Le guide des pvtistes en Nouvelle-Zélande

Chapitre 20 : Chercher un emploi

Date de publication : 19-02-2018

Auteur

Marie

04. CHERCHER UN EMPLOI

Le CV, version néo-zélandaise

Le CV néo-zélandais est un peu différent d’un CV français ou belge. Il se rapproche plutôt du CV canadien. Ce qui compte le plus, ce sont vos compétences, ce que vous savez faire. Votre expérience professionnelle arrive juste après. Vos diplômes étrangers n’ont que peu de valeur aux yeux d’un employeur néo-zélandais. Il est important d’avoir conscience de cette réalité : ne mettez pas en avant vos diplômes en pensant qu’ils vont vous permettre de trouver un emploi immédiatement.

Vous êtes à des milliers de kilomètres de votre pays d’origine et votre employeur ne connaît pas forcément votre école (quand bien même vous penseriez qu’elle est très réputée). Préférez donc mettre en avant ce que vous avez appris lors de votre formation, et le savoir-faire que vous avez acquis plutôt que votre diplôme ou la réputation de votre école.

Votre CV doit évidemment être rédigé en anglais. Il n’est pas nécessaire d’inclure une photo ou la mention que vous disposez d’un “permis de conduire”. Pour les petits boulots, un CV d’une ou deux pages maximum suffit amplement. Pour les emplois un peu plus qualifiés, un CV de deux ou trois pages est plus courant. Le but du CV n’est donc pas de tout résumer sur une page, mais de décrire au mieux vos compétences en les mettant en relation avec vos expériences professionnelles (rémunérées ou bénévoles) et vos formations.

Enfin, votre CV doit être adapté au poste que vous visez. N’hésitez donc pas à préparer plusieurs types de CV selon les jobs auxquels vous souhaitez postuler. Notez au passage que pour les boulots basiques en fruit picking par exemple, un CV est finalement rarement demandé.

En Nouvelle-Zélande, on trouve deux types de CV :

      • Le CV orienté sur vos compétences et qualifications : vous mettez l’accent sur vos compétences, sur ce que vous savez faire, sans forcément développer la partie consacrée à l’historique d’emploi (attention, ça ne veut pas dire que vous ne devez pas du tout en parler). Ce CV est très utile si vous avez peu d’expérience dans un domaine mais que vous avez les compétences nécessaires pour occuper le poste.
      • Le CV orienté sur vos expériences (ou CV chronologique) : dans ce type de CV, vous mettez l’accent sur votre grande expérience dans un domaine précis en donnant une vision d’ensemble de votre carrière. Dans ce CV, les compétences n’ont pas une grande place à prendre, puisqu’elles apparaissent d’ellesmêmes dans votre parcours professionnel.

Le contenu de votre CV

Sur votre CV, doivent figurer les éléments suivants :

      • Vos nom et prénom ;
      • Vos coordonnées en Nouvelle-Zélande (assurez-vous qu’elles soient correctes !) ;
      • Une petite présentation de vous (personal summary) ;
      • Une partie consacrée à vos qualifications et compétences ;
      • Un historique d’emploi ;
      • Vos études ;
      • Une partie consacrée aux hobbies et aux centres d’intérêt (facultatif) ;
      • Des références.

Les universités néo-zélandaises ont mis en place cette liste de verbes d’action utiles dans l’élaboration d’un CV. Ces verbes servent à introduire vos réalisations ou le type de tâches que vous avez été amené à effectuer dans vos précédentes expériences.


le-guide-des-pvtistes-en-nouvelle-zelande_verbes-action-cv

le-guide-des-pvtistes-en-nouvelle-zelande_verbes-action-cv-2

Où trouver plus d’informations pour faire son CV ?

Vous pouvez retrouver l’intégralité de nos conseils sur le CV dans notre dossier Trouver un emploi en Nouvelle-Zélande. Les universités néo-zélandaises proposent également un ensemble de documents très utiles à destination de leurs étudiants et plus généralement à destination de tous les chercheurs d’emplois.

