Le guide des pvtistes en Nouvelle-Zélande

Chapitre 15 : Trouver un logement

Date de publication : 19-02-2018

Auteur

Marie

06. TROUVER UN LOGEMENT

Plusieurs options s’offrent à vous pour trouver un hébergement en Nouvelle-Zélande. Dans tous les cas, sachez que les formalités administratives sont très allégées par rapport à la France et, dans une moindre mesure, à la Belgique.

Les différents types de logement

Pour trouver un hébergement temporaire, en auberge de jeunesse par exemple, consultez le chapitre Réserver un hébergement de ce guide. Ce type d’hébergements peut également être une option à moyen ou long terme. C’est le cas des working hostels, c’est-à-dire des auberges de jeunesse qui proposent un service d’aide dans la recherche d’emploi.

En contrepartie, vous vous engagez à rester dans l’auberge le temps de votre emploi. Si vous décidez de vous installer quelque temps dans une ville pour y travailler, par exemple, il peut être intéressant de louer une chambre, un appartement, voire une maison. La solution la plus populaire, tant auprès des jeunes Néo-zélandais que des pvtistes du monde entier est la colocation (flatting) dans un appartement ou une maison. Votre chambre peut être meublée (furnished) ou non (unfurnished) et tous les frais sont partagés (électricité, Internet…), s’ils ne sont pas déjà inclus dans le prix du loyer.

Un autre avantage de la colocation est de faciliter les rencontres lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville. Il est aussi possible de vivre dans une “boarding house”, très similaire de la à colocation. En français, on peut parler de “pension”. Ici, il s’agit de maisons (le plus souvent) où au moins 6 locataires louent chacun une chambre privative et se partagent le reste de la maison. Beaucoup de frais communs sont inclus dans la location (produits ménagers, papier toilettes, etc.). En outre, certaines règles locatives diffèrent dans les boarding houses. En savoir plus…

Les studios ou les appartements 2 pièces (1 bedroom) vous offrent plus d’indépendance, mais tous les frais sont à votre charge et vous devrez peut-être acheter des meubles. Il existe des appartements meublés et équipés, sous forme d’hôtel-appartement, le plus souvent aux standing et prix élevés. Le prix des loyers est le plus souvent indiqué à la semaine (weekly rent). Une chambre coûte en moyenne 200 $NZ par semaine en Nouvelle-Zélande mais les tarifs sont extrêmement variables d’une ville à l’autre. Comptez plutôt 230 $NZ et plus dans le centre d’Auckland et 150 $NZ dans des villes moyennes comme Hamilton.

Le tarif des locations par régions, villes et quartiers est présenté sur cet excellent site du gouvernement néo-zélandais.

Où chercher ?

Trade Me et Post a note sont les deux principaux sites Internet de petites annonces en ligne. Vous pouvez également consulter les petites annonces de pvtistes.net.

Les quotidiens régionaux ont leur page dédiée aux petites annonces (classified en anglais). Regardez plus précisément les sections to let ou flatmates wanted. Les quotidiens et les hebdomadaires proposent également des offres de logement dans leurs petites annonces, comme le New Zealand Herald à Auckland, le Dominion Post à Wellington, The Press à Christchurch ou encore le Lakes Weekly Bulletin, un hebdomadaire de la région de Queenstown qui propose chaque mardi des offres de locations/colocations.

Des petites annonces sont également affichées dans les supermarchés, les auberges de jeunesse et tout autre lieu visité par les pvtistes ou les étudiants (car markets, bars, universités, etc.). Pour la location d’un appartement ou d’une maison, vous trouverez également des annonces auprès d’agences immobilières sur des sites comme Realestate.co.nz ou Harcourts. Notez que les agences prélèvent des frais équivalents à une semaine de loyer + taxes.

Plus spécifiques à la colocation, les sites Flatfinder, Nzflatmates ou EasyRoommate peuvent également vous être utiles. Prenez garde aux arnaques, en particulier dans les petites annonces sur Internet. Pour cela, consultez notre dossier Éviter les « arnaques » en PVT.

