Déçus du PVT Canada : les plans B pour partir à l’étranger

Article publié le 06-01-2017.

Cette année encore, les PVT Canada ont fait parler d'eux ! Comme les années précédentes, il y a eu beaucoup de candidats... pour peu d'élus !

PVT Canada 2018 : quel délai pour être fixé ?

La saison 2018 vient tout juste de débuter. À titre d'information, la saison 2016, dont les premiers tirages au sort pour le PVT ont eu lieu en janvier 2016, a duré jusqu'en juillet 2017. Pour la saison 2017, la première ronde a eu lieu en novembre 2016 et s'est étendu jusqu'en septembre 2017. On peut aisément supposer que la saison 2018 devrait s'étirer sur plusieurs mois.

Tant que la date de la dernière ronde n'a pas été annoncée, cela signifie que des tirages au sort peuvent encore avoir lieu.

Pour les couples (l'un des deux seulement a un PVT)

Il existe plusieurs solutions dans votre cas :

-  Si l'un de vous a été invité lors des dernières rondes mais que l'autre ne l'a pas été et que vous n'avez pas encore soumis votre demande après avoir reçu une invitation : vous avez la possibilité de refuser l'invitation. Vous aurez ainsi le droit de retenter votre chance pour le quota 2017 en espérant obtenir tous les deux une place. Si l'un des deux a obtenu une lettre d'introduction (ou lettre de correspondance) au cours d'une des rondes effectuées cette année, il n'est pas possible pour cette personne de reculer son départ au-delà de la date limite indiquée sur la lettre de correspondance ou de faire annuler son PVT. Vous devez donc partir dans l'année qui suit l'obtention de votre PVT. Si vous ne partez pas, votre PVT sera perdu, vous ne serez pas remboursé et vous ne pourrez à l'avenir plus demander de PVT Canada (ni de permis Jeunes Professionnels, puisque les deux ne sont pas cumulables).

- Votre conjoint peut venir avec vous au Canada, en tant que touriste. Il devra démontrer qu'il a les moyens financiers (en principe pour une durée maximale de 6 mois) de vivre au Canada sans avoir besoin de travailler. Certains conjoints obtiennent des autorisations de séjour en tant que visiteurs (pour 2 ans), mais c'est vraiment au cas par cas et cela dépend essentiellement de l'agent d'immigration que vous verrez à votre arrivée au Canada.

- Vous pouvez reporter au maximum votre départ en PVT (départ en 2018) en espérant que votre conjoint obtiendra un PVT Canada sur le quota 2018 (auquel cas, vous pourriez partir tous les deux avec un PVT l'an prochain). Si votre conjoint n'obtient pas de PVT l'an prochain, vous devrez choisir entre valider votre PVT (en vous rendant au Canada) ou y renoncer définitivement.

- Enfin, si pendant votre PVT, vous parvenez à décrocher un emploi au Canada pour une durée minimale de 6 mois, dans une profession appartenant aux catégories A, B ou 0 de la classification des professions du Canada, votre conjoint(e) (époux(se) ou conjoint de fait) pourra envisager de faire une demande de permis de travail ouvert en tant que conjoint de travailleur qualifié. Pour en savoir plus : Le permis de travail ouvert pour conjoint d’un titulaire de permis EIC (Canada).

Les alternatives au PVT Canada pour partir au Canada

Vous souhaitez absolument partir au Canada en PVT

Vous pourrez toujours espérer obtenir une place tant que la dernière ronde n'a pas eu lieu ! Et celle-ci n'a pas encore été annoncée. En revanche, à mesure que les mois avancent, de plus en plus de candidats s'inscrivent alors que le nombre de places disponibles diminue, réduisant peu à peu vos chances d'obtenir une place.

Votre conjoint(e) étudie au Canada avec un permis d'études et vous souhaitez le/la rejoindre 

Sachez que, si vous êtes mariés ou avez un statut de conjoint de fait (résidence sous le même toît depuis au moins 12 mois) avec une personne qui détient un permis d'études de plus de 6 mois pour étudier au Canada, vous pourriez éventuellement bénéficier d'un permis de travail ouvert. Pour en savoir plus.

Si nous n'avons pas obtenu d'invitation dans le quota 2017, pourrons-nous participer au quota 2018 ? Si oui, serons-nous prioritaires ? 

