Chapitre 1
Introduction
Chapitre 2
Qu'est-ce que le PVT ?
Chapitre 3
Les différentes façons de vivre son PVT
Chapitre 4
Destination Nouvelle-Zélande
Chapitre 5
Quelque conseils pour une bonne préparation
Chapitre 6
La demande de PVT en ligne
Chapitre 7
Une fois le PVT en main : commencer les préparatifs
Chapitre 8
Comment choisir son assurance ?
Chapitre 9
Avant de s’envoler : encore quelques démarches
Chapitre 10
Le passage de la douane néo-zélandaise
Chapitre 11
Les démarches auprès du ministère des Affaires étrangères
Chapitre 12
Ouvrir un compte en banque et transférer son argent
Chapitre 13
La demande du numéro IRD
Chapitre 14
Téléphoner et avoir accès à Internet
Chapitre 15
Trouver un logement
Chapitre 16
Faire ses courses
Chapitre 17
Le travail : un autre pays, des codes différents
Chapitre 18
Le marché du travail néo-zélandais
Chapitre 19
Les impôts
Chapitre 20
Chercher un emploi
Chapitre 21
Le travail saisonnier : fruit picking, saison de ski...
Chapitre 22
Le tourisme, l’hôtellerie et la restauration
Chapitre 23
Le volontariat (WWOOFing, HelpX, Workaway)
Chapitre 24
Achat et location d’une voiture ou un van
Chapitre 25
Les transports en commun
Chapitre 26
Faire du stop ou du covoiturage
Chapitre 27
Équiper son van
Chapitre 28
Camper / Se loger sur la route
Chapitre 29
Rester propre, laver ses vêtements, faire la vaisselle
Chapitre 30
La culture et la société néo-zélandaise
Chapitre 31
Nature et sports de plein air
Chapitre 32
Les lieux incontournables
Chapitre 33
Les lieux de tournage
Chapitre 34
Un souci de santé : comment se soigner ?
Chapitre 35
Sécurité
Chapitre 36
Un coup de déprime ou des soucis financiers : que faire ?
Chapitre 37
Les formalités avant de quitter la Nouvelle-Zélande
Chapitre 38
Prolonger son séjour en Nouvelle-Zélande
Chapitre 39
Les formalités administratives en rentrant
Chapitre 40
Le retour après un PVT, des sentiments contrastés
Chapitre 41
Repartir avec un autre PVT
Chapitre 42
Conclusion
Chapitre 43
Répertoire des sites importants
26Faire du stop ou du covoiturage

L’auto-stop

Le moyen le plus économique de se déplacer en Nouvelle-Zélande est certainement l’auto-stop (hitchhiking en anglais). Le stop est assez courant dans le pays, les gens ne sont généralement pas réticents à prendre des voyageurs en stop (les backpackers étrangers comme les jeunes Kiwis le pratiquent). Néanmoins, comme partout, vous pouvez rester sur le bord de la route pendant quelques minutes, les meilleurs jours, et pendant plusieurs heures les jours les plus difficiles.

Faire du stop peut être frustrant (attendre plusieurs heures sous la pluie à regarder défiler des voitures est déroutant, mais c’est le lot quotidien des hitchhikers) ou stressant, mais c’est aussi un excellent moyen de faire des rencontres et même, pour pas mal de pvtistes, de trouver des pistes pour des jobs. Si le stop est plutôt sûr en Nouvelle-Zélande, cela ne doit pas vous empêcher de respecter quelques précautions évidentes (on évite de préférence les endroits complètement déserts et on ne monte pas avec des conducteurs qui ne nous inspirent pas confiance). Le stop étant particulièrement aléatoire, vous devez être prêt à vous armer de patience, et ne pas avoir peur d’attendre sous la pluie, le vent, la grêle ou au soleil.

Souvenez-vous que ce n’est pas un dû d’être pris en stop. Soyez donc reconnaissant de l’aide et de la faveur que vous font les automobilistes. Vous pouvez retrouver beaucoup de conseils utiles dans notre dossier Faire du stop en Nouvelle-Zélande.