Comprendre les annonces

Dans les annonces, des termes ou des abréviations typiquement néo-zélandaises peuvent apparaître. Voici un petit lexique pour vous aider à les décrypter.

      • Bi (built-in) : encastré, par exemple built-in cupboards (bics) ou built-in wardrobe (bir) pour des placards encastrés
      • CBD (Central Business District) : quartier d’affaires souvent central
      • Cpds (cupboards) : placards de cuisine
      • Det (detached) : maison individuelle, pavillon
      • Ens (ensuite bathroom) : salle de bains particulière, attenante à la chambre
      • Fitts (fittings) : équipements
      • F/furn (fully furnished) : meublé
      • Ldr (lounge dining room) : salon – salle à manger
      • Neg (negotiable) : négociable
      • Ofp (open fireplace) : cheminée
      • Osp (off-street car parking) : place de parking
      • Pa (per annum) : par an
      • Pmth (per month) : par mois
      • Pw (per week) : par semaine
      • S’out (sleep-out cabin) : cabane, bungalow
      • Wi pantry (walk-in pantry) : garde-manger
      • White ware : électroménager

En colocation, le prix d’une chambre est souvent indiqué pour une personne seule. En couple ou à deux, le loyer peut être un peu plus élevé. La plupart des propriétaires n’acceptent pas les fumeurs. Dans les annonces, il est souvent précisé no smoking (il n’est pas possible de fumer dans tout le logement, chambre incluse) ou même no smoking even outside (il n’est pas possible de fumer dans le logement et à l’extérieur, dans le jardin, par exemple).

S’installer

Vous avez trouvé un logement ? Maintenant, il faut signer le contrat et emménager. Le contrat de location Il existe deux types de contrat de location : les contrats périodiques et les contrats à durée déterminée. De façon générale, ils sont le plus souvent de type périodique (periodic). Le bail est signé pour une durée indéterminée et le locataire peut y mettre fin par préavis, 21 jours à l’avance (ou dans un délai fixé directement avec le propriétaire).

Dans le cas d’un contrat à durée déterminée, vous êtes normalement tenu d’habiter dans votre logement (et surtout de payer votre loyer) pendant toute la durée définie dans le contrat. Le propriétaire (landlord) doit vous fournir un contrat de location (Tenancy Agreement Form) dont vous garderez une copie. Il se base souvent sur ce modèle officiel. Assurez-vous de bien le comprendre et d’être d’accord avec son contenu avant de le signer. Le propriétaire ou vos colocataires peuvent vous demander de vous engager pour une certaine période (6 mois en général).

Pour une location plus courte, il est probable qu’ils revoient le loyer à la hausse. Un état des lieux (Property Inspection Report) est fourni avec le contrat de location. L’état du logement doit y être décrit ainsi que tous les meubles et équipements fournis. Cet état des lieux est important car il est lié à votre caution (bond). La caution est accompagnée d’un formulaire (Bond Lodgement Form), signé par le locataire (tenant) et le propriétaire (landlord). Il s’agit d’un document officiel qui est envoyé au Ministry of Business, Innovation and Employment (MBIE) avec la caution. Ce n’est donc normalement pas le propriétaire qui conserve la caution. Le locataire récupère sa caution lors de son départ via le Bond Refund Form si aucun dommage n’est constaté.

Vous devrez donc payer les frais suivants :

      • une caution (bond), équivalant à 2 ou 4 semaines (maximum) de loyer ;
      • une avance de loyer de deux semaines maximum (rent in advance) ;
      • des frais d’agence (letting fee) si vous êtes passé par une agence immobilière.

La colocation peut être un peu plus informelle, néanmoins n’hésitez pas à demander une copie de l’accord passé avec vos colocataires et/ou votre propriétaire.

