le Canada pendant une durée maximale de 6 mois, sauf mention contraire de l’agent d’immigration qui vous accueillera au Canada, comme c’est expliqué sur le site du gouvernement du Canada. En effet, l’agent peut vous accorder un droit de séjour plus court s’il le juge nécessaire, voire vous refuser l’entrée sur le territoire canadien s’il craint que vos objectifs de séjour ne soient pas ceux d’un touriste.

Des vérifications parfois poussées !

S’il craint que vous travailliez au Canada, sans en avoir le droit, l’agent d’immigration peut vérifier le contenu de votre bagage, vos SMS, votre boite e-mail, vos réseaux sociaux ainsi que votre navigateur Internet, pour voir si vous emportez avec vous des CV, si vous avez des entretiens d’embauche prévus ou si vous avez cherchez du travail sur Internet, par exemple. Cette expérience (à lire !) date de 2010, mais depuis, nous avons eu plusieurs retours de touristes au Canada qui se sont retrouvés dans cette situation, ce n’est pas un cas isolé !

Prévoyez, donc, à votre arrivée au Canada, de disposer des preuves de votre bonne foi : un billet d’avion retour, un itinéraire de voyage, vos éventuels billets d’avion, de train ou de bus pour voyager dans le pays ou, par exemple, aux États-Unis et des réservations d’hébergement à des endroits différents au Canada.

Si vous souhaitez rester plus longtemps au Canada, vous devrez faire une demande de prorogation de séjour (pour en savoir plus, consultez le site du gouvernement canadien) au moins 30 jours avant la fin de ces 6 mois. Passé ce délai, vous devrez quitter le pays et pourrez y revenir si vous le souhaitez.

Ses avantages

  • Les 6 mois dont vous disposez vous donnent le temps de voyager, de trouver l’endroit idéal pour envisager un PVT par exemple ou pourquoi pas, de faire du volontariat mais les conditions pour faire du volontariat au Canada sont extrêmement strictes. Si c’est votre projet, nous vous invitons vivement à consulter notre article Volontariat au Canada et permis de travail (WWOOF, HelpX, Workaway).
  • Il n’est apparemment pas illégal de chercher du travail au Canada avec un permis touristique (cependant, ça ne doit pas être le but principal de votre séjour), mais cette question est très délicate : comme il est interdit de travailler au Canada avant d’avoir obtenu un permis de travail, les agents d’immigration sont méfiants vis-à-vis de certains touristes, qui, par exemple, auraient emporté avec eux des CV, des lettres de motivation, ou d’autres documents laissant penser qu’ils vont chercher un emploi sur place et qu’ils ne comptent pas rentrer chez eux avant longtemps. En effet, ils peuvent penser que vous n’allez pas seulement vous contenter de chercher un emploi, mais que vous pourriez commencer à travailler avant même d’avoir obtenu un permis de travail !
Chaque année, des touristes sont renvoyés dans leur pays d’origine car ce qu’ont trouvé les agents d’immigration dans leurs bagages, leur ordinateur, leurs SMS, leurs réseaux sociaux ou leur historique de navigation internet leur a laissé penser qu’ils allaient chercher à travailler au Canada. Soyez vigilant !

Ses inconvénients

  • Vous l’avez compris, il est interdit de travailler quand on est touriste.
  • Il n’est pas recommandé de se rendre au Canada en tant que touriste entre la demande d’un permis de l’initiative EIC (PVT, JP, Stage ou VIE) et son acceptation (ou son refus). En revanche, si vous faites votre demande de permis depuis le Canada, où vous effectuez actuellement un séjour touristique par exemple, cela ne pose pas de problème. Vous devrez juste sortir, puis rentrer au Canada pour valider votre permis. C’est le tour du poteau.

Peut-on faire du bénévolat ou du volontariat au Canada en tant que touriste ?

Le bénévolat, c’est donner quelques heures de son temps, sans compensation (rémunération, logement, nourriture).

Le volontariat, c’est donner quelques heures de votre temps (environ 4 à 6 heures par jour, 5 jours par semaine), en échange du logement et des repas. Les trois réseaux de volontariat les plus connus sont :

  • WWOOF
  • HelpX
  • Workaway

Pour plus d’informations, consultez notre article Faire du volontariat (WWOOF, HelpX, Workaway).

