Le guide des pvtistes en Nouvelle-Zélande

Chapitre 16 : Faire ses courses

Date de publication : 19-02-2018

Auteur

Marie


07. FAIRE SES COURSES

Contrairement à d’autres pays (comme le Canada), toutes les taxes sont incluses dans les magasins et restaurants en Nouvelle-Zélande. Il est donc inutile de faire le calcul des taxes pour obtenir le prix final : vous payez le prix affiché.

Certains pvtistes ont décidé de partager leurs recettes “en mode backpacker” sur notre forum, n’hésitez pas à les consulter et à proposer les vôtres :

Acheter de la nourriture

Arriver en Nouvelle-Zélande, c’est aussi perdre ses repères en matière de nourriture. De nombreux produits sont disponibles, mais ils n’ont pas forcément la même forme et les mêmes références que ceux que vous trouvez en France, en Belgique ou au Canada. Pour avoir une idée plus précise des prix pratiqués, vous pouvez consulter notre dossier sur le coût de la vie en Nouvelle-Zélande.

Les fruits et légumes

Pour acheter des fruits et légumes à prix réduits, vous devez vous tourner vers les produits locaux (non importés de l’étranger) et de saison. De nombreux fruits et légumes sont produits localement tout au long de l’année, et ils sont très bons ! La Nouvelle-Zélande étant assez éloignée du reste du monde, l’importation fait considérablement augmenter le prix des fruits et légumes. Par exemple, il est possible de trouver en mars des tomates à 2,5 $ le kilo et de retrouver ces mêmes tomates à 12 $ le kilo en août de la même année ! Les tomates que vous mangez en août (en plein hiver) viennent alors d’Asie ou même de plus loin ! Si vous être régulièrement sur la route, un bon moyen de payer vos fruits et légumes à moindre coût consiste à les acheter directement chez les producteurs.

Viandes et poissons

Dans la mesure où on associe très souvent la Nouvelle-Zélande à ses moutons, les pvtistes s’attendent parfois à trouver de la viande de mouton à bas prix. Malheureusement, ça n’est pas vraiment le cas ! Plus de 90 % de la production est exportée. Les pièces d’agneau et de mouton ne sont pas moins chères ici qu’ailleurs. En revanche, le prix du bœuf y est souvent bien moins élevé qu’en France, par exemple. Le prix du poulet et des œufs reste assez similaire. Comme un séjour en Nouvelle-Zélande est aussi l’occasion de goûter quelques produits auxquels on est peu, voire pas habitué, vous aurez l’occasion de consommer du venison, c’est-à-dire de la viande de cervidés (la Nouvelle-Zélande dispose de grands élevages), ou encore du jambon cuit à l’ananas (au moment de Noël, votre entreprise peut même parfois vous en offrir un).

Le fromage

C’est le sujet d’angoisse de beaucoup de pvtistes français avant le départ ! Par chance, la Nouvelle-Zélande produit du fromage. Vous pouvez ainsi retrouver du camembert, du bleu, du parmesan, du cheddar, du gouda, de l’emmental, ou encore du brie. Ils n’auront peut-être pas le goût du terroir, mais ils vous permettront de tenir quelques mois. En revanche, les fromages de chèvre et de brebis (hors feta) sont beaucoup moins vendus (vous pouvez en trouver, mais les prix sont très élevés). De manière générale, le prix des fromages est un peu plus élevé en Nouvelle-Zélande qu’en France. Les produits de marque française sont très coûteux : comptez 11 $NZ pour un petit Chavroux et 20 $NZ pour un camembert Le Rustique, par exemple. Là aussi, tournez-vous vers les marques locales pour payer un peu moins cher.

Du fromage sur les pâtes !

L’emmental et le gruyère coûtent assez chers. Si vous souhaitez mettre du fromage sur votre pâtes, on vous recommande d’utiliser plutôt des blocs de cheddar. Il en existe 4 types : Colby, Mild, Edam et Tasty, ce dernier coûtant souvent un peu plus cher (la différence de goût entre les quatre n’est franchement pas flagrante !). Il n’est pas rare de trouver des blocs d’un kilo pour environ 10 $. Pratique, nourrissant et idéal pour avoir du fromage râpé à un prix intéressant !