Dans les boarding houses, vous vous engagez sur une période minimum de 28 jours. Passé ce délai, si vous souhaitez quitter le logement, vous devez (en principe) prévenir le propriétaire au moins 48 heures à l’avance (mais il est préférable de coucher cette clause par écrit). Pour en savoir plus…

Emménager

En plus du loyer, vous devez prendre en compte les frais associés à votre logement : eau, électricité, gaz, téléphone et assurance. Notez également que le propriétaire n’a pas l’obligation de vous fournir un système de chauffage (heater). Vous aurez peut-être à acheter un radiateur d’appoint. Ce type de radiateurs est particulièrement répandu en Nouvelle-Zélande car beaucoup d’appartements ne sont pas équipés de chauffage tout au long de l’année. Des chauffages d’appoint sont utilisés pendant l’hiver.

Les factures peuvent toutes se régler à la New Zealand Post (pratique !). Pour cela, rendez-vous au bureau de poste le plus proche de chez vous avec toutes vos factures. Vous pouvez les payer en une fois en espèces ou par Eftpos (avec votre carte bancaire néo-zélandaise). Pour vous simplifier la vie, vous pouvez utiliser un service comme Fast Connect pour vous raccorder à l’électricité, au gaz, au téléphone, à Internet et à Sky TV ou Freeview (les deux réseaux de télévision payants) rapidement. Une assurance peut être utile pour couvrir votre responsabilité civile, vos biens et les dommages que vous pourriez causer au logement. Pour vous meubler, les petites annonces de Trade Me et Post a note permettent de trouver des meubles d’occasion.

Les second-hand shops comme ceux de la Salvation Army proposent aussi des meubles à prix très réduits. Pour acheter du neuf, les magasins The Warehouse proposent de tout, dont des meubles et des équipements pour la maison. Les pages jaunes néo-zélandaises peuvent aussi vous aider à trouver le magasin de meubles (furniture) le plus proche de chez vous. Pour plus d’informations sur le logement, consultez notre dossier Le logement en Nouvelle-Zélande et le site de Tenancy Services.

Chapitre 15 sur 43

Évaluation de l'article

5/5 (7)

46 Commentaires

Anaïs
2 2

Bonjour, est-il possible de commander ce guide en livre? Merci pour votre réponse!

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Anais,
Malheureusement non, nous ne proposons pas actuellement une version papier de ce guide.

Shana
1 8

Bonjour,
Mon compagnon et moi même comptons partir en PVT en nouvelle Zélande l’année prochaine, dans un éventuel espoir de poursuivre sur une demande de visa permanent. Seule hombre au tableau, si pour ma part j’aurais 26 ans, Mon compagnon lui en aura 30. Nous savons que ça sera la limite pour obtenir un PVT, mais quand sera t il pour un visa permanent étant donné qu’il fêtera ses 31 ??!
Nous sommes inquiets de voir notre rêve s’effondrer ?… si vous avez une réponse ? Merci !

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Shana,
Il n’y a pas de limites d’âge à 30 ans pour la résidence permanente…
Quand il y a une limite d’âge, celle-ci est généralement de 55 ans. Information que vous pouvez trouver sur le site de l’immigration néo-zélandaise quand vous cherchez des informations sur la résidence permanente en Nouvelle-Zélande en regardant les différentes options possibles 😉 (https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/live-permanently/all-resident-visas).

Charline
0 7

Bonjour,

J’ai passé les douanes sans faire valider mon visa. (Non volontaire bien sûre, tout est allé vite j’avais sortie tous les papiers pourtant bref s’est arrivé). Quel moyen pour faire valider mon pvt? Je pensais aller voir à l’aéroport demain.

Merci Charline

Marie
9.8K 32.2K

Saut Charline,
Tu as validé ton visa automatiquement à ton arrivée :). Pas besoin d’aller à l’aéroport.

Charline
0 7

Ah merci !!