Le covoiturage

Si vous trouvez le stop trop aléatoire, vous pouvez décider de faire du covoiturage, soit avec des personnes que vous rencontrerez au gré de vos voyages, soit en répondant à des petites annonces. À la différence du stop, le covoiturage consiste à partager les frais liés au véhicule (principalement l’essence et les frais de stationnement) le temps d’effectuer un trajet fixé au préalable, voire plus longtemps si affinités. Si vous avez envie de faire un bout de chemin avec d’autres voyageurs équipés d’une voiture ou même d’un van de location, n’hésitez pas à leur proposer de les accompagner et de partager les frais (c’est la moindre des choses).

Il existe une application de covoiturage, Kiwicarpool, lancée par Yoann, lui-même pvtiste ! Il s’agit d’une plateforme facilitant les échanges entre les backpackers offrant et cherchant un covoiturage. Vous pouvez aussi trouver votre bonheur sur des site d’annonces comme Fellowtraveller, dans la section Compagnons de voyage de notre site ou sur l’application mobile Chariot. Sinon, le plus simple reste sans doute d’échanger avec les personnes que vous rencontrez au quotidien, en camping ou en auberge de jeunesse, par exemple.

Le témoignage de Laura
« Il y a plusieurs possibilités pour faire du covoiturage. J’ai rencontré plusieurs fois des compagnons de voyage directement dans les auberges de jeunesse où je logeais. J’en ai aussi rencontré plusieurs via les différents groupes Facebook, il y en a énormément qui publient des messages ! Je n’ai jamais testé mais j’ai également entendu du bien des bus Kiwi Experience qui permettent à un petit groupe de voyager à travers la Nouvelle-Zélande, une belle manière de rencontrer d’autres voyageurs ! »

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pvtistes.net

L'équipe de pvtistes.net vous informe depuis 2005 sur tous les aspects d'un PVT et vous accompagne dans vos projets de mobilité à l'international !

The pvtistes.net team has been around since 2005, guiding thousands of young adults through all aspects of their working holiday!

Ajouter à mes favoris
5
7 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(48) Commentaires

Anonyme I |

Bonjour,
Je vois qu’il n’y a pas eu de commentaires depuis un moment, je tente quand même.
J’aurai 55 ans en juillet et j’envisage d’aller en NZ cet été ou à l’automne.
J’aurais aimé prendre un visa tourisme-travail ne sachant pas quelle durée de séjour je vais avoir.
Est-ce possible ?
Sinon, puis-je démarrer par un visa tourisme et le transformer en visa travail si j’trouve un job sur place pour prolonger mon séjour ?
Un grand merci d’avance pour votre réponse,
Nathalie

Juliadf I |

Bonjour, pour avoir le visa working Holliday il faut avoir maximum 31 ans.

Anaïs I |

Bonjour, est-il possible de commander ce guide en livre? Merci pour votre réponse!

{{likesData.comment_76052.likesCount}}
Marie I |

Bonjour Anais,
Malheureusement non, nous ne proposons pas actuellement une version papier de ce guide.

Shana I |

Bonjour,
Mon compagnon et moi même comptons partir en PVT en nouvelle Zélande l’année prochaine, dans un éventuel espoir de poursuivre sur une demande de visa permanent. Seule hombre au tableau, si pour ma part j’aurais 26 ans, Mon compagnon lui en aura 30. Nous savons que ça sera la limite pour obtenir un PVT, mais quand sera t il pour un visa permanent étant donné qu’il fêtera ses 31 ??!
Nous sommes inquiets de voir notre rêve s’effondrer ?… si vous avez une réponse ? Merci !

Marie I |

Bonjour Shana,
Il n’y a pas de limites d’âge à 30 ans pour la résidence permanente…
Quand il y a une limite d’âge, celle-ci est généralement de 55 ans. Information que vous pouvez trouver sur le site de l’immigration néo-zélandaise quand vous cherchez des informations sur la résidence permanente en Nouvelle-Zélande en regardant les différentes options possibles 😉 (https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/live-permanently/all-resident-visas).