Attention ! Le Canada vous autorise à faire du bénévolat/volontariat en tant que touriste à la condition que votre mission soit bien celle d’un bénévole : vous ne devez pas, en devenant bénévole pour une entreprise, faire le travail qu’une personne aurait normalement dû faire de façon rémunérée.

Votre employeur ne doit pas vous prendre comme bénévole pour éviter d’avoir à embaucher quelqu’un.

De plus, cette mission bénévole ne doit pas être la raison principale de votre séjour au Canada et ne doit pas être exercée à temps plein.

Vous pouvez être bénévole pour siéger au conseil d’un organisme de bienfaisance ou pour aider par téléphone les victimes de violences, par exemple.

Si vous voulez faire du bénévolat/volontariat dans une ferme, celle-ci doit être une ferme familiale, et non une ferme commerciale, qui a pour objectif de faire du profit.

Pour plus d’informations sur le bénévolat/volontariat avec un statut de touriste au Canada, consultez notre article : Bénévolat/Volontariat au Canada : faut-il un permis de travail ?

Chapitre 4 sur 13

Évaluation de l'article

5/5 (12)

316 Commentaires

larousse
3.3K 8.4K
Message de ValentineCanada
Bonjour! Pourriez-vous m'aider? Je suis actuellement en Stage de 6 mois avec un permis Stage coop, mon employeur souhaite m'embaucher en utilisant la mobilité francophone. J'ai lu que je ne bénéficiais pas d'une potentielle situation implicite. Je ne sais donc pas si je dois aller faire le tour du poteau pour obtenir une mobilité francophone alors même que je suis encore en stage ou juste après ? Combien de temps prennent les démarches, vais-je pouvoir travailler immédiatement si je fais le tour du poteau ? Peut-être devrais-je faire les demarches en ligne ?
Bonjour,

La procédure c'est de demander une prolongation de ton permis de travail en ligne via IRCC, dans le cadre de la Mobilité francophone. Tu pourras rester au pays et bénéficier des conditions de ton permis actuel jusqu'à ce que tu reçoives une réponse de IRCC.
ValentineCanada
0 1
Bonjour! Pourriez-vous m'aider? Je suis actuellement en Stage de 6 mois avec un permis Stage coop, mon employeur souhaite m'embaucher en utilisant la mobilité francophone. J'ai lu que je ne bénéficiais pas d'une potentielle situation implicite. Je ne sais donc pas si je dois aller faire le tour du poteau pour obtenir une mobilité francophone alors même que je suis encore en stage ou juste après ? Combien de temps prennent les démarches, vais-je pouvoir travailler immédiatement si je fais le tour du poteau ? Peut-être devrais-je faire les demarches en ligne ?
larousse
3.3K 8.4K
Message de Lauradugalic83
Est-il possible d’arriver sur le territoire canadien en décalé, car mon conjoint a des obligations professionnelles et pourrais arriver que fin septembre, alors que moi se serait pour le 1er Août…
Bonjour,

Bien sûr, aucune obligation d'arriver ensemble!
Laura
0 4
Bonjour je m’appelle Laura et j’ai été admise à l’école pour 3 ans à Montréal!
Mon conjoint me suis, pour lui faire un permis de travail ouvert en tant que conjoint accompagnateur.
Notre CAQ à été validé, nous avons envoyé nos deux demandes de permis nous attendons les réponses.
Néanmoins j’ai une question:
Est-il possible d’arriver sur le territoire canadien en décalé, car mon conjoint a des obligations professionnelles et pourrais arriver que fin septembre, alors que moi se serait pour le 1er Août…
Est-ce que cela poserait un problème lors du passage de l’agent de l’immigration?

Merci beaucoup!

Laura
larousse
3.3K 8.4K
Message de FredM88
Bonjour,
Actuellement salariée en France, mon entreprise dispose d'agences au Canada et je souhaite partir à Montréal. Mon objectif est de m'y installer définitivement. Je ne sais pas quelle est la meilleure option dans ce cas pour pouvoir partir mais ça serait certainement dans un premier temps en tant que travailleur détaché (donc 3 ans max renouvelable). Si je pars en tant que travailleur détaché, je comprends que je n'ai pas besoin d'un permis de travail. Confirmez-vous ?
Bonjour Fred,

Il faut absolument un permis de travail, tu n'es pas dispensé. Il faut aussi que l'entreprise canadienne pour laquelle tu comptes travailler fasse une demande d'EIMT, à moins que tu répondes aux critères de l'Accord économique Canada-Union Européenne, dans tel cas l'EIMT peut être dispensé:

Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne (UE) – Personnes faisant l’objet d’un transfert temporaire intragroupe visées au R204a) (permis de travail requis/code de dispense de l’EIMT T44) et conjoints (permis

En gros, tu dois être un cadre supérieur, un spécialiste ou un stagiaire diplômé qui part en perfectionnement pour l'entreprise en question.