La cover letter

Pas plus longue qu’une page, la cover letter s’apparente à une lettre de motivation. Pour les petits boulots, vous n’en avez généralement pas besoin. Toutefois, si vous répondez à des annonces par Internet, vous devez prévoir quelques mots pour présenter votre parcours et encourager les employeurs à ouvrir votre CV (que nous vous conseillons de mettre en PDF) en pièce jointe.

Cette lettre doit être très personnalisée et doit proposer une réponse à l’annonce postée par votre potentiel employeur. Dans la mesure du possible, évitez les termes impersonnels et tâchez de trouver le nom de la personne en charge du recrutement. Pour cela, n’hésitez pas à contacter l’entreprise auprès de laquelle vous voulez postuler pour demander à qui adresser votre candidature. Avant d’envoyer votre lettre, pensez à bien lire l’annonce à laquelle vous répondez et tâchez d’identifier ce que recherche l’employeur.

Ainsi, dans votre lettre, vous essaierez de lui montrer dans quelle mesure votre profil correspond à ce qu’il recherche.

Les 10 compétences les plus recherchées par les employeurs néo-zélandais :

      • La communication
      • La relation clients
      • La capacité à travailler en équipe
      • Des compétences en rédaction et en calcul
      • Une connaissance des nouvelles technologies
      • Des qualités d’organisation et de planification
      • Un esprit d’initiative et une “can-do attitude”
      • La capacité à résoudre les problèmes
      • Les bonnes habitudes de travail et une capacité à travailler de façon autonome
      • Une formation au secourisme et aux règles de sécurité au travail

Comment organiser sa cover letter ?

Tout d’abord, vous devez clairement indiquer le poste pour lequel vous postulez et comment vous avez trouvé l’annonce. Vous expliquez ensuite pourquoi vous souhaitez travailler pour cette entreprise, puis ce que vous pouvez lui apporter (et ce qu’elle va vous apporter !). À la fin de votre lettre, annoncez que votre CV se trouve attaché à cette lettre et n’oubliez pas les formules de politesse. Pour en savoir un plus : Trouver un travail en Nouvelle-Zélande – La cover letter.

Comment chercher du travail ?

Les petites annonces

N’hésitez pas à varier vos lieux de recherche. Il y a bien sûr Internet (TradeMe et Seek sont les deux principaux sites d’annonces d’emploi en Nouvelle-Zélande), mais vous devez également penser aux journaux régionaux (il n’y a pas vraiment de journaux nationaux) qui publient des offres d’emploi, en particulier les mercredis et samedis. Vous pouvez aussi trouver quelques annonces directement dans les auberges de jeunesse ou sur les panneaux d’information dans les supermarchés.

Le porte-à-porte

Le porte-à-porte est également un très bon moyen de chercher un boulot. Si vous souhaitez faire du fruit picking ou travailler dans une packhouse, faire le tour de la région et s’arrêter dans les différentes entreprises est probablement le meilleur moyen de montrer que vous êtes immédiatement disponible pour travailler. Si vous souhaitez travailler dans la restauration ou en tant que vendeur dans un magasin, faire du porte-à-porte est également une bonne façon de chercher du travail.

Toutefois, dans ce cas-là, n’hésitez pas à vous éloigner un peu du centre : les quartiers les plus commerçants voient défiler quotidiennement des centaines de backpackers qui viennent déposer leur CV. Demandez toujours à voir en priorité le manager. C’est généralement le seul en charge du recrutement et c’est donc à cette personne que vous devez donner votre CV. Si vous donnez votre CV au premier employé venu, il y a de fortes chances que l’on ne vous rappelle jamais.