Les féculents

Il est possible de trouver des pâtes à bas prix mais beaucoup sont de très mauvaise qualité. Pour obtenir une meilleure qualité (marque Barilla, par exemple), il faut accepter de débourser un peu plus d’argent. Si vous souhaitez acheter des pâtes à moindre coût, optez pour les noodles d’Asie qui sont souvent le plat par excellence du backpacker ayant un budget limité. On trouve, en Nouvelle-Zélande, du riz et de la semoule à un prix plutôt raisonnable. Si vous vivez en ville (en particulier à Auckland et Wellington), vous pouvez trouver des produits asiatiques (sauces, nouilles, gâteaux, jus de fruits…) à des prix très intéressants dans des magasins spécialisés.

L’épicerie sucrée

Ne vous attendez pas à retrouver la large gamme de chocolats que vous pouvez avoir l’habitude de trouver en France ou en Belgique.

La Nouvelle-Zélande propose aussi du chocolat, mais ce sont essentiellement des marques anglo-saxonnes (telles que Cadbury, par exemple). Il est toutefois possible de trouver du chocolat de la marque Lindt à un prix un peu plus élevé qu’en France. Votre voyage en Nouvelle-Zélande est aussi l’occasion de découvrir LA marque néo-zélandaise : Whittakers.

Un régime particulier ?

Si vous êtes allergique au gluten ou au lactose, sachez que vous n’aurez pas trop de difficultés à trouver des produits “gluten free” ou des produits qui vous conviennent, aussi bien dans les restaurants que dans les supermarchés. Toutefois, les prix sont, là aussi, un peu plus élevés que ceux des produits standards. Pour en savoir plus : Intolérant au gluten : nourriture pas chère en Nouvelle-Zélande  et Partir en PVT avec des allergies alimentaires, conseils et boîte à outils.

 Les supermarchés

La Nouvelle-Zélande dispose de plusieurs chaînes de supermarchés disséminées un peu partout sur le territoire. New World et Countdown sont les chaînes les plus importantes. Les magasins se trouvent le plus souvent en périphérie des villes ou dans des centres commerciaux. Vos courses sont mises dans les sacs par l’opérateur de caisse ou par un préposé. Les supermarchés Four Square, plus petits, se trouvent dans les villes de taille plus modeste. La gamme de produits proposés y est moins importante que dans les grandes chaînes.

PAK’nSAVE est LA chaîne de supermarché lowcost. Les produits (d’une qualité similaire aux produits vendus dans les autres supermarchés) sont présentés sans fioriture. Vous devez prendre vos propres sacs de courses et y mettre vos achats vous-mêmes mais les prix sont nettement moins élevés. Les PAKn’SAVE se trouvent le plus souvent en périphérie des villes et ils restent les supermarchés les moins chers pour faire le plein de courses. Les supermarchés sont ouverts généralement de 9 h à 21 h. Certains sont même ouverts 24 heures sur 24 en ville.

Dairy et superette

Le mot “dairy” désigne les petites épiceries locales (ou convenience store) où il est possible de trouver des glaces, des sucreries, des journaux, des jus, du tabac et des produits de consommation courante à des prix plus élevés que dans les supermarchés. “Superette” désigne un supermarché de petite taille. Ces magasins ont l’avantage d’être ouverts assez tôt et de fermer assez tard. Notez qu’un dairy ne vend généralement pas d’alcool (à cause des difficultés à obtenir une licence).

Attention aux dates !

Tous les produits où il est inscrit « Bargain buy » ou « Special » sont à prix réduits mais leur date de péremption est parfois très proche. Il s’agit souvent d’une péremption le jour même. Parfois, des produits périmés sont regroupés à un endroit pour être vendus à prix réduits, en particulier dans les petites épiceries.

Les farmers markets

Les Néo-Zélandais sont friands des farmers markets, des marchés hebdomadaires (le plus souvent le week-end) ou mensuels vous permettant de trouver des produits frais et locaux. Retrouvez la liste de ces marchés sur le site Internet Farmers Markets.

