Le guide des pvtistes en Nouvelle-Zélande

Chapitre 28 : Camper / Se loger sur la route

Date de publication : 19-02-2018

Auteur

Marie

05. CAMPER / SE LOGER SUR LA ROUTE

Contrairement à ce que beaucoup pensent, il n’est pas possible de dormir dans son véhicule partout en Nouvelle-Zélande. Pendant de nombreuses années, il y a eu certaine tolérance, mais celle-ci n’existe plus et il n’est pas rare, dans certaines régions, de recevoir des amendes pour avoir fait du camping sauvage (freedom camping).

Il existe des campings gouvernementaux (gérés par le Department of Conservation), des campings publics (gérés par les districts ou les municipalités) et des campings privés.

Rankers : LE site sur les campings néo-zélandais

Le site Rankers recense l’ensemble des campings présents en Nouvelle-Zélande, qu’ils soient publics ou privés. Et il le fait très bien ! Sa carte est approuvée par le gouvernement néo-zélandais et vous fournit tout un tas d’informations comme le niveau de prix des différents campings ou les possibilités de camper légalement dans toute la Nouvelle-Zélande. Le site propose même une application mobile gratuite (disponible hors-ligne !) sur Android et iOs.

Le camping responsable

Respecter la Nouvelle-Zélande, c’est aussi respecter les endroits où vous vivez au quotidien et agir à votre échelle pour les protéger au mieux. Voici donc quelques règles que vous devez strictement respecter pour que le voyage en Nouvelle-Zélande continue à être quelque chose de simple et d’agréable. Plus les gens abuseront en jetant leurs déchets partout, en gênant les autres campeurs et en ne respectant rien, plus le nombre de campings gratuits diminuera et plus les prix augmenteront pour financer la maintenance et le nettoyage des campings.

Attention aux risques d’incendie

Certaines régions font face à d’importants risques d’incendie. Les incendies mettent en danger les autres campeurs, les forêts mais aussi toute la faune qui s’y trouve. Même si les soirées au coin du feu sont très tentantes, assurez-vous que faire un feu est autorisé dans le camping où vous dormez. Des panneaux d’informations vous indiquent généralement quelle est la politique du camping et les lieux désignés pour faire un feu, le cas échéant. Dans les campings du DoC, cette information figure toujours à l’entrée. Si vous utilisez un réchaud, assurez-vous de le faire dans un endroit éloigné de tout matériau combustible ou produit inflammable.

Ne laissez absolument aucun déchet

Vous ne devez laisser aucun déchet derrière vous. Si votre camping est doté de poubelles, vous pouvez bien entendu y laisser vos détritus. S’il n’y en a pas, emportez-les avec vous et trouvez une véritable poubelle où vous pourrez les déposer. Laisser derrière soi des déchets biodégradables comme la nourriture n’est pas non plus permis, puisqu’ils attirent les nuisibles (rats, opossums, hermines…) et encouragent leur prolifération. Vous ne voulez pas qu’un rat fasse irruption en pleine nuit dans votre tente ? Les campeurs qui viendront après vous non plus ! Verser ses eaux usées (pour faire la vaisselle, par exemple) dans les rivières pollue les cours d’eau. Prenez soin de déverser ces eaux dans des lieux adaptés.

Les toilettes sèches

La Nouvelle-Zélande a mis en place de nombreuses installations de toilettes sèches, appelées “long drop”. Pour beaucoup d’entre vous, l’utilisation de ce type de toilettes sera une grande première en Nouvelle-Zélande et certains peuvent avoir des réticences au départ. Pourtant, c’est un système hygiénique et écologique qui permet d’économiser une ressource aussi importante que l’eau. En outre, ces toilettes nécessitent peu d’entretien, sont résistantes aux changements de climat (pas de gel), et ne sont pas odorantes pour peu que les usagers s’en servent correctement.