Le témoignage d’Okeanoos, serveuse dans un restaurant

« J’ai cherché à fond et j’ai trouvé mon boulot en 5 jours. Je suis serveuse dans un resto. Avant, je n’avais pas eu d’expérience dans l’hospitality [restauration/accueil) et mon niveau d’anglais est correct (mais je suis loin d’être bilingue !). Ce qui a payé, c’est de rencontrer directement les managers dans les restos. Je n’ai eu aucun retour pour toutes mes candidatures par Internet, et quasiment pareil pour les CV que j’ai juste déposés sans parler au manager… »

Les candidatures spontanées

Après avoir identifié les entreprises qui pourraient vous embaucher dans votre domaine d’activité (par exemple en regardant sur les Pages Jaunes (Yellow Pages) ou sur Internet), vous pouvez tenter de les contacter par téléphone ou par e-mail et essayer de joindre le responsable des ressources humaines (ou du recrutement) pour demander si l’entreprise procède actuellement à un recrutement. C’est toujours mieux d’avoir un premier contact avec une entreprise avant d’envoyer votre candidature. De cette façon, les gens se souviendront plus souvent de vous, et une première réponse de leur part (positive) vous permettra presque à coup sûr d’avoir votre CV ouvert et lu par le responsable du recrutement si vous l’envoyez peu après votre coup de fil.

Les agences de placement (recruitment agencies)

Les recruitment agencies vous aident à trouver des emplois temporaires ou permanents. En Nouvelle-Zélande, il y a des agences que nous connaissons tous comme Adecco, Kelly Services ou Manpower, mais d’autres sont aussi spécialisées dans des domaines précis. Ces agences sont gratuites : les employeurs les payent pour qu’elles leur trouvent des employés. Vous n’avez donc rien à débourser. Retenez que vous ne devriez jamais avoir besoin de payer pour trouver un emploi. L’association des agences de placement, la RCSA, regroupe la plupart des agences de placement en Nouvelle-Zélande et en Australie.

N’hésitez pas à consulter leur site Internet pour retrouver une liste de ces agences. Notez que ces agences recrutent avant tout des personnes ayant un bon niveau d’anglais. Si le vôtre est très faible, aller frapper à la porte de ces agences risque d’être une perte de temps plus qu’autre chose.

De l’importance du réseautage

En Nouvelle-Zélande, il est estimé que 70 à 75 % des offres d’emplois ne sont pas affichées publiquement (pas d’annonce dans les journaux, ni sur Internet). Par conséquent, si vous cherchez un emploi uniquement via ces canaux, vous ne verrez probablement que 25 % des offres d’emploi. Il est donc important de rencontrer des gens qui connaissent peut- être votre futur employeur ! Le réseautage peut être professionnel (via les chambres de commerce de Nouvelle-Zélande ou les associations professionnelles, par exemple), mais il peut aussi se faire hors des réseaux professionnels : toutes les rencontres que vous faites peuvent vous mener à un emploi.

N’hésitez pas à rencontrer du monde, à sortir de chez vous plutôt qu’attendre un coup de fil pour un entretien d’embauche.

Difficile de réseauter quand on vient d’arriver !

Bien entendu, c’est compliqué de réseauter quand on ne connaît personne. Si vous souhaitez faire des rencontres, plusieurs pratiques peuvent être payantes : vivre en auberge de jeunesse, rejoindre une association portant sur un thème que vous appréciez, vous inscrire dans un club de sport ou participer à des Meet up sur des sujets divers et variés.

En auberge de jeunesse, par exemple, n’hésitez pas à échanger avec vos camarades de dortoir sur votre recherche d’emploi ou de logement. Sait-on jamais, un autre PVTiste (français, belge, canadien ou d’une autre nationalité) a peut-être justement vu passer une offre d’emploi qui peut vous intéresser (mais qui ne lui correspondait pas). Bien sûr, il faut que ce réseautage fonctionne dans les deux sens. Si vous voyez une offre d’emploi qui pourrait correspondre à l’une de vos connaissances, ne vous privez surtout pas de lui transmettre l’info !

Pensez au bénévolat !

Le bénévolat est un excellent moyen d’avoir une première expérience professionnelle. En donnant un peu de votre temps à la communauté ou à une association, vous rencontrez du monde (réseautage), vous vous construisez une expérience professionnelle en Nouvelle-Zélande (même si celle-ci n’est pas rémunérée, le responsable de l’association pourrait vous fournir une recommandation), tout en faisant le bien autour de vous. Le site Internet Volunteering New Zealand peut vous aider à trouver des volontariats. Pour en savoir plus : Le volontariat, un tremplin pour l’emploi !