Les achats directs chez le producteur

Si vous êtes souvent sur la route, vous pouvez également opter pour l’achat de certaines de vos denrées directement chez les producteurs. En effet, vous pouvez régulièrement voir, au bord des routes, des petits panneaux de producteurs vendant des fruits, des légumes et des oeufs. Ils ont parfois des petits étals et sont ouverts plusieurs heures par jour. D’autres mettent leurs produits à disposition des clients. Une honesty box est posée à proximité pour que vous puissiez déposer la somme demandée. Ce système, reposant sur la confiance, vous permet d’acheter des produits frais, produits dans la région, à prix réduit en raison de l’absence d’intermédiaire. Pour retrouver des idées de prix, nous vous recommandons de consulter notre dossier sur le coût de la vie en Nouvelle-Zélande.

Les autres enseignes

La Nouvelle-Zélande dispose, en périphérie des grandes villes, d’importantes zones commerciales où l’on retrouve généralement un supermarché, des restaurants, des cinémas et des magasins de sport / outdoor, d’ameublement, de décoration, d’électroménager, etc. Des accès sont souvent possibles en transport en commun, mais disposer d’une voiture est un véritable atout pour se rendre dans ces zones.

Commerce de détail

The Warehouse est une enseigne de distribution essentiellement non-alimentaire vous proposant une large gamme de produits en tout genre : ameublement, vêtements, chaussures, articles de cuisine, linge de maison, papeterie, produits d’entretien pour l’intérieur ou la voiture, matériel de camping, films, produits d’épicerie, bref, un peu de tout ! Les produits sont à des prix très réduits (impeccable pour le budget d’un PVTiste), mais n’escomptez pas une qualité folle à ce prix-là ! Dans le même genre, on trouve également Kmart qui propose des produits similaires à des prix tout aussi réduits. Les Kmart sont moins nombreux. Si vous recherchez des produits de meilleure qualité (mais aussi à un prix plus élevé), vous pouvez aller dans des magasins comme Farmers (les plus petits proposent seulement des vêtements et des produits de beauté), Briscoes Homeware ou Harvey Norman.

Electronique et électroménager

Pour vos appareils électroniques, il existe là aussi des chaînes telles que DickSmith (uniquement sur Internet) ou Noel Leeming. À noter qu’Harvey Norman propose également du petit et du gros électroménager (whiteware en anglais).

Equipements de randonnée et de sport

Les Néo-Zélandais sont particulièrement friands d’activités en extérieur (outdoor). Par conséquent, vous n’allez avoir aucun mal à trouver du matériel de camping ou tout ce dont vous avez besoin pour faire de la randonnée. Kathmandu, MacPac et Bivouac Outdoor sont les principales chaînes disponibles en Nouvelle-Zélande pour les activités outdoor. Les deux premières vendent leurs propres marques tandis que Bivouac Outdoor propose de grandes marques internationales. Ces marques ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Toutefois, lorsqu’ils proposent des soldes (en particulier chez Kathmandu et MacPac), les promotions peuvent être vraiment intéressantes.

Ce sont d’excellents magasins si vous cherchez du matériel de qualité pour la randonnée ou le camping. Pour les plus petits budgets, le magasin FCO (pour Fishing Camping Outdoor) reste une bonne option ! Kmart et The Wharehouse permettent aussi de trouver ce type de matériel a prix réduit. Mais attendez-vous à une qualité moindre. Si vous cherchez des magasins de sports moins spécialisés, tournez-vous vers Torpedo7 ou Rebel sport qui sont les équivalents de Décathlon en France et en Belgique, ou de Sports Experts au Canada.

          Tailles chaussures femme                   Tailles chaussures homme

le-guide-des-pvtistes-en-nouvelle-zelande_taille-chaussures

            Tailles vêtements femme                    Tailles vêtements homme

le-guide-des-pvtistes-en-nouvelle-zelande_taille-vetements

La bonne affaire des produits d’occasion !

Pour trouver des vêtements, des meubles, des livres ou divers accessoires de qualité sans vous ruiner, une solution économique reste celle des articles d’occasion. La Nouvelle-Zélande regorge de second hand shops, aussi appelés opportunity stores, ou op shops. Certains de ces magasins sont des charity shops : l’intégralité ou une partie des bénéfices issus des ventes est reversée à des associations caritatives. Par exemple, vous pouvez trouver des magasins de la Croix-Rouge (Red Cross) ou de l’Armée du Salut (Salvation Army) dans de nombreuses villes du pays.

D’autres magasins de second hand ne sont pas à but non-lucratif, mais toutes ces boutiques vous permettent généralement de trouver des vêtements, du linge de maison ou des meubles à des prix tout petits. Vous pouvez retrouver nombre de ces adresses sur le site Internet Opshop Directory.