Charline I |

Bonjour,

J’ai passé les douanes sans faire valider mon visa. (Non volontaire bien sûre, tout est allé vite j’avais sortie tous les papiers pourtant bref s’est arrivé). Quel moyen pour faire valider mon pvt? Je pensais aller voir à l’aéroport demain.

Merci Charline

Marie I |

Saut Charline,
Tu as validé ton visa automatiquement à ton arrivée :). Pas besoin d’aller à l’aéroport.

Charline I |

Ah merci !!

Renaud I |

Bonjour,
Le 24 septembre 2018, je vais avoir 31ans.
Je suis français et je suis en train de faire ma demande de WHV pour la Nouvelle-Zélande.
Ma question est la suivante:
Si je reçois ma confirmation de WHV avant le 24 septembre prochain, cela veut dire que je pourrais arriver en NZ jusqu’au 23 septembre 2019 et donc profiter de mon voyage jusqu’au 23 septembre 2020?
Merci d’avance pour vos retours.
Renaud

Marie I |

Salut Renaud,

Oui, c’est ça.
Alors ensuite, cela dépend de ton âge. Si tu n’as pas encore 30 ans, autant demander ton PVT Nouvelle-Zélande quand tu es vraiment près à partir, quelques mois avant ton départ envisagé.
Les choses sont un peu différentes si tu vas bientôt avoir 31 ans. En effet, dans ce cas, fait-le relativement rapidement. Si c’est ton cas, et que tu veux attendre le dernier moment pour faire ta demande, il y a deux choses à prendre en compte :
– Le décalage horaire : si tu fais ta demande la veille de tes 31 ans, fais très attention car ils tiendront compte de l’heure néo-zélandaise. Ainsi, si tu fais ta demande en soirée, la veille de tes 31 ans, on sera déjà le lendemain avec le décalage horaire et tu seras alors trop vieux.
– La durée du trajet : tu arriveras automatiquement le lendemain de ton départ. Cela signifie donc que tu ne dois pas partir, dans ton exemple, le 23 septembre

Enfin, je te recommanderais de ne pas attendre le tout dernier jour pour prendre ton visa, ou partir : il peut y avoir des soucis techniques sur le site de l’immigration, une maintenance ou des choses de ce type. Idem, il peut y avoir des éléments extérieurs qui pourraient t’empêcher d’arriver au bon moment (annulation de vol, tempête, retards de vol, tu te blesses juste avant le départ).

Renaud I |

Salut Marie,
Et bien super!!!
Merci beaucoup pour ton retour.
J’ai fait ma demande de WHV hier, j’attends maintenant l’email d’acceptation de celui-ci.
J’ai 31ans dans 8 jours!!!
Ça va passer tout juste, je l’espère!!!
Pour ensuite pouvoir partir au mois d’août 2019.
À bientôt.
Renaud

Marie I |

La date qui compte est celle du dépôt de la demande.

Charline I |

Bonjour,
Petite question sommes nous obligés de prendre un billet aller retour ? Pour le pvt nz ?

Marie I |

Salut Charline,
Non, ça n’est pas obligatoire. Tu peux avoir un aller-simple si tu le souhaites. Mais si tu optes pour cette option, nous te recommandons EXTRÊMEMENT FORTEMENT de toujours garder les fonds pour te payer un billet retour à n’importe quel moment. Genre, tu gardes par exemple cette somme sur ton compte français et tu n’y touches que si tu décides de rentrer.

Anonyme I |

Bonjour !