Vous pourrez bien entendu participer au quota 2018, si vous répondez toujours aux critères de participation. En revanche non, vous ne serez très certainement pas prioritaires sur les autres candidats qui ne se seraient pas inscrits auparavant (ça n'a jamais été le cas d'une année à l'autre). Si vous avez reçu une invitation lors du quota 2017 mais que vous n'êtes pas allé au bout de la procédure ou que vous n'avez pas obtenu de lettre d'introduction (aussi appelée lettre de correspondance), vous pourrez vous aussi tenter de participer au quota 2018.

Devra-t-on se réinscrire pour 2019 ou gardent-ils notre candidature dans le bassin ? 

Si les démarches ne changent pas pour la saison 2019, oui, vous aurez besoin de vous réinscrire à l'ouverture de cette nouvelle saison. Pour l'instant, nous n'avons pas de réponse à cette question.

En attendant de recevoir une invitation, vous pouvez mettre à profit cette période d'attente pour améliorer votre anglais ou développer vos compétences professionnelles, par exemple. Si vous souhaitez à terme immigrer au Canada (parce que vous y avez déjà vécu ou parce que c’était avant tout votre objectif en partant en PVT), vous pouvez également commencer à vous renseigner sur les démarches de résidence permanente qui prennent, par ailleurs, beaucoup de temps et qui peuvent être menées en parallèle d'une demande de PVT.

Faire du tourisme au Canada

Vous pouvez tout à fait partir au Canada en tant que touriste. Vous n’aurez pas la possibilité de travailler mais vous pourrez visiter le pays pendant quelques semaines ou quelques mois (6 mois maximum). Vous n'avez pas besoin d'un "visa" pour partir en touriste au Canada si vous êtes français ou belge, mais il vous faudra prochainement une Autorisation de Voyage Électronique (AVE), l'équivalent de l'ESTA pour les États-Unis. L'AVE coûte 7 $CA et se demande directement sur le site officiel des autorités canadiennes.

L'Autorisation de Voyage Électronique est obligatoire depuis novembre 2016. Si vous ne disposez pas d'une AVE à partir de cette date, vous ne pourrez pas prendre un avion à destination du Canada. L'AVE est liée à votre passeport (si vous changez de passeport, vous devez donc refaire une demande d'AVE). Toute personne ayant obtenu un permis de travail ou un permis d'études à partir du 1er août 2015 dispose d'une AVE liée à son passeport, automatiquement comprise dans sa demande de permis de travail ou d'études. Ainsi, si vous obtenez votre PVT 2017, vous aurez une AVE comprise dans votre demande de permis de travail et liée à votre passeport.

Notez qu’il n’est pas légal de travailler au Canada tant que vous ne disposez pas des autorisations pour pouvoir le faire. Afin d’éviter tout risque de travail illégal, les agents d’immigration peuvent prendre un certain nombre de précautions au moment de votre passage à l'immigration : s’ils trouvent des CV dans votre bagage, par exemple, ou s’ils ont un doute sur vos intentions, vous pourriez vous voir refuser l’entrée sur le territoire canadien. Lire les témoignages de personnes parties en touriste au Canada...

Notez enfin qu'en tant que touriste, le WWOOFing au Canada n'est autorisé que dans des cas extrêmement spécifiques et qu'il est, la plupart du temps, nécessaire d'obtenir un permis de travail pour faire du bénévolat.

Avec un autre permis de travail  ?

Le PVT n'est pas le seul permis de travail qui existe pour partir au Canada ! Toutefois, les autres permis nécessitent la plupart du temps de trouver un employeur au préalable. Parmi les permis disponibles, on peut par exemple citer :

  • Le permis Jeunes Professionnels : pour ceux qui détiennent une offre d'emploi au Canada dans leur domaine et classée dans les catégories A, B ou 0 de la classification des professions (depuis fin 2017, il est aussi possible d'être éligible avec une offre de catégorie C).  Il reste actuellement encore beaucoup de places pour cette catégorie. Notez que si vous obtenez un permis Jeunes Professionnels, vous ne serez plus éligible au PVT Canada. En savoir plus...
  • Le programme Mobilité francophone : pour les francophones qui détiennent une offre d'emploi au Canada dans leur domaine et classée dans les catégorie A, B ou 0 de la classification des professions, EN DEHORS DU QUÉBEC. Ce programme vise à favoriser l'arrivée de francophones en dehors du Québec. Ce permis n'est pas soumis à des quotas et ne vous empêchera pas à l'avenir de demander un PVT Canada ou un permis Jeunes Professionnels. C'est ainsi une alternative idéale si vous êtes éligible au JP pour une offre d'emploi au Canada hors du Québec puisque cela vous laissera la possibilité à l'avenir de pouvoir demander un PVT ou un JP. Pour en savoir plus....
  • Le permis de Stage coop International : pour les étudiants qui souhaitent faire un stage dans le cadre de leurs études, au Canada. Là aussi, il reste encore plein de places disponibles ! En savoir plus...
  • Le VIE : si vous avez entre 18 et 28 ans, vous pourriez également partir dans le cadre d'un Volontariat International en Entreprise si vous trouvez une entreprise française au Canada prête à vous embaucher sous ce statut.  Plus d'infos...

