Si le Canada est un pays qui vous a vraiment plu et que vous souhaitez y rester pour y résider de façon temporaire ou permanente, voici un article vous donnant un aperçu des solutions auxquelles vous pourriez songer.

Avant toute chose, il faut noter que le PVT au Canada n’est pas un permis de travail prolongeable ou renouvelable. Vous ne pourrez pas demander un autre PVT Canada (sauf rares exceptions), ni demander une prolongation de quelques mois ou années de votre PVT.

Après avoir obtenu un PVT Canada, il n’est pas non plus possible de demander un permis Jeunes Professionnels, les deux n’étant plus cumulables (si vous avez obtenu votre PVT à la saison 2015 ou après). En savoir plus.

Attention : si votre PVT se termine, vous n’avez pas le droit de rester sur le territoire canadien sans avoir fait une demande préalable de changement de statut (une demande d’un autre permis de travail, d’une fiche du visiteur, etc). Vous devrez quitter le territoire canadien afin de ne pas y demeurer illégalement.

Le Canada offre un bon nombre de programmes de résidence permanente, de permis de travail et d’études, qui pourront peut-être correspondre à votre projet. Dans cet article, nous allons vous présenter ces différentes options de façon sommaire et nous vous proposons, en complément, un dossier plus développé, avec les avantages et inconvénients de chaque option pour aller au Canada ou rester après un PVT : Les permis et visas pour partir au Canada.

Nous vous proposons dans cet article quatre cas de figure : rester au Canada pour travail, étudier ou immigrer de façon permanente.

Rester au Canada après le PVT : faire du tourisme

Suite à votre année (pour les Belges) ou vos deux ans (pour les Français) de PVT, vous souhaitez rester au Canada pour en profiter pour faire du tourisme et parcourir le pays ?
C’est possible avec la procédure de demande de prorogation de séjour au Canada à titre de visiteur (la demande d’une fiche du visiteur).
Vous devez en principe présenter votre demande au moins un mois avant l’échéance de votre PVT.
Les frais de demande sont variables et débutent à 100 $. Les délais de traitement de la demande en ligne sont estimés à une centaine de jours. En attendant d’obtenir la réponse définitive et votre fiche du visiteur et tant que vous ne quittez pas le territoire canadien, vous avez droit à un “statut implicite” qui vous permet de rester au Canada, mais qui ne vous permet pas de continuer à travailler comme si vous étiez encore en PVT. Dès l’expiration de votre PVT, il faudra arrêter de travailler.

Liens utiles

Certains pvtistes souhaitant continuer leur séjour au Canada en tant que visiteur pour faire du tourisme, tentent de réaliser un tour du poteau (se rendre aux États-Unis quelques minutes et revenir au Canada), mais l’entrée sur le territoire canadien n’est jamais garantie, surtout si l’agent d’immigration a des soupçons quant au bien fondé de votre séjour touristique (il pourrait penser que vous souhaitez travailler à nouveau, cette fois illégalement, puisque votre permis de travail est arrivé à échéance).

Rester au Canada après le PVT : travailler

Si vous souhaitez rester au Canada pour travailler, sans toutefois vous lancer dans une demande de résidence permanente, vous pouvez regarder du côté des permis de travail.
Si vous avez un employeur qui souhaite vous garder à l’issue de votre PVT, vous pouvez vous renseigner sur la demande de permis de travail fermé.
Contrairement au PVT, qui est un permis de travail « ouvert », un permis de travail « fermé » ne vous autorise à travailler que pour un seul employeur, celui pour lequel votre permis de travail est délivré. La liberté ne sera donc pas la même qu’en PVT !

Qu’est-ce que l’EIMT ?

L’EIMT (Etude d’Impact sur le Marché du Travail) est une procédure qui est parfois obligatoire (en fonction de différents facteurs, comme votre métier, votre entreprise, votre localisation, par exemple). Dans beaucoup de cas, les employeurs ont besoin de passer par cette procédure pour vous embaucher, vous, travailleur étranger. Il s’agit de prouver au gouvernement canadien, grâce à différentes mesures (publication de l’offre d’emploi dans plusieurs médias, entretiens d’embauches, etc) que votre employeur n’a pas réussi à recruter d’employé canadien ou résident permanent au Canada, et qu’il a donc besoin de recruter de la main d’oeuvre étrangère. C’est une procédure longue et coûteuse (1 000 $ aux frais de l’employeur), qui peut rebuter les employeurs. Une fois l’EIMT en poche (ce qui est loin d’être garanti), commence la procédure de demande du permis de travail fermé (qui est elle aussi longue).