Vous pouvez également trouver des articles d’occasion sur TradeMe, l’équivalent du Bon Coin ou de Kijiji, en Nouvelle-Zélande.

De par son éloignement géographique et sa taille plutôt modeste, la Nouvelle-Zélande ne bénéficie pas de la présence de certaines grandes enseignes internationales. Par exemple, aucun magasin IKEA n’est implanté dans le pays.

Quelques boutiques spécialisées importent des meubles de la marque suédoise, mais ils sont plus chers et soumis à des contrôles sanitaires très stricts. Les marques internationales de prêt-à-porter peinent encore à s’implanter en Nouvelle-Zélande. Par exemple, Zara et H&M ont ouvert leur premier magasin à l’automne 2016 dans le centre commercial de Sylvia Park à Auckland. Pour les marques qui ne sont pas encore présentes dans le pays, le mieux est sans doute de passer par les boutiques en ligne.

Acheter de l’alcool et du tabac

L’achat d’alcool et de tabac est beaucoup plus réglementé en Nouvelle-Zélande qu’en France ou en Belgique. Les Canadiens ne seront, de leur côté, pas étonnés par les règles en vigueur en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez acheter de l’alcool dans les supermarchés ou dans des liquor stores.

Même si les supermarchés peuvent être ouverts 24 heures sur 24, il n’est pas possible d’acheter de l’alcool dans ces magasins entre 23 heures et 7 heures du matin. Les horaires peuvent varier selon les villes. La vente d’alcool et de tabac est interdite aux mineurs, c’est-à-dire aux moins de 18 ans. Pour appliquer strictement cette loi, les employés en charge de contrôler l’âge des clients peuvent vous demander de présenter une pièce d’identité s’ils estiment que vous avez moins de 25 ans. Votre carte d’identité française ou belge ou votre permis de conduire (même le permis de conduire international) ne sont pas acceptés comme pièce d’identité pour prouver votre âge. Sachez que la même règle s’applique dans les restaurants et les bars quand vous souhaitez consommer de l’alcool.

Ayez ainsi toujours avec vous votre carte Hanz+18 ou votre passeport si vous êtes fumeur ou si vous comptez acheter de l’alcool. Pour plus d’informations, consultez notre dossier Obtenir sa Hanz Card +18.

Chapitre 16 sur 43

Évaluation de l'article

5/5 (7)

46 Commentaires

Anaïs
2 2

Bonjour, est-il possible de commander ce guide en livre? Merci pour votre réponse!

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Anais,
Malheureusement non, nous ne proposons pas actuellement une version papier de ce guide.

Shana
1 8

Bonjour,
Mon compagnon et moi même comptons partir en PVT en nouvelle Zélande l’année prochaine, dans un éventuel espoir de poursuivre sur une demande de visa permanent. Seule hombre au tableau, si pour ma part j’aurais 26 ans, Mon compagnon lui en aura 30. Nous savons que ça sera la limite pour obtenir un PVT, mais quand sera t il pour un visa permanent étant donné qu’il fêtera ses 31 ??!
Nous sommes inquiets de voir notre rêve s’effondrer ?… si vous avez une réponse ? Merci !

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Shana,
Il n’y a pas de limites d’âge à 30 ans pour la résidence permanente…
Quand il y a une limite d’âge, celle-ci est généralement de 55 ans. Information que vous pouvez trouver sur le site de l’immigration néo-zélandaise quand vous cherchez des informations sur la résidence permanente en Nouvelle-Zélande en regardant les différentes options possibles 😉 (https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/live-permanently/all-resident-visas).

Charline
0 7

Bonjour,

J’ai passé les douanes sans faire valider mon visa. (Non volontaire bien sûre, tout est allé vite j’avais sortie tous les papiers pourtant bref s’est arrivé). Quel moyen pour faire valider mon pvt? Je pensais aller voir à l’aéroport demain.

Merci Charline

Marie
9.8K 32.2K

Saut Charline,
Tu as validé ton visa automatiquement à ton arrivée :). Pas besoin d’aller à l’aéroport.

Charline
0 7

Ah merci !!