Cliquez sur le permis de votre choix pour suivre l'évolution de son quota 2018 : Jeunes pro et VIE et Stage coop.

D’autres permis de travail sont disponibles. Retrouvez-les dans notre dossier consacré aux permis et visas pour partir au Canada.

Et pourquoi pas des études ?

Si vous souhaitez vous rendre au Québec, vous trouverez de nombreuses informations sur l'inscription en université sur le site Étudier au Québec.

Il est également possible d'envisager une formation dans une université ailleurs au Canada et ce, même si vous souhaitez suivre une formation dans une université francophone. Pour en savoir plus, consultez le site de l'Association des Collèges et Universités de la francophonie canadienne.

Selon l'établissement dans lequel vous allez étudier, vous pourrez peut-être avoir le droit de travailler (jusqu'à 20 h par semaine) en parallèle de vos études. Votre conjoint de fait ou votre époux pourrait obtenir un permis de travail ouvert en vous accompagnant. Pour en savoir plus...

Vous envisagez d'immigrer au Canada ? 

La résidence permanente est également une voie que nombre d’entre vous ont empruntée ou vont emprunter. Les démarches de résidence permanente diffèrent non seulement en fonction des provinces, mais aussi en fonction des différents programmes que proposent le gouvernement canadien.

Pour ceux qui souhaiteraient s'installer hors du Québec 

En janvier 2015, le gouvernement canadien a mis en place une nouvelle procédure pour l'immigration économique (hors Québec) qui pourrait, si vous êtes éligible, vous permettre de partir vous installer de manière permanente au Canada dans un délai de 6 mois après avoir présenté votre demande : c'est le système Entrée Express.

Entrée Express permet aux autorités canadiennes de pré-selectionner les profils qui ont le plus de chances de réussir les démarches de résidence permanente et leur installation au Canada. Entrée Express concerne ceux qui souhaiteraient partir sous le programme des travailleurs qualifiés, celui des métiers spécialisés, celui de la catégorie de l'expérience canadienne (CEC) et certains participants au programme de sélection des provinces. Pour en savoir plus, consultez notre dossier qui y est consacré : La résidence permanence au Canada via Entrée Express.

Il existe d'autres programmes d'immigration au niveau fédéral qui ne passent pas par le système d'Entrée Express (mais qui pourraient prendre un peu plus de temps).

  • Le parrainage : votre conjoint vit au Canada, hors du Québec ? Consultez les démarches en matière de parrainage.
  • Le programme des Candidats des Provinces : vous souhaitez vous établir dans une province ou un territoire particulier (parce que vous y avez des attaches fortes, fait des études ou travaillé), renseignez-vous sur les programmes proposés par les différentes provinces, des programmes qui n'entrent pas tous dans le cadre d'Entrée Express.

Pour ceux qui souhaitent s'installer au Québec

Vous pouvez tout à fait envisager d'entamer une demande de Certificat de Sélection du Québec (CSQ) via la procédure classique ou via le Programme de l'Expérience Québécoise (pour ceux qui auraient déjà étudié ou travaillé au Québec). Pour ceux qui se trouvent actuellement en France ou en Belgique, une nouvelle session de demande de CSQ "classique" (hors Programme de l'Expérience Québécoise) devrait réouvrir à partir d'avril 2017. Le nombre de places est là aussi limité et il n'existe pas de quota selon les nationalités (tout le monde est dans un quota unique). Les demandes s'effectuent via l'interface Mon Projet Québec. Il y a énormément de candidats (beaucoup plus que pour le PVT Canada) et le principe de fonctionnement est actuellement celui du premier arrivé, premier servi. Si ça n'est pas encore fait, vous pouvez créer un compte sur MonProjetQuébec. Les démarches pour une demande de CSQ sont plus lourdes que pour une demande de PVT, en terme de critères de sélection, de documents demandés, et même en terme de prix. Pour en savoir plus...

Vous pouvez également consulter la section Certificat de Sélection du Québec de notre forum.