Pour cela, il convient de toujours bien refermer le couvercle des toilettes après utilisation : vous empêchez ainsi les mouches, papillons et autres insectes de venir s’y installer. Cela permet également une meilleure ventilation, un bon fonctionnement et limite ainsi les odeurs. Il est important de n’y jeter que vos besoins et le papier toilette, rien d’autre ! N’y jetez aucun aliment ou eau usée, qui aurait pour conséquence d’empêcher le bon fonctionnement du processus de compostage, rendant les toilettes moins efficaces et très odorantes.

Le conseil de Marie, ex-PVTiste en Nouvelle-Zélande :

«Quand j’allais la nuit dans certaines toilettes sèches avec une lampe frontale blanche, plein de moucherons et papillons de nuit étaient attirés par la lumière et venaient me chatouiller le nez à un moment où je n’avais clairement pas besoin de ça. J’ai résolu le problème en récupérant une lampe frontale ayant une option de lumière rouge. Les moucherons et les papillons ne la voient pas et ne viennent plus vous embêter. En plus, les lampes rouges permettent de voir les animaux la nuit.»

Respectez les autres

Même si cela peut arriver, vous ne serez pas toujours seul dans un camping. Respectez les autres campeurs qui se trouvent sur le site et évitez de faire trop de bruit le soir (et même en journée).

Les campings gouvernementaux (DoC campsites)

Les campings gouvernementaux sont gérés par le Department of Conservation (DoC).

Ils sont classés en 5 catégories de campings qui peuvent être, selon les situations, payants ou gratuits :

      • Basic campsites : ils sont très basiques mais ont l’avantage d’être gratuits. Vous y trouvez des toilettes sèches et parfois un accès à l’eau (rarement potable). Ce sont des campings très simples, comme leur nom le suggère.
      • Backcountry campsites : similaires aux basic campsites, ils coûtent plus ou moins 6 dollars par personne et offrent souvent un accès à l’eau (robinet ou cours d’eau). Prix : variable.
      • Standard campsites : ces campings proposent un accès aux toilettes et à l’eau potable. Parfois, vous pouvez aussi trouver des barbecues (électriques le plus souvent), des tables de pique-nique, un abri pour cuisiner et même des douches froides. Prix : 8 $.
      • Scenic campsites : similaires aux standard campsites, on trouve ces campings dans des lieux renommés (par exemple, dans des parcs magnifiques ou à proximité de plages populaires). Prix : 13 à 16 $.
      • Serviced campsites : ces campings sont ceux qui se rapprochent le plus de ce que les Néo-zélandais appellent “holiday parks”, c’est-à-dire des campings équipés. Selon les campings, il est possible d’y trouver des douches chaudes, un accès à une cuisine fermée, des plaques de cuisson, un frigo, des barbecues, des tables de pique-nique et même une machine à laver. Une personne gère généralement ce type de campings (elle peut y rester à plein temps ou passer plusieurs fois dans la journée). Leur prix est plus élevé (mais moins que d’autres holiday parks privés) : entre 18 et 21 $ par personne et par nuit.

Les campings du DoC sont listés dans des guides papier que vous pouvez retrouver gratuitement dans tous les bureaux i-SITE du pays. Le premier guide est consacré à l’Île du Nord, le second à l’Île du Sud. Ces guides sont également téléchargeables sur cette page du site Internet du Department of Conservation.

Les DoC campsites, quand ils sont payants, reposent la plupart du temps sur l’honnêteté des personnes qui souhaitent y séjourner. Pour payer votre nuit (le prix est fixé par personne), vous devez mettre la somme requise dans une honesty box scellée et accrocher un reçu sur votre tente ou votre véhicule. Les rangers du DoC viennent ensuite récupérer les sommes versées et peuvent contrôler le paiement des personnes présentes. Certains campings font l’objet de contrôles quotidiens (comme ceux qui se trouvent à proximité du Mont Cook ou de Queenstown, par exemple). Enfin, certains campings du DoC sont gérés par des gardiens. En savoir plus…

Le weekly pass pour les vans de location

Il existe un pass à la semaine pour les campings du DoC, accessible à ceux qui disposent d’un campervan de location. Un pass est valide pendant 7 nuits consécutives pour 20 dollars par passager. Il vous permet d’avoir accès à plus de 100 campings du DoC sans frais supplémentaire (campings des catégories Standard et Scenic uniquement). Vous pouvez l’acheter auprès d’un certain nombre de revendeurs agréés dont la liste se trouve sur le site Internet du DoC.