J’ai une question svp. Alors ce n’est peut-être pas ici qu’il faut poser cette question mais bon.
J’ai un visa pour la NZ que je dois l’utiliser avant le 6 juillet 2018. Je voudrais savoir est-ce que je dois vraiment partir avant le 6 juillet ou alors puis-je partir le jour-même donc le 6 juillet ?
Merci pour toutes vos réponses.

bise

Marie I |

Salut Tony,
Je dirais que cela dépend du visa avec lequel tu souhaites partir… Tu pars avec un PVT (Working Holiday visa) ?
Attention toutefois, Si tu pars le 6 juillet, tu as de grandes chances d’arriver au moins le 7 juillet en Nouvelle-Zélande…

Anonyme I |

Salut Marie,

Heureusement que je demande car j’avais oublié ces détails. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup. Je me permets stp de t’en poser une deuxième si tu veux bien ? On est bien d’accord qu’il est impossible d’annuler le working holiday NZ visa pour en avoir un autre ? Il n’y a aucune exceptions ?

Merci Marie,

Marie I |

Salut Toni et désolée pour le délai.
Non, il n’y a aucune exception (du moins, on n’en a jamais vu). Si tu n’entres pas en Nouvelle-Zélande, tu perds ton PVT Nouvelle-Zélande pour toujours. PAr contre, rien ne t’empêchera de faire un autre PVT dans un autre pays.

CYNLEH I |

Bonjour à tous !
Je me trouve actuellement sur Wellington (NZ). J’ai des vaccins à faire et je ne sais pas bien où me rendre. Je veux aller dans un endroit sûr ?. Est ce que certains d’entre vous des adresses ? Ça m’aiderait bien. Cheers.

Marie I |

Salut, tu cherches à faire quels types de vaccins ?

CYNLEH I |

Salut, j’ai besoin de faire mon rappel ROR et le vaccin pour l’hépatite A.

Marie I |

Tu peux aller voir Travel Doctor par exemple. Ce sont des médecins spécialisés en médecine de voyage.
A noter, dans tous les cas, que tes vaccins ne seront pas remboursés par ton assurance.

CYNLEH I |

C’est ce que j’ai fait ce jour même. J’ai rendez vous jeudi. Les prix sont pas mal élevés mais la santé n’a pas de prix ?. J’avais contacté hier mon assurance et effectivement cela n’est pas pris en charge. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de répondre à ma question j’apprécie réellement. En espérant que cela puisse servir à d’autres ?

Morille I |

Bonsoir,
Pour information, il n’est plus possible de demander à faire traduire gratuitement son permis de conduire à l’ambassade de France à Wellington. J’ai tenté pas plus tard que ce vendredi 4 mai, la personne à la réception m’a redirigée vers le Département des Affaires Internes. Il est effectivement possible de faire la démarche auprès de ce dernier, moyennant 75§…

Marie I |

Merci Morille,
On va effectivement modifier ça (on l’avait changé il y a quelques temps dans les dossiers sur les préparatifs, mais pas sur le guide).

Quentin I |

Bonjour, sans doute que la question a déjà été posé mais désolé je ne trouve pas (ou dans une discussion très ancienne) et nous partons pour la Nouvelle Zélande dans 24h… Bref, voici la question : Nous voulons prendre notre assurance glob pvt. A la base, ne sachant pas combien de tems nous allons rester, nous comptions prendre au mois. Nous avons après lu dans votre article, que ca pouvait être dangereux si on nous demandait notre assurance à la douane, que notre la durée de notre visa corresponderait à la durée de notre assurance (surtout au Canada visiblement). Bref, est-ce risqué de fonctionner ainsi ( au mois par mois) en Nouvelle Zélande? Est-ce préférable de prendre l’année directement? Merci pour votre réponse

Marie I |

Salut,
C’est beaucoup moins risqué en Nouvelle-Zélande. Ensuite, la prendre mois par mois n’est pas non plus la meilleure solution dans la mesure où vous multipliez les risques de vous retrouver sans assurance pendant un certain laps de temps.
Or, si vous resouscrivez a une assurance avec ces quelques jours de trous, cela pourrait constituer un motif de refus pour les assurances qui pourraient faire valoir que tu devais être assuré pendant tout le séjour.
1 mois par 1 mois, c’est risqué. Mais si vous voulez le tenter, vous devez absolument vous ajouter des rappels par mail et sur votre téléphone pour ne pas oublier de souscrire de nouveau avant de vous retrouver sans assurance.