Pour en savoir plus sur cette démarche : L’Étude d’Impact sur le Marché du Travail (EIMT) au Canada.

L’employeur a besoin de l’EIMT pour obtenir un permis de travail dans le cadre du programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).
L’employeur n’a pas besoin de l’EIMT pour obtenir un permis de travail dans le cadre du programme de mobilité internationale (PMI).

Le cas des conjoints de travailleurs qualifiés ou d’étudiants au Canada

Si vous êtes le conjoint de fait ou l’époux-se d’un titulaire d’un permis de travail ou d’un permis d’études au Canada, vous pouvez, sous certaines conditions, obtenir un permis de travail ouvert (vous permettant, donc, de travailler pour n’importe quel employeur, sans restrictions).

Liens utiles

Rester au Canada après le PVT : étudier ou suivre une formation

Une solution qui peut être envisagée pour rester au Canada à l’issue de son PVT est de commencer (ou de reprendre) des études !
Il faudra, une fois le programme d’études choisi et votre inscription acceptée dans un établissement au Canada, faire la demande d’un permis d’études.
En fonction de votre situation (études à temps plein ou temps partiel et/ou si votre établissement scolaire est éligible), vous aurez le droit de travailler en dehors de vos études. En savoir plus.

Pour obtenir un permis d’études, vous devrez être en mesure de prouver que vous avez assez d’économies pour subvenir à vos besoins pendant votre période étudiante (environ 10 000 dollars en plus des frais de scolarité). C’est donc quelque chose à prendre en compte !

Les formations professionnelles

Dans le cadre d’un permis d’études, vous pouvez également envisager de suivre une formation professionnelle, pour vous former à un métier ! Différents organismes en proposent, notamment ILAC, à Toronto et Vancouver, qui propose des formations dans des domaines variés (service client, vente, événementiel, hôtellerie-restauration, business, marketing, gestion d’entreprise, administration et santé). En savoir plus.

Au Québec, certaines formations professionnelles (dans des domaines très variés) sont totalement gratuites pour les Français. Des frais de dossier de 100 $CA sont à prévoir, mais avec le coupon pvtistes.net, vous ne les payez pas ! En savoir plus.

Rester au Canada après le PVT : demander la résidence permanente

Si vous souhaitez rester au Canada sur le long terme et que vous vous y projetez pour plusieurs années (ou pour toujours !), alors devenir résident permanent est probablement la solution.

Obtenir une résidence permanente au Canada vous permettra d’avoir presque les mêmes droits qu’un citoyen canadien (en dehors du droit de vote), et vous permettra, à terme, de demander la citoyenneté canadienne !

Il existe de nombreux programmes de résidence permanente au Canada. En fonction de votre situation personnelle ou de la province où vous souhaitez vous établir, vous pourrez postuler à tel ou tel programme.
La demande de résidence permanente est une procédure coûteuse et qui peut être longue (parfois jusqu’à plusieurs années). Cette demande doit être réellement réfléchie ! Il est important de vous documenter avant de vous lancer.

Liens utiles

Si vous avez lancé une demande de résidence permanente après votre PVT et que vous cherchez des solutions pour continuer à résider au Canada en attendant d’obtenir votre résidence permanente, consultez notre dossier : Quel statut en attendant la résidence permanente canadienne ?

isa

Amoureuse des Etats-Unis, de l'Utah et du voyage en train, j'ai passé 7 mois à Montréal en 2010, et j'en ai profité pour découvrir la Nouvelle-Angleterre en long, en large et en travers !
Mon coup de cœur avec Montréal date de 2008, et d'un mois estival là-bas... Depuis, je ne fais qu'y retourner !

J'ai réalisé deux tours des Etats-Unis (& Canada) en 2012 puis en 2014. Plusieurs mois sur les routes, c'est formateur... De retour à Montréal en 2019-2020 pour un PVT, avant de raccrocher !
Sur PVTistes.net, j'aime partager mon expérience sur le forum, dans des dossiers thématiques ou même en personne ! Vous me croiserez sûrement à Lyon, ma ville de cœur.