L’entretien d’embauche

Pour les jobs qualifiés, l’entretien d’embauche (interview) est assez formel et est similaire à ce que vous connaissez en France, en Belgique ou au Canada. L’université d’Otago a publié un document PDF très utile sur le sujet.

Pour les jobs peu ou pas qualifiés, l’entretien permet à votre employeur de juger votre capacité à communiquer en anglais et à comprendre les consignes et d’évaluer votre motivation. Préparez vos entretiens en relisant votre CV et en vous renseignant sur les activités de l’entreprise. Si votre anglais est encore hésitant, n’hésitez pas à chercher sur Internet des phrases ou des formules grammaticalement correctes et à vous entraîner à les dire en les adaptant à votre situation. Soyez souriant et confiant.

Ne minorez pas vos capacités, les Néo-Zélandais sont plutôt habitués à bien se vendre lors des entretiens. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce chapitre de notre dossier consacré à la recherche de travail en Nouvelle-Zélande : De l’entretien à l’embauche effective.

Questions récurrentes lors d’un entretien d’embauche :

      • Pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?
      • Pourquoi souhaitez-vous travailler dans cette entreprise ?
      • En quoi pensez-vous correspondre à notre entreprise ?
      • Pourquoi devrions-nous vous choisir ?
      • Pourquoi avez-vous postulé à cet emploi ?
      • Avez-vous déjà occupé un poste similaire auparavant ?
      • Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?
      • Faites-nous part d’expériences où vous avez :

– dû gérer un conflit

– connu un échec

– résolu un problème

– atteint un objectif

– occupé le rôle de leader dans un groupe

Source : careers.govt.nz

Chapitre 20 sur 43

Évaluation de l'article

5/5 (7)

46 Commentaires

Anaïs
2 2

Bonjour, est-il possible de commander ce guide en livre? Merci pour votre réponse!

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Anais,
Malheureusement non, nous ne proposons pas actuellement une version papier de ce guide.

Shana
1 8

Bonjour,
Mon compagnon et moi même comptons partir en PVT en nouvelle Zélande l’année prochaine, dans un éventuel espoir de poursuivre sur une demande de visa permanent. Seule hombre au tableau, si pour ma part j’aurais 26 ans, Mon compagnon lui en aura 30. Nous savons que ça sera la limite pour obtenir un PVT, mais quand sera t il pour un visa permanent étant donné qu’il fêtera ses 31 ??!
Nous sommes inquiets de voir notre rêve s’effondrer ?… si vous avez une réponse ? Merci !

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Shana,
Il n’y a pas de limites d’âge à 30 ans pour la résidence permanente…
Quand il y a une limite d’âge, celle-ci est généralement de 55 ans. Information que vous pouvez trouver sur le site de l’immigration néo-zélandaise quand vous cherchez des informations sur la résidence permanente en Nouvelle-Zélande en regardant les différentes options possibles 😉 (https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/live-permanently/all-resident-visas).

Charline
0 7

Bonjour,

J’ai passé les douanes sans faire valider mon visa. (Non volontaire bien sûre, tout est allé vite j’avais sortie tous les papiers pourtant bref s’est arrivé). Quel moyen pour faire valider mon pvt? Je pensais aller voir à l’aéroport demain.

Merci Charline

Marie
9.8K 32.2K

Saut Charline,
Tu as validé ton visa automatiquement à ton arrivée :). Pas besoin d’aller à l’aéroport.

Charline
0 7

Ah merci !!