Les sessions d'information de l'ambassade du Canada en France

Si vous souhaitez obtenir des renseignements sur les façons de partir au Canada, nous vous recommandons de vous inscrire aux sessions d'information sur l'immigration au Canada régulièrement organisées par les autorités canadiennes en France. Au cours du mois d'août, l'ambassade de France au Canada organise des sessions d'information à Lorient, Nantes, Rennes et Paris. Ils organisent aussi régulièrement des webconférences que vous pouvez suivre en ligne. Pour connaître les prochaines dates, rendez-vous sur le site de l'ambassade du Canada en France.

Pourquoi ne pas partir ailleurs avec un autre PVT ?

Les autres destinations du PVT

Le PVT Canada est le seul PVT à être disponible jusqu'à 35 ans. Pour les autres, c'est 30 ans (29 pour la plupart des pays d'Amérique latine), l'âge maximal. Si vous n'avez pas encore 31 ans, pourquoi ne pas envisager de faire un autre PVT ?

D'une part, vous pourrez faire une autre demande de PVT Canada en 2016 depuis votre nouveau pays d'accueil et d'autre part, vous ferez sans aucun doute une expérience de découverte et de voyage très riche ! Chaque année, des "déçus du PVT" décident de partir vers une autre destination et ils ne le regrettent pas.

Certains pays n'imposent pas de quota (Australie et Nouvelle-Zélande), quand d'autres imposent des quotas qui ne sont jamais atteints (Japon, Corée du Sud et Russie). Attention aux PVT Hong-Kong (500 places) et Argentine (700 places) pour lesquels les quotas ont déjà été atteints en 2015, mais ça ne semble pas avoir été le cas en 2016 ! . Ce qu'il faut retenir, c'est que les demandes de PVT (hors Canada) sont beaucoup plus simples à faire, la concurrence étant beaucoup moins rude.

Et puis, il y a les nouveaux PVT ! En 2015 et en 2016, de nouveaux accords ont été signés avec la Colombie, le Chili, le Mexique, l'Uruguay et Taïwan.

À l'heure actuelle, nous attendons l'entrée en vigueur des accords de PVT signés par la France avec le Brésil (en 2013)  et nous espérons la signature prochaine du PVT Mexique. Pour retrouver des infos sur les dernières négociations, consultez notre article Point sur les négociations d’accords de PVT par la France.

Des expériences intéressantes

Si vous optez pour l'une des destinations anglophones, cela pourrait vous permettre, en plus de vivre de belles choses, de vous améliorer en anglais et d'être ainsi plus compétitifs au Canada, une fois que vous aurez obtenu un permis de travail canadien (PVT, JP, etc.).

Les pays asiatiques sont l'opportunité de vivre un PVT hors des sentiers battus. Même si vous ne parlez pas le japonais, le coréen, le mandarin ou le cantonais, ce sont des destinations à envisager. Tous les PVTistes en Asie ne parlaient pas la langue du pays avant de partir. Pour le PVT Hong-Kong, l'anglais est largement répandu. N'hésitez pas à lire leurs témoignages...

Pour toutes les destinations du PVT, retrouvez les pages de présentation de ces destinations. Vous pourrez y voir les critères de participation, les réponses aux principales questions que vous vous posez et des liens pour vous informer sur les différents aspects de votre séjour (préparation au départ, obtention du PVT, logement, transport, emploi, vie pratique....).

Pour la plupart de ces destinations (sauf pour le Brésil, pas encore entré en vigueur), nous disposons de dossiers pour vous aider à obtenir un PVT :

Les autres moyens de partir

Le WWOOFing et HelpX

Le WWOOFing et le HelpX sont deux réseaux qui mettent en relation des hôtes (dont un grand nombre de fermes) chez lesquels vous pouvez travailler quelques heures par jour en échange du gîte et du couvert. En résumé, vous ne touchez pas d'argent, mais vous avez très peu d'occasions d'en dépenser.

Ces deux réseaux vous permettent de faire de nouvelles expériences, notamment professionnelles et vous permettent de vous immerger pendant plusieurs semaines dans un environnement linguistique différent. Intéressant pour ceux qui ont des lacunes en langue !

Important : dans certains pays (au Canada par exemple), il n'est possible de faire du HelpX ou du WWOOFing sans permis de travail ou un PVT que sous certaines conditions spécifiques. Renseignez-vous bien !