Ajouter à mes favoris
5
4 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(63) Commentaires

Carole I |

Bonjour à tous,
Je suis actuellement en permis stage coop qui expire le 18 juillet 2023. J’aimerai rester jusqu’à début août pour du tourisme. J’ai fait une demande de fiche visiteur le 13 mars, mais je n’ai pas encore de réponse. Est-ce que vous savez les chances d’obtenir une fiche visiteur dans ce cas là? J’aimerai organiser mon voyage mais je ne suis pas sûre au cas où je ne l’obtiens pas. Merci d’avance !

Erwan I |

Bonjour j´ai une question dans la tête qui me trotte depuis peu je vous explique.
Ma conjointe (ça fait plus d´1 an qu´on est ensemble) est canadienne de naissance et vis au Canada depuis toujours moi étant de nationalité francaise et ayant toujours vécu en France j´ai effectué une demande de PVT pour pouvoir vivre et travailler la bas durant 2 ans. Ma question est la suivante : après mes 2 ans de pvt il y a t´il un moyen d´obtenir un visa de travail ouvert ou fermé ou résidence permanente grâce à notre statut ou s’il faut le conjoint de fait ou je ne sais quoi d´autre.
Merci d´avoir lu et de pouvoir répondre à ma question si possible.

{{likesData.comment_86741.likesCount}}
Tomas I |

Bonjour,

J’aurais eu besoin de vérifier une information concernant les études au Québec.
(Mon PVT expire au 2 Juin 2023 et j’ai une demande de CSQ en cours d’étude.)

Je lis par-ci par-la, qu’une demande de CAQ annule une demande de CSQ si déjà lancer. Est-ce bien vrai ?

Merci,

Estelle I |

Bonjour,
Je suis citoyenne Belge et Suisse (double nationalité) domiciliée actuellement en Belgique. J’ai reçu une offre d’emploi à Montreal pour septembre 2023. Je ne sais actuellement pas encore si c’est pour une durée de 12 mois, ou plus (3-4 ans) en fonction de si mon contrat sera renouvelé ou pas.
Quel permis demander? Il n’existe que le PVT au départ de la Belgique (max 12 mois)? Y a t-il un autre moyen, sans passer par les bassins, et obtenir un permis renouvelable?
Est-ce plus interessant de passer par ma nationalité Suisse pour demander un permis jeune professionnel?
Actuellement, je suis inscrite dans le bassin avec ma nationalité Belge pour un PVT. J’ignore si c’est la meilleure solution et si ce sera renouvelable si je veux rester quelques années de plus…
Merci d’avance
Estelle

Kevin I |

Bonjour a tous.
Je suis également dans une situation un peu particulière et j’aurai vraiment grand besoin de vos conseils.
En PVT depuis fin Octobre 2021, ce dernier va expirer fin octobre 2023, et de ce fait, je souhaite la prolongation de mon permis de travail.
La nous sommes fin mars, j’ai déjà l’impression que ca va être très juste.
Jai discuté avec mon employeur pour basculé de permis ouvert a permis fermé.
La finalité est de demander par la suite ma RP, mais je n’ai pas accumulé mes 24 mois de travail.
Cela sera pleinement atteint le 10 Novembre 2023.
Je suis un peu perdu dans toutes ces démarches EIMT, CSQ, CAQ, donc mes questions sont.
– Etant déjà fin mars 2023, on est d’accord que je ne peux pas encore demander le CSQ ?
Je souhaite me mettre en permis fermé, faute dune autre solution, mais je crains qu’il ne me manque des documents a fournir, que dois – je faire par la suite ?
Mon employeur n’est clairement pas habitué a ce genre de démarche, et je ne tiens pas a me retrouvé dépassé par les délais et me retrouvé a quitter le pays , car j ai loué un petit studio en parallèle.
La présentement, j ai crée un compte sur ARRIMA, l’employeur doit donc en faire de même? Le CSQ, que je vois revenir souvent, je dois le faire UNE fois les 24 mois de travail fait ?
Il faut savoir que je n ai pas un emploi dit qualifies, enfin ca dépend comment cela s’entend, je suis réceptionniste en hôtellerie.
Merci par avance de vos retours.