Renaud
0 2

Bonjour,
Le 24 septembre 2018, je vais avoir 31ans.
Je suis français et je suis en train de faire ma demande de WHV pour la Nouvelle-Zélande.
Ma question est la suivante:
Si je reçois ma confirmation de WHV avant le 24 septembre prochain, cela veut dire que je pourrais arriver en NZ jusqu’au 23 septembre 2019 et donc profiter de mon voyage jusqu’au 23 septembre 2020?
Merci d’avance pour vos retours.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

Salut Renaud,

Oui, c’est ça.
Alors ensuite, cela dépend de ton âge. Si tu n’as pas encore 30 ans, autant demander ton PVT Nouvelle-Zélande quand tu es vraiment près à partir, quelques mois avant ton départ envisagé.
Les choses sont un peu différentes si tu vas bientôt avoir 31 ans. En effet, dans ce cas, fait-le relativement rapidement. Si c’est ton cas, et que tu veux attendre le dernier moment pour faire ta demande, il y a deux choses à prendre en compte :
– Le décalage horaire : si tu fais ta demande la veille de tes 31 ans, fais très attention car ils tiendront compte de l’heure néo-zélandaise. Ainsi, si tu fais ta demande en soirée, la veille de tes 31 ans, on sera déjà le lendemain avec le décalage horaire et tu seras alors trop vieux.
– La durée du trajet : tu arriveras automatiquement le lendemain de ton départ. Cela signifie donc que tu ne dois pas partir, dans ton exemple, le 23 septembre

Enfin, je te recommanderais de ne pas attendre le tout dernier jour pour prendre ton visa, ou partir : il peut y avoir des soucis techniques sur le site de l’immigration, une maintenance ou des choses de ce type. Idem, il peut y avoir des éléments extérieurs qui pourraient t’empêcher d’arriver au bon moment (annulation de vol, tempête, retards de vol, tu te blesses juste avant le départ).

Renaud
0 2

Salut Marie,
Et bien super!!!
Merci beaucoup pour ton retour.
J’ai fait ma demande de WHV hier, j’attends maintenant l’email d’acceptation de celui-ci.
J’ai 31ans dans 8 jours!!!
Ça va passer tout juste, je l’espère!!!
Pour ensuite pouvoir partir au mois d’août 2019.
À bientôt.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

La date qui compte est celle du dépôt de la demande.

Charline
0 1

Bonjour,
Petite question sommes nous obligés de prendre un billet aller retour ? Pour le pvt nz ?

Marie
9.8K 32.2K

Salut Charline,
Non, ça n’est pas obligatoire. Tu peux avoir un aller-simple si tu le souhaites. Mais si tu optes pour cette option, nous te recommandons EXTRÊMEMENT FORTEMENT de toujours garder les fonds pour te payer un billet retour à n’importe quel moment. Genre, tu gardes par exemple cette somme sur ton compte français et tu n’y touches que si tu décides de rentrer.

Anonyme
0 0

Bonjour !

J’ai une question svp. Alors ce n’est peut-être pas ici qu’il faut poser cette question mais bon.
J’ai un visa pour la NZ que je dois l’utiliser avant le 6 juillet 2018. Je voudrais savoir est-ce que je dois vraiment partir avant le 6 juillet ou alors puis-je partir le jour-même donc le 6 juillet ?
Merci pour toutes vos réponses.

bise

Marie
9.8K 32.2K

Salut Tony,
Je dirais que cela dépend du visa avec lequel tu souhaites partir… Tu pars avec un PVT (Working Holiday visa) ?
Attention toutefois, Si tu pars le 6 juillet, tu as de grandes chances d’arriver au moins le 7 juillet en Nouvelle-Zélande…

Anonyme
0 0

Salut Marie,

Heureusement que je demande car j’avais oublié ces détails. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup. Je me permets stp de t’en poser une deuxième si tu veux bien ? On est bien d’accord qu’il est impossible d’annuler le working holiday NZ visa pour en avoir un autre ? Il n’y a aucune exceptions ?

Merci Marie,

Marie
9.8K 32.2K

Salut Toni et désolée pour le délai.
Non, il n’y a aucune exception (du moins, on n’en a jamais vu). Si tu n’entres pas en Nouvelle-Zélande, tu perds ton PVT Nouvelle-Zélande pour toujours. PAr contre, rien ne t’empêchera de faire un autre PVT dans un autre pays.

CYNLEH
1 8

Bonjour à tous !
Je me trouve actuellement sur Wellington (NZ). J’ai des vaccins à faire et je ne sais pas bien où me rendre. Je veux aller dans un endroit sûr ?. Est ce que certains d’entre vous des adresses ? Ça m’aiderait bien. Cheers.