Les campings gérés par les districts et les municipalités

Certaines municipalités gèrent aussi des campings. Dans ce cas, ils ne sont pas répertoriés sur le site du Department of Conservation, mais vous pouvez soit vous informer auprès des i-SITE des régions qui sont souvent au courant de l’existence de ces campings, soit vous rendre sur le site de Rankers. Majoritairement gratuits, ces campings restent très souvent réservés aux véhicules self-contained et n’autorisent pas les voitures ou les vans “simples” à s’y installer pour la nuit. Le nombre de jours continu où il est autorisé d’y rester est également limité. Vous pouvez retrouver des informations complémentaires sur cette discussion de notre forum : Camping en Nouvelle-Zélande.

Les campings privés

Vous pouvez également retrouver plein de campings privés gérés par des familles ou de plus grandes entreprises. Il existe quelques chaînes de campings en Nouvelle-Zélande (comme Top 10 Holiday Parks ou Kiwi Holiday Parks). Le plus souvent, ces campings disposent d’installations sanitaires et même d’une cuisine. La qualité des services varie beaucoup d’un camping à l’autre, tout comme les prix. Parfois, il faut compter 30 à 40 $ alors que dans d’autres cas, 5 petits dollars sont largement suffisants. Certains campings privés sont gardés quotidiennement tandis que d’autres fonctionnent là aussi avec une honesty box. Vous arrêter dans un camping privé est une bonne option si vous souhaitez de temps à autre un peu plus de confort que celui de votre cher véhicule. Mais avant de payer votre nuit, assurez-vous que le camping dispose de tout ce dont vous avez besoin.

Chapitre 28 sur 43

Évaluation de l'article

5/5 (7)

46 Commentaires

Anaïs
2 2

Bonjour, est-il possible de commander ce guide en livre? Merci pour votre réponse!

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Anais,
Malheureusement non, nous ne proposons pas actuellement une version papier de ce guide.

Shana
1 8

Bonjour,
Mon compagnon et moi même comptons partir en PVT en nouvelle Zélande l’année prochaine, dans un éventuel espoir de poursuivre sur une demande de visa permanent. Seule hombre au tableau, si pour ma part j’aurais 26 ans, Mon compagnon lui en aura 30. Nous savons que ça sera la limite pour obtenir un PVT, mais quand sera t il pour un visa permanent étant donné qu’il fêtera ses 31 ??!
Nous sommes inquiets de voir notre rêve s’effondrer ?… si vous avez une réponse ? Merci !

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Shana,
Il n’y a pas de limites d’âge à 30 ans pour la résidence permanente…
Quand il y a une limite d’âge, celle-ci est généralement de 55 ans. Information que vous pouvez trouver sur le site de l’immigration néo-zélandaise quand vous cherchez des informations sur la résidence permanente en Nouvelle-Zélande en regardant les différentes options possibles 😉 (https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/live-permanently/all-resident-visas).

Charline
0 7

Bonjour,

J’ai passé les douanes sans faire valider mon visa. (Non volontaire bien sûre, tout est allé vite j’avais sortie tous les papiers pourtant bref s’est arrivé). Quel moyen pour faire valider mon pvt? Je pensais aller voir à l’aéroport demain.

Merci Charline

Marie
9.8K 32.2K

Saut Charline,
Tu as validé ton visa automatiquement à ton arrivée :). Pas besoin d’aller à l’aéroport.

Charline
0 7

Ah merci !!