Renaud
0 2

Bonjour,
Le 24 septembre 2018, je vais avoir 31ans.
Je suis français et je suis en train de faire ma demande de WHV pour la Nouvelle-Zélande.
Ma question est la suivante:
Si je reçois ma confirmation de WHV avant le 24 septembre prochain, cela veut dire que je pourrais arriver en NZ jusqu’au 23 septembre 2019 et donc profiter de mon voyage jusqu’au 23 septembre 2020?
Merci d’avance pour vos retours.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

Salut Renaud,

Oui, c’est ça.
Alors ensuite, cela dépend de ton âge. Si tu n’as pas encore 30 ans, autant demander ton PVT Nouvelle-Zélande quand tu es vraiment près à partir, quelques mois avant ton départ envisagé.
Les choses sont un peu différentes si tu vas bientôt avoir 31 ans. En effet, dans ce cas, fait-le relativement rapidement. Si c’est ton cas, et que tu veux attendre le dernier moment pour faire ta demande, il y a deux choses à prendre en compte :
– Le décalage horaire : si tu fais ta demande la veille de tes 31 ans, fais très attention car ils tiendront compte de l’heure néo-zélandaise. Ainsi, si tu fais ta demande en soirée, la veille de tes 31 ans, on sera déjà le lendemain avec le décalage horaire et tu seras alors trop vieux.
– La durée du trajet : tu arriveras automatiquement le lendemain de ton départ. Cela signifie donc que tu ne dois pas partir, dans ton exemple, le 23 septembre

Enfin, je te recommanderais de ne pas attendre le tout dernier jour pour prendre ton visa, ou partir : il peut y avoir des soucis techniques sur le site de l’immigration, une maintenance ou des choses de ce type. Idem, il peut y avoir des éléments extérieurs qui pourraient t’empêcher d’arriver au bon moment (annulation de vol, tempête, retards de vol, tu te blesses juste avant le départ).

Renaud
0 2

Salut Marie,
Et bien super!!!
Merci beaucoup pour ton retour.
J’ai fait ma demande de WHV hier, j’attends maintenant l’email d’acceptation de celui-ci.
J’ai 31ans dans 8 jours!!!
Ça va passer tout juste, je l’espère!!!
Pour ensuite pouvoir partir au mois d’août 2019.
À bientôt.
Renaud

Marie
9.8K 32.2K

La date qui compte est celle du dépôt de la demande.

Charline
0 1

Bonjour,
Petite question sommes nous obligés de prendre un billet aller retour ? Pour le pvt nz ?

Marie
9.8K 32.2K

Salut Charline,
Non, ça n’est pas obligatoire. Tu peux avoir un aller-simple si tu le souhaites. Mais si tu optes pour cette option, nous te recommandons EXTRÊMEMENT FORTEMENT de toujours garder les fonds pour te payer un billet retour à n’importe quel moment. Genre, tu gardes par exemple cette somme sur ton compte français et tu n’y touches que si tu décides de rentrer.

Anonyme
0 0

Bonjour !

J’ai une question svp. Alors ce n’est peut-être pas ici qu’il faut poser cette question mais bon.
J’ai un visa pour la NZ que je dois l’utiliser avant le 6 juillet 2018. Je voudrais savoir est-ce que je dois vraiment partir avant le 6 juillet ou alors puis-je partir le jour-même donc le 6 juillet ?
Merci pour toutes vos réponses.

bise

Marie
9.8K 32.2K

Salut Tony,
Je dirais que cela dépend du visa avec lequel tu souhaites partir… Tu pars avec un PVT (Working Holiday visa) ?
Attention toutefois, Si tu pars le 6 juillet, tu as de grandes chances d’arriver au moins le 7 juillet en Nouvelle-Zélande…

Anonyme
0 0

Salut Marie,

Heureusement que je demande car j’avais oublié ces détails. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup. Je me permets stp de t’en poser une deuxième si tu veux bien ? On est bien d’accord qu’il est impossible d’annuler le working holiday NZ visa pour en avoir un autre ? Il n’y a aucune exceptions ?

Merci Marie,

Marie
9.8K 32.2K

Salut Toni et désolée pour le délai.
Non, il n’y a aucune exception (du moins, on n’en a jamais vu). Si tu n’entres pas en Nouvelle-Zélande, tu perds ton PVT Nouvelle-Zélande pour toujours. PAr contre, rien ne t’empêchera de faire un autre PVT dans un autre pays.