Mais dans tous les cas, tu auras besoin d'un permis de travail, sans l'ombre d'un doute.
Partir en tant que travailleur détaché facilite-t-il la possibilité d'obtenir une résidence permanente ? Si non, que me conseillez-vous de faire pour avoir la chance de pouvoir rester au Canada ?
Non, cela ne facilite pas la résidence permanente. Tu devras choisir un programme d'immigration et rencontrer les exigences pour être sélectionné. Je te conseille de lire le Guide de la RP pour en savoir plus:

Guide des programmes de résidence permanente au Canada
FredM88
0 3
Bonjour,
Actuellement salariée en France, mon entreprise dispose d'agences au Canada et je souhaite partir à Montréal. Mon objectif est de m'y installer définitivement. Je ne sais pas quelle est la meilleure option dans ce cas pour pouvoir partir mais ça serait certainement dans un premier temps en tant que travailleur détaché (donc 3 ans max renouvelable). Si je pars en tant que travailleur détaché, je comprends que je n'ai pas besoin d'un permis de travail. Confirmez-vous ?
Partir en tant que travailleur détaché facilite-t-il la possibilité d'obtenir une résidence permanente ? Si non, que me conseillez-vous de faire pour avoir la chance de pouvoir rester au Canada ?
D'avance merci pour votre réponse.
larousse
3.3K 8.4K
Message de VictorD21
Bonsoir, j'ai plusieurs questions au sujet du visa visiteur, je me renseigne au cas où je n'obtiendrais pas le PVT.

De quelle assurance aurais-je besoin pour le visa visiteur ?
Bonjour,

L'assurance n'est pas obligatoire quand on vient comme visiteur. Je pense que @GlobePVT offre aussi des assurances voyages "classiques".
Si je pars avec 2500€ et un billet d'avion aller simple, une preuve de wwoofing durant la totalité du voyage (6 mois) serait suffisant pour convaincre les douaniers de me laisser les 6 mois ? Si oui il faudrait une attestation sur l'honneur de chaque hôte pendant toute la durée ?
Attention, le woofing n'est permis que pendant 4 semaines sur chaque ferme non commerciale et il ne doit pas être la raison principale de ton séjour.

2500 euros me semble peu pour subvenir à tes besoins pendant 6 mois, même avec du woofing.
khadim
0 1
Bonsoir

Les PVT sont ils disponibles pour les senegalais?
Victor
0 1
Bonsoir, j'ai plusieurs questions au sujet du visa visiteur, je me renseigne au cas où je n'obtiendrais pas le PVT.

De quelle assurance aurais-je besoin pour le visa visiteur ?

Si je pars avec 2500€ et un billet d'avion aller simple, une preuve de wwoofing durant la totalité du voyage (6 mois) serait suffisant pour convaincre les douaniers de me laisser les 6 mois ? Si oui il faudrait une attestation sur l'honneur de chaque hôte pendant toute la durée ?

Si le billet aller simple n'est pas envisageable, quelle compagnie aérienne propose un billet aller-retour avec retour flexible (je voudrais continuer à voyager et changer de pays à la fin de mon visa) ?

Bonne soirée.
Victor
Pliz
6.2K 13.7K
Bonjour Sarah,

Message de Sarahsev
Dois-je faire ma demande ce mois-ci ou attendre encore un peu si je suis tiré au sort?
Si tu as été tirée au sort et accepté cette invitation, tu as 20 jours pour soumettre ta demande.
Une fois traitée; si elle est approuvée, quand tu recevras ta lettre de correspondance, tu auras effectivement douze mois pour partir au Canada.
Les délais importants sont rappelés dans le mini tutoriel dont Mat t'a donné le lien.
Je te conseille aussi, pour remplir correctement et sans stress ta demande, de lire tranquillement le tutoriel complet. Pour voir ce qui est demandé étape par étape.
Tutoriel EIC : Stage coop, Jeunes Pro, VIE et PVT Canada 2022

Articles recommandés