Renaud
0 2

Bonjour,
Le 24 septembre 2018, je vais avoir 31ans.
Je suis français et je suis en train de faire ma demande de WHV pour la Nouvelle-Zélande.
Ma question est la suivante:
Si je reçois ma confirmation de WHV avant le 24 septembre prochain, cela veut dire que je pourrais arriver en NZ jusqu’au 23 septembre 2019 et donc profiter de mon voyage jusqu’au 23 septembre 2020?
Merci d’avance pour vos retours.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

Salut Renaud,

Oui, c’est ça.
Alors ensuite, cela dépend de ton âge. Si tu n’as pas encore 30 ans, autant demander ton PVT Nouvelle-Zélande quand tu es vraiment près à partir, quelques mois avant ton départ envisagé.
Les choses sont un peu différentes si tu vas bientôt avoir 31 ans. En effet, dans ce cas, fait-le relativement rapidement. Si c’est ton cas, et que tu veux attendre le dernier moment pour faire ta demande, il y a deux choses à prendre en compte :
– Le décalage horaire : si tu fais ta demande la veille de tes 31 ans, fais très attention car ils tiendront compte de l’heure néo-zélandaise. Ainsi, si tu fais ta demande en soirée, la veille de tes 31 ans, on sera déjà le lendemain avec le décalage horaire et tu seras alors trop vieux.
– La durée du trajet : tu arriveras automatiquement le lendemain de ton départ. Cela signifie donc que tu ne dois pas partir, dans ton exemple, le 23 septembre

Enfin, je te recommanderais de ne pas attendre le tout dernier jour pour prendre ton visa, ou partir : il peut y avoir des soucis techniques sur le site de l’immigration, une maintenance ou des choses de ce type. Idem, il peut y avoir des éléments extérieurs qui pourraient t’empêcher d’arriver au bon moment (annulation de vol, tempête, retards de vol, tu te blesses juste avant le départ).

Renaud
0 2

Salut Marie,
Et bien super!!!
Merci beaucoup pour ton retour.
J’ai fait ma demande de WHV hier, j’attends maintenant l’email d’acceptation de celui-ci.
J’ai 31ans dans 8 jours!!!
Ça va passer tout juste, je l’espère!!!
Pour ensuite pouvoir partir au mois d’août 2019.
À bientôt.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

La date qui compte est celle du dépôt de la demande.

Charline
0 1

Bonjour,
Petite question sommes nous obligés de prendre un billet aller retour ? Pour le pvt nz ?

Marie
9.8K 32.2K

Salut Charline,
Non, ça n’est pas obligatoire. Tu peux avoir un aller-simple si tu le souhaites. Mais si tu optes pour cette option, nous te recommandons EXTRÊMEMENT FORTEMENT de toujours garder les fonds pour te payer un billet retour à n’importe quel moment. Genre, tu gardes par exemple cette somme sur ton compte français et tu n’y touches que si tu décides de rentrer.

Anonyme
0 0

Bonjour !

J’ai une question svp. Alors ce n’est peut-être pas ici qu’il faut poser cette question mais bon.
J’ai un visa pour la NZ que je dois l’utiliser avant le 6 juillet 2018. Je voudrais savoir est-ce que je dois vraiment partir avant le 6 juillet ou alors puis-je partir le jour-même donc le 6 juillet ?
Merci pour toutes vos réponses.

bise

Marie
9.8K 32.2K

Salut Tony,
Je dirais que cela dépend du visa avec lequel tu souhaites partir… Tu pars avec un PVT (Working Holiday visa) ?
Attention toutefois, Si tu pars le 6 juillet, tu as de grandes chances d’arriver au moins le 7 juillet en Nouvelle-Zélande…

Anonyme
0 0

Salut Marie,

Heureusement que je demande car j’avais oublié ces détails. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup. Je me permets stp de t’en poser une deuxième si tu veux bien ? On est bien d’accord qu’il est impossible d’annuler le working holiday NZ visa pour en avoir un autre ? Il n’y a aucune exceptions ?

Merci Marie,

Marie
9.8K 32.2K

Salut Toni et désolée pour le délai.
Non, il n’y a aucune exception (du moins, on n’en a jamais vu). Si tu n’entres pas en Nouvelle-Zélande, tu perds ton PVT Nouvelle-Zélande pour toujours. PAr contre, rien ne t’empêchera de faire un autre PVT dans un autre pays.

CYNLEH
1 8

Bonjour à tous !
Je me trouve actuellement sur Wellington (NZ). J’ai des vaccins à faire et je ne sais pas bien où me rendre. Je veux aller dans un endroit sûr ?. Est ce que certains d’entre vous des adresses ? Ça m’aiderait bien. Cheers.