Sophie I |

Il faut vérifier mais la RP était possible après 6 mois de travail consécutifs.
Aussi pour un permis de travail fermé, les démarches ne sont pas si difficiles. Mais cela prend 160 jours de réponse actuellement. Et l’employeur doit faire une demande pour une offre d’emploi en dispense d’EIMT en mobilité francophone. il devra payé a hauteur de 230 % et le demandeur 150 (dont le prix pour les empreintes biométriques si elles ne sont pas déjà faites).

https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/residents-temporaires/travailleurs-etrangers/codes-dispense/interets-canadiens-avantage-important-mobilite-francophone-r205a-code-dispense-c16.html

Stéphanie I |

Bonjour,
Je suis française et mon PVT se termine le 6 juin 2023.
Je suis à Vancouver et souhaiterais aller à Seattle pour ensuite revenir en tant que visiteur au Canada pour quelques semaines!
Ayant une AVE valable 10 ans (depuis mai 2021), est-ce que je dois demander un « visa touriste »? Si oui, environ 1 mois avant la date d’expiration de mon PVT? Cela me permettra-t-il d’aller aux EU et revenir sans problème?
Merci 🙂

Annelise I |

Salut ! Attention, l’AVE est valable 5 ans, pas 10 ans (ou jusqu’à l’expiration du passeport si celle-ci a lieu avant 5 ans). Tu ne peux pas demander de visa touriste en tant que française pour le Canada, mais c’est l’agent d’immigration qui décidera s’il te laisse entrer ou non à ton retour au Canada. On te conseille de prévoir des économies suffisantes et un billet de départ car il risque de se demander pourquoi tu reviens aussi tôt après ton PVT alors que tu as déjà pu passer 2 ans sur le territoire.

{{likesData.comment_86255.likesCount}}
Stéphanie I |

Ok! Merci pour les info 🙂

charlottebrun38 I |

Salut Stéphanie,

As-tu pu résoudre ton histoire de visiteur ?
Je suis dans le même cas que toi, mon pvt expire dans 1 mois (je suis en train de faire cela demande de prorogation pour une fiche visiteur) et je me demandais si tu avais réussi à re rentrer en tant que visiteur/touriste après ton pvt sans passer par le formulaire de demande sur ircc ??

Merci d’avance 😊😊🔥🦝

Quentin I |

Bonjour,

Je vous présente ma situation :
J’ai débuté mon PVT en même temps que ma femme, en Avril 2021.
Nous avons toujours travaillé + de 30h/sem et nous souhaitons rester au Québec après notre visa PVT.

J’ai un employeur qui est prêt à payer et faire la procédure A75 mais il me faut le CSQ (mais je ne suis pas éligible puisque je n’ai pas 24 mois de travail).
Il ne souhaite pas me faire de visa avec EIMT car trop coûteux pour sa structure…

Que faire svp ?

Cordialement.

Quentin VIEVILLE

{{likesData.comment_85665.likesCount}}
David I |

Bonjour Quentin, je me retrouve dans le meme cas de figure que toi, c’est a dire que mon pvt fini expirait en mai 2023. 1 mois avant en avril 2023, j,ai fait cette demande de prolongation via le formulaire IMM05710f, je pouvais travailler sous les meme conditions jusqu’a Aout 2023 suivant decision prise. Cela m’a été refusé car il manquait l’EIMT. J’ai 90 jours pour retablir mon statut de travailleur. Je pense que si mon statut est rétabli, je pourrais faire le PEQ via Arrima et obtenir le CSQ (24mois de travail validé). Mais encore, est ce compliqué de retablir ce statut?
Merci pour votre lecture et notre entre-aide.

Quentin I |

Salut David,

Si j’ai bien compris, 1 mois avant la fin de ton PVT, tu as fait la demande de prolongation de ton PVT en sachant qu’elle allait être refusé mais pour gagner du temps c’est bien ça ?

Avec les connaissances que j’ai (qui sont moindres qu’un avocat en immigration par exemple), il te faudrait faire un EIMT Volet Haut Salaire avec ton entreprise car le délais est de – de 3 mois il me semble. Mais cela impliquera un visa fermé avec ton entreprise donc à toi de voir.

Je te conseille sinon de te rendre chez « Montréal Visa » sur le Blvrd Maisonneuve ou de les appeler au préalable s’ils peuvent te recevoir, moi ils m’ont conseillé gratuitement en fonction de ma situation.

J’espère que tu vas trouver une solution !

Courage.