CYNLEH
1 8

Bonjour à tous !
Je me trouve actuellement sur Wellington (NZ). J’ai des vaccins à faire et je ne sais pas bien où me rendre. Je veux aller dans un endroit sûr ?. Est ce que certains d’entre vous des adresses ? Ça m’aiderait bien. Cheers.

Marie
9.8K 32.2K

Salut, tu cherches à faire quels types de vaccins ?

CYNLEH
1 8

Salut, j’ai besoin de faire mon rappel ROR et le vaccin pour l’hépatite A.

Marie
9.8K 32.2K

Tu peux aller voir Travel Doctor par exemple. Ce sont des médecins spécialisés en médecine de voyage.
A noter, dans tous les cas, que tes vaccins ne seront pas remboursés par ton assurance.

CYNLEH
1 8

C’est ce que j’ai fait ce jour même. J’ai rendez vous jeudi. Les prix sont pas mal élevés mais la santé n’a pas de prix ?. J’avais contacté hier mon assurance et effectivement cela n’est pas pris en charge. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre à ma question j’apprécie réellement. En espérant que cela puisse servir à d’autres ?

Morille
0 3

Bonsoir,
Pour information, il n’est plus possible de demander à faire traduire gratuitement son permis de conduire à l’ambassade de France à Wellington. J’ai tenté pas plus tard que ce vendredi 4 mai, la personne à la réception m’a redirigée vers le Département des Affaires Internes. Il est effectivement possible de faire la démarche auprès de ce dernier, moyennant 75§…

Marie
9.8K 32.2K

Merci Morille,
On va effectivement modifier ça (on l’avait changé il y a quelques temps dans les dossiers sur les préparatifs, mais pas sur le guide).

Quentin
0 3

Bonjour, sans doute que la question a déjà été posé mais désolé je ne trouve pas (ou dans une discussion très ancienne) et nous partons pour la Nouvelle Zélande dans 24h… Bref, voici la question : Nous voulons prendre notre assurance glob pvt. A la base, ne sachant pas combien de tems nous allons rester, nous comptions prendre au mois. Nous avons après lu dans votre article, que ca pouvait être dangereux si on nous demandait notre assurance à la douane, que notre la durée de notre visa corresponderait à la durée de notre assurance (surtout au Canada visiblement). Bref, est-ce risqué de fonctionner ainsi ( au mois par mois) en Nouvelle Zélande? Est-ce préférable de prendre l’année directement? Merci pour votre réponse

Marie
9.8K 32.2K

Salut,
C’est beaucoup moins risqué en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la prendre mois par mois n’est pas non plus la meilleure solution dans la mesure où vous multipliez les risques de vous retrouver sans assurance pendant un certain laps de temps.
Or, si vous resouscrivez a une assurance avec ces quelques jours de trous, cela pourrait constituer un motif de refus pour les assurances qui pourraient faire valoir que tu devais être assuré pendant tout le séjour.
1 mois par 1 mois, c’est risqué. Mais si vous voulez le tenter, vous devez absolument vous ajouter des rappels par mail et sur votre téléphone pour ne pas oublier de souscrire de nouveau avant de vous retrouver sans assurance.

Quentin
0 3

Bonjour, j’ai une petite question 🙂
Nous arrivons bientôt à Auckland de Belgique mais nous souhaitons prendre un vol (avec une compagnie différente) direct pour Christchurch. Nous voudrions savoir si notre visa va être activé à Auckland ou Christburg. En fait, on voudrait juste savoir combien de temps nous avons besoin à l’aeroport d’Auckland pour enchainer les 2 vols…car si nous devons passer à la douane pour activer notre visa, nous avons peur que ca prenne du temps…
Un grand merci d’avance pour votre réponse et une belle soirée!

Marie
9.8K 32.2K

Salut Quentin,
Oui, vous devrez passer par l’immigration pour activer vos visa. Vous arrivez d’un vol international, et entrer sur le territoire néo-zélandais à votre arrivée à Auckland.

Quentin
0 3

Merci….je me doute que c’est difficile d’y répondre mais pensez vous qu’il est possible d’envisager d’atterrir à 18h30 et de redécoller à 21h? C’est le dernier vol de la journée et voudrions éviter de passer la nuit à auckland pour ne pas perdre du temps mais difficile de savoir si c’est trop risqué?

Articles recommandés