Renaud
0 2

Bonjour,
Le 24 septembre 2018, je vais avoir 31ans.
Je suis français et je suis en train de faire ma demande de WHV pour la Nouvelle-Zélande.
Ma question est la suivante:
Si je reçois ma confirmation de WHV avant le 24 septembre prochain, cela veut dire que je pourrais arriver en NZ jusqu’au 23 septembre 2019 et donc profiter de mon voyage jusqu’au 23 septembre 2020?
Merci d’avance pour vos retours.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

Salut Renaud,

Oui, c’est ça.
Alors ensuite, cela dépend de ton âge. Si tu n’as pas encore 30 ans, autant demander ton PVT Nouvelle-Zélande quand tu es vraiment près à partir, quelques mois avant ton départ envisagé.
Les choses sont un peu différentes si tu vas bientôt avoir 31 ans. En effet, dans ce cas, fait-le relativement rapidement. Si c’est ton cas, et que tu veux attendre le dernier moment pour faire ta demande, il y a deux choses à prendre en compte :
– Le décalage horaire : si tu fais ta demande la veille de tes 31 ans, fais très attention car ils tiendront compte de l’heure néo-zélandaise. Ainsi, si tu fais ta demande en soirée, la veille de tes 31 ans, on sera déjà le lendemain avec le décalage horaire et tu seras alors trop vieux.
– La durée du trajet : tu arriveras automatiquement le lendemain de ton départ. Cela signifie donc que tu ne dois pas partir, dans ton exemple, le 23 septembre

Enfin, je te recommanderais de ne pas attendre le tout dernier jour pour prendre ton visa, ou partir : il peut y avoir des soucis techniques sur le site de l’immigration, une maintenance ou des choses de ce type. Idem, il peut y avoir des éléments extérieurs qui pourraient t’empêcher d’arriver au bon moment (annulation de vol, tempête, retards de vol, tu te blesses juste avant le départ).

Renaud
0 2

Salut Marie,
Et bien super!!!
Merci beaucoup pour ton retour.
J’ai fait ma demande de WHV hier, j’attends maintenant l’email d’acceptation de celui-ci.
J’ai 31ans dans 8 jours!!!
Ça va passer tout juste, je l’espère!!!
Pour ensuite pouvoir partir au mois d’août 2019.
À bientôt.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

La date qui compte est celle du dépôt de la demande.

Charline
0 1

Bonjour,
Petite question sommes nous obligés de prendre un billet aller retour ? Pour le pvt nz ?

Marie
9.8K 32.2K

Salut Charline,
Non, ça n’est pas obligatoire. Tu peux avoir un aller-simple si tu le souhaites. Mais si tu optes pour cette option, nous te recommandons EXTRÊMEMENT FORTEMENT de toujours garder les fonds pour te payer un billet retour à n’importe quel moment. Genre, tu gardes par exemple cette somme sur ton compte français et tu n’y touches que si tu décides de rentrer.

Anonyme
0 0

Bonjour !

J’ai une question svp. Alors ce n’est peut-être pas ici qu’il faut poser cette question mais bon.
J’ai un visa pour la NZ que je dois l’utiliser avant le 6 juillet 2018. Je voudrais savoir est-ce que je dois vraiment partir avant le 6 juillet ou alors puis-je partir le jour-même donc le 6 juillet ?
Merci pour toutes vos réponses.

bise

Marie
9.8K 32.2K

Salut Tony,
Je dirais que cela dépend du visa avec lequel tu souhaites partir… Tu pars avec un PVT (Working Holiday visa) ?
Attention toutefois, Si tu pars le 6 juillet, tu as de grandes chances d’arriver au moins le 7 juillet en Nouvelle-Zélande…

Anonyme
0 0

Salut Marie,

Heureusement que je demande car j’avais oublié ces détails. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup. Je me permets stp de t’en poser une deuxième si tu veux bien ? On est bien d’accord qu’il est impossible d’annuler le working holiday NZ visa pour en avoir un autre ? Il n’y a aucune exceptions ?

Merci Marie,

Marie
9.8K 32.2K

Salut Toni et désolée pour le délai.
Non, il n’y a aucune exception (du moins, on n’en a jamais vu). Si tu n’entres pas en Nouvelle-Zélande, tu perds ton PVT Nouvelle-Zélande pour toujours. PAr contre, rien ne t’empêchera de faire un autre PVT dans un autre pays.

CYNLEH
1 8

Bonjour à tous !
Je me trouve actuellement sur Wellington (NZ). J’ai des vaccins à faire et je ne sais pas bien où me rendre. Je veux aller dans un endroit sûr ?. Est ce que certains d’entre vous des adresses ? Ça m’aiderait bien. Cheers.