Marie
9.8K 32.2K

Salut, tu cherches à faire quels types de vaccins ?

CYNLEH
1 8

Salut, j’ai besoin de faire mon rappel ROR et le vaccin pour l’hépatite A.

Marie
9.8K 32.2K

Tu peux aller voir Travel Doctor par exemple. Ce sont des médecins spécialisés en médecine de voyage.
A noter, dans tous les cas, que tes vaccins ne seront pas remboursés par ton assurance.

CYNLEH
1 8

C’est ce que j’ai fait ce jour même. J’ai rendez vous jeudi. Les prix sont pas mal élevés mais la santé n’a pas de prix ?. J’avais contacté hier mon assurance et effectivement cela n’est pas pris en charge. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre à ma question j’apprécie réellement. En espérant que cela puisse servir à d’autres ?

Morille
0 3

Bonsoir,
Pour information, il n’est plus possible de demander à faire traduire gratuitement son permis de conduire à l’ambassade de France à Wellington. J’ai tenté pas plus tard que ce vendredi 4 mai, la personne à la réception m’a redirigée vers le Département des Affaires Internes. Il est effectivement possible de faire la démarche auprès de ce dernier, moyennant 75§…

Marie
9.8K 32.2K

Merci Morille,
On va effectivement modifier ça (on l’avait changé il y a quelques temps dans les dossiers sur les préparatifs, mais pas sur le guide).

Quentin
0 3

Bonjour, sans doute que la question a déjà été posé mais désolé je ne trouve pas (ou dans une discussion très ancienne) et nous partons pour la Nouvelle Zélande dans 24h… Bref, voici la question : Nous voulons prendre notre assurance glob pvt. A la base, ne sachant pas combien de tems nous allons rester, nous comptions prendre au mois. Nous avons après lu dans votre article, que ca pouvait être dangereux si on nous demandait notre assurance à la douane, que notre la durée de notre visa corresponderait à la durée de notre assurance (surtout au Canada visiblement). Bref, est-ce risqué de fonctionner ainsi ( au mois par mois) en Nouvelle Zélande? Est-ce préférable de prendre l’année directement? Merci pour votre réponse

Marie
9.8K 32.2K

Salut,
C’est beaucoup moins risqué en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la prendre mois par mois n’est pas non plus la meilleure solution dans la mesure où vous multipliez les risques de vous retrouver sans assurance pendant un certain laps de temps.
Or, si vous resouscrivez a une assurance avec ces quelques jours de trous, cela pourrait constituer un motif de refus pour les assurances qui pourraient faire valoir que tu devais être assuré pendant tout le séjour.
1 mois par 1 mois, c’est risqué. Mais si vous voulez le tenter, vous devez absolument vous ajouter des rappels par mail et sur votre téléphone pour ne pas oublier de souscrire de nouveau avant de vous retrouver sans assurance.

Quentin
0 3

Bonjour, j’ai une petite question 🙂
Nous arrivons bientôt à Auckland de Belgique mais nous souhaitons prendre un vol (avec une compagnie différente) direct pour Christchurch. Nous voudrions savoir si notre visa va être activé à Auckland ou Christburg. En fait, on voudrait juste savoir combien de temps nous avons besoin à l’aeroport d’Auckland pour enchainer les 2 vols…car si nous devons passer à la douane pour activer notre visa, nous avons peur que ca prenne du temps…
Un grand merci d’avance pour votre réponse et une belle soirée!

Marie
9.8K 32.2K

Salut Quentin,
Oui, vous devrez passer par l’immigration pour activer vos visa. Vous arrivez d’un vol international, et entrer sur le territoire néo-zélandais à votre arrivée à Auckland.

Quentin
0 3

Merci….je me doute que c’est difficile d’y répondre mais pensez vous qu’il est possible d’envisager d’atterrir à 18h30 et de redécoller à 21h? C’est le dernier vol de la journée et voudrions éviter de passer la nuit à auckland pour ne pas perdre du temps mais difficile de savoir si c’est trop risqué?

Articles recommandés