Pour plus d'informations, consultez nos dossiers

Le VIE et le VIA

Le Volontariat International en entreprise (le VIE) ou en administration (le VIA) est un programme mis en place par le gouvernement français et qui s'adresse aux jeunes diplômés et actifs âgés de 18 à 28 ans. Le VIE et le VIA permettent d'acquérir une expérience professionnelle à l'étranger au sein d'une entreprise française. Bien que l'on parle de "volontariat", les VIE et les VIA ne sont pas des expériences bénévoles : vous touchez une indemnité forfaitaire variable selon le pays où vous partez. Pour en savoir plus...

Pour retrouver les offres actuellement proposées, rendez-vous sur Civiweb. La candidature spontanée peut également s'avérer efficace !

Pour ceux qui ne sont pas éligibles au VIE (pour lequel il est souvent nécessaire d'avoir un certain niveau de diplômes), le Volontariat à l’Etranger, les chantiers internationaux ou encore les séjours au Pair à l’étranger peuvent être de bonnes options.

L’Europe

Beaucoup ne le savent pas, mais les Français comme les Belges n'ont pas besoin de permis de travail pour aller travailler dans un pays de l'Espace Economique Européen. Ils peuvent directement se rendre dans le pays de leur choix et postuler !

Même en partant en Europe, vous pouvez vivre un vrai dépaysement et acquérir des connaissances linguistiques et des expériences professionnelles. Pour en discuter avec d'autres voyageurs, rendez-vous dans notre discussion Vacances-Travail en Europe !

Les Etats-Unis

Il n'y a malheureusement pas de PVT Etats-Unis. Pourtant, vous êtes nombreux à être intéressés par cette destination ! Le bénévolat est interdit aux USA avec un statut de touriste et il n'est pas forcément simple d'obtenir un visa de travail américain. Nous vous proposons un récapitulatif des différents moyens existants pour partir étudier ou travailler aux États-Unis.

Sinon, vous pouvez vous contenter de vacances, pendant 3 mois, voire plus : Toutes les démarches pour aller aux USA en touriste et Etre touriste plus de 90 jours aux USA.

Vous êtes encore étudiant ?

Si vous êtes étudiant, pensez à vous renseigner auprès du service de Mobilité Internationale de votre école ou de votre université, mais également auprès de votre CRIJ, de votre BIJ ou de votre PIJ (les points, bureaux et centres d'info jeunesse). Il existe quantité de programmes qui restent parfois assez méconnus et qui pourraient pourtant vous intéresser. Renseignez-vous notamment sur :

Que vous prévoyiez d'étudier, de faire un stage, de travailler ou de voyager à l'étranger, n'hésitez pas à nous faire part, sur le forum, de vos doutes et de vos questionnements tout au long de votre projet. Nous essaierons (l'équipe du site et les autres membres !) de vous guider au mieux :)

Article initialement publié à la fermeture des quotas 2015, mis à jour en janvier 2017.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Les duty free

[Interview]

Clémence, « cowgirl » à Meadow Lake, en Saskatchewan

[Récit de voyageur]

Tourisme en Colombie : Guatape – Capurgana – Zapsurro – La Miel (Panama)

[News]

Concours « Les 20 ans du PVT », un cadeau à gagner chaque mois !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Flo
917 448

« Vous pourrez mettre à profit l’année 2014 »
Une date est passée à la trappe!

« mais les Français comme les Belges n’ont pas besoin de permis de travail pour aller travailler dans un pays de l’Union Européenne »
En fait c’est même plus que l’UE, c’est l’Espace Economique Européen donc au moins la Norvège et la Suisse, peut-être l’Islande? A vérifier pour ceux que ça intéresse.

Super article!

{{likesData.comment_60875.likesCount}}
Mathieu
21.6K 11.5K

Rohh, je vais corriger tout de suite 😉

{{likesData.comment_60877.likesCount}}
Flo
917 448

Et puis il y a aussi le SVE – service volontaire européen pour les moins de 30 ans, qui permet de travailler sur plein de projets intéressant autour de l’environnement, du social, de la culture.
Bref, on est quand même gâtés en tant que français/belges.

{{likesData.comment_60878.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

Salut Flo, on a mis un lien vers notre dossier sur le volontariat dans lequel on parle du SVE qui est en effet un super programme :)

{{likesData.comment_60879.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

Merci, tout est corrigé après vérification sur le site d’Actiris (pour les Belges) et le site du service public (pour les Français) 😉

{{likesData.comment_60880.likesCount}}

En suisse, tu as besoin d’un permis.

{{likesData.comment_61798.likesCount}}

Bonjour, j’ai une petite question si quelqu’un peut m’éclairer :) Voila