David I |

bonjour Quentin, merci pour ta reponse rapide mon ami, je pense avoir un peu compris ma situation et celle des autres a venir, je resume:
-Mon PVT (mai2021 a mai2023) avec employeur en juin 2021 jusqu’a aujourdhui.
-Demande de prolongartion via IMM5710f en avril 2023: J’ai coché a la Question 3: Presenter une demande de permis pour le meme employeur. Puis j’ai tout envoyé et payer les frais requis (250$)
– 1 semaine apres, reponse recu que j’avais les meme conditions de travail avec interdiction de quitter le territoire jusqu’a la reponse a la date limite en aout 2023
-Refus recu en aout 2023, motif: pas de EIMT de cet employeur (normal car je n’ai pas de contrat lié avec lui « permis fermé ». Je dois cesser de travailler.
-J’ai 90 jours pour retablir mon statut de travailleur me permettant a la fois de faire ma demande de CSQ via PEQ et ainsi demarré avec mon emplyeur un permis fermé par le biais du formulaire A75. Mon emplyeur est en accord avec moi pour proceder de la sorte « une chance ».

Je pense pour resumer le tout que lors du formulaire IMM5710f, j’ai coché la mauvaise case, j’aurai du coché « Presenter une demande de nouveau permis ou permis pour nouvel employeur » avec un document annexe de l’employeur faisant fois qu’il m’engagera durant les demarches menant au permis fermé via A75.

J’en suis a l’étape ou je dois retablir mon statut de travailleur en y apportant les documents justificatifs de ma retenue au Quebec et y payer des frais (350$).

Ma question:
Un retablissement de statut dure 1 an, 6 mois, 3 mois ou alors est que c’est suivant la situation du demandeur qu’est calculé la durée?

Merci. J’espere que ca pourra aider plus d’une personne dans ce cas de figure.

Quentin I |

Désolé, pour la durée du rétablissement de statut je ne sais pas désolé …

Eddie I |

Hello David, je suis actuellement dans la même situation que toi.
Je dois rétablir mon statut de travailleur à la suite d’un PVT puis Permis Fermé entatut implicite mais qui a été suivi d’un licenciement. On me demande de rétablir mon statut de travailleur.

Comment cela se passe de ton coté? as tu eu des nouvelles? de combien est ton nouveau statut si il a été accepeté?

Clara I |

Bonjour,

Mon PVT arrive à expiration en avril 2023 et je voudrais savoir quelles options et démarches s’offrent à moi pour m’établir à plus long termes au Québec.

Je suis arrivée le 6 avril 2021 et je travaille à temps plein depuis le 12 avril 2021 et je compte travailler jusqu’à la fin de mon pvt pour obtenir mes 24 mois de manière à faire mes demandes de CSQ puis RP. Ne pouvant faire ces démarches qu’à la fin de mon pvt, est-il possible de faire ces démarches depuis la France ? Si je souhaite rester au Canada sans rentrer en France, quelles sont les démarches à entreprendre s’il vous plaît ?

Un grand merci pour vos conseils 🙂
Clara

David I |

Bonjour Clara, je me retrouve dans la meme situation que toi. Je pense qu’il est possible de retablir ton statut de travailleur et ainsi avoir un permis valide et temporaire le temps du traitement. Moi je suis au stade où ma demande de prolongation a été refusé, motif que l’employeur n’a pas fait d’EIMT. je peux retablir ce statut sous 90jours et je n’ai pas le droit de travailler sans qu’une reponse me soit dite. As tu entrepris ces demarches? et ont elles été positive ou c,est une galere?
Merci pour la lecture.

Thomas I |

Bonjour* Elodie. As-tu trouvé une solution depuis ton post? Cela m’interesse pour mon cas !

Bien à toi,

Alice I |

Bonjour,
Mon PVT arrive à sa fin en octobre. Juste avant la fin j’aimerais partir au Mexique et puis revenir au Canada en touriste en novembre. Est-ce que je dois faire une demande prolongation de visa à titre de visiteur ou, vu que je vais passer la frontière à nouveau, je pourrai simplement passer en touriste à la douane. Merci pour votre aide.
Alice

Pamela I |

Salut Alice,
Il y a un risque que l’agent d’immigration se demande à ton retour du Mexique si tu ne veux pas retourner au Canada sous un statut de visiteur mais pour travailler illégalement cette fois, suite à la fin de ton PVT. Ça va un peu dépendre du temps passé au Mexique aussi. Si tu quittes le Canada pour un retour une semaine plus tard en touriste, cela risque de moins passer que si tu reviens deux mois plus tard… par exemple.