Marie
9.8K 32.2K

Salut, tu cherches à faire quels types de vaccins ?

CYNLEH
1 8

Salut, j’ai besoin de faire mon rappel ROR et le vaccin pour l’hépatite A.

Marie
9.8K 32.2K

Tu peux aller voir Travel Doctor par exemple. Ce sont des médecins spécialisés en médecine de voyage.
A noter, dans tous les cas, que tes vaccins ne seront pas remboursés par ton assurance.

CYNLEH
1 8

C’est ce que j’ai fait ce jour même. J’ai rendez vous jeudi. Les prix sont pas mal élevés mais la santé n’a pas de prix ?. J’avais contacté hier mon assurance et effectivement cela n’est pas pris en charge. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre à ma question j’apprécie réellement. En espérant que cela puisse servir à d’autres ?

Morille
0 3

Bonsoir,
Pour information, il n’est plus possible de demander à faire traduire gratuitement son permis de conduire à l’ambassade de France à Wellington. J’ai tenté pas plus tard que ce vendredi 4 mai, la personne à la réception m’a redirigée vers le Département des Affaires Internes. Il est effectivement possible de faire la démarche auprès de ce dernier, moyennant 75§…

Marie
9.8K 32.2K

Merci Morille,
On va effectivement modifier ça (on l’avait changé il y a quelques temps dans les dossiers sur les préparatifs, mais pas sur le guide).

Quentin
0 3

Bonjour, sans doute que la question a déjà été posé mais désolé je ne trouve pas (ou dans une discussion très ancienne) et nous partons pour la Nouvelle Zélande dans 24h… Bref, voici la question : Nous voulons prendre notre assurance glob pvt. A la base, ne sachant pas combien de tems nous allons rester, nous comptions prendre au mois. Nous avons après lu dans votre article, que ca pouvait être dangereux si on nous demandait notre assurance à la douane, que notre la durée de notre visa corresponderait à la durée de notre assurance (surtout au Canada visiblement). Bref, est-ce risqué de fonctionner ainsi ( au mois par mois) en Nouvelle Zélande? Est-ce préférable de prendre l’année directement? Merci pour votre réponse

Marie
9.8K 32.2K

Salut,
C’est beaucoup moins risqué en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la prendre mois par mois n’est pas non plus la meilleure solution dans la mesure où vous multipliez les risques de vous retrouver sans assurance pendant un certain laps de temps.
Or, si vous resouscrivez a une assurance avec ces quelques jours de trous, cela pourrait constituer un motif de refus pour les assurances qui pourraient faire valoir que tu devais être assuré pendant tout le séjour.
1 mois par 1 mois, c’est risqué. Mais si vous voulez le tenter, vous devez absolument vous ajouter des rappels par mail et sur votre téléphone pour ne pas oublier de souscrire de nouveau avant de vous retrouver sans assurance.

Quentin
0 3

Bonjour, j’ai une petite question 🙂
Nous arrivons bientôt à Auckland de Belgique mais nous souhaitons prendre un vol (avec une compagnie différente) direct pour Christchurch. Nous voudrions savoir si notre visa va être activé à Auckland ou Christburg. En fait, on voudrait juste savoir combien de temps nous avons besoin à l’aeroport d’Auckland pour enchainer les 2 vols…car si nous devons passer à la douane pour activer notre visa, nous avons peur que ca prenne du temps…
Un grand merci d’avance pour votre réponse et une belle soirée!

Marie
9.8K 32.2K

Salut Quentin,
Oui, vous devrez passer par l’immigration pour activer vos visa. Vous arrivez d’un vol international, et entrer sur le territoire néo-zélandais à votre arrivée à Auckland.

Quentin
0 3

Merci….je me doute que c’est difficile d’y répondre mais pensez vous qu’il est possible d’envisager d’atterrir à 18h30 et de redécoller à 21h? C’est le dernier vol de la journée et voudrions éviter de passer la nuit à auckland pour ne pas perdre du temps mais difficile de savoir si c’est trop risqué?

Articles recommandés