Marie
9.8K 32.2K

Salut, tu cherches à faire quels types de vaccins ?

CYNLEH
1 8

Salut, j’ai besoin de faire mon rappel ROR et le vaccin pour l’hépatite A.

Marie
9.8K 32.2K

Tu peux aller voir Travel Doctor par exemple. Ce sont des médecins spécialisés en médecine de voyage.
A noter, dans tous les cas, que tes vaccins ne seront pas remboursés par ton assurance.

CYNLEH
1 8

C’est ce que j’ai fait ce jour même. J’ai rendez vous jeudi. Les prix sont pas mal élevés mais la santé n’a pas de prix ?. J’avais contacté hier mon assurance et effectivement cela n’est pas pris en charge. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre à ma question j’apprécie réellement. En espérant que cela puisse servir à d’autres ?

Morille
0 3

Bonsoir,
Pour information, il n’est plus possible de demander à faire traduire gratuitement son permis de conduire à l’ambassade de France à Wellington. J’ai tenté pas plus tard que ce vendredi 4 mai, la personne à la réception m’a redirigée vers le Département des Affaires Internes. Il est effectivement possible de faire la démarche auprès de ce dernier, moyennant 75§…

Marie
9.8K 32.2K

Merci Morille,
On va effectivement modifier ça (on l’avait changé il y a quelques temps dans les dossiers sur les préparatifs, mais pas sur le guide).

Quentin
0 3

Bonjour, sans doute que la question a déjà été posé mais désolé je ne trouve pas (ou dans une discussion très ancienne) et nous partons pour la Nouvelle Zélande dans 24h… Bref, voici la question : Nous voulons prendre notre assurance glob pvt. A la base, ne sachant pas combien de tems nous allons rester, nous comptions prendre au mois. Nous avons après lu dans votre article, que ca pouvait être dangereux si on nous demandait notre assurance à la douane, que notre la durée de notre visa corresponderait à la durée de notre assurance (surtout au Canada visiblement). Bref, est-ce risqué de fonctionner ainsi ( au mois par mois) en Nouvelle Zélande? Est-ce préférable de prendre l’année directement? Merci pour votre réponse

Marie
9.8K 32.2K

Salut,
C’est beaucoup moins risqué en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la prendre mois par mois n’est pas non plus la meilleure solution dans la mesure où vous multipliez les risques de vous retrouver sans assurance pendant un certain laps de temps.
Or, si vous resouscrivez a une assurance avec ces quelques jours de trous, cela pourrait constituer un motif de refus pour les assurances qui pourraient faire valoir que tu devais être assuré pendant tout le séjour.
1 mois par 1 mois, c’est risqué. Mais si vous voulez le tenter, vous devez absolument vous ajouter des rappels par mail et sur votre téléphone pour ne pas oublier de souscrire de nouveau avant de vous retrouver sans assurance.

Quentin
0 3

Bonjour, j’ai une petite question 🙂
Nous arrivons bientôt à Auckland de Belgique mais nous souhaitons prendre un vol (avec une compagnie différente) direct pour Christchurch. Nous voudrions savoir si notre visa va être activé à Auckland ou Christburg. En fait, on voudrait juste savoir combien de temps nous avons besoin à l’aeroport d’Auckland pour enchainer les 2 vols…car si nous devons passer à la douane pour activer notre visa, nous avons peur que ca prenne du temps…
Un grand merci d’avance pour votre réponse et une belle soirée!

Marie
9.8K 32.2K

Salut Quentin,
Oui, vous devrez passer par l’immigration pour activer vos visa. Vous arrivez d’un vol international, et entrer sur le territoire néo-zélandais à votre arrivée à Auckland.

Quentin
0 3

Merci….je me doute que c’est difficile d’y répondre mais pensez vous qu’il est possible d’envisager d’atterrir à 18h30 et de redécoller à 21h? C’est le dernier vol de la journée et voudrions éviter de passer la nuit à auckland pour ne pas perdre du temps mais difficile de savoir si c’est trop risqué?

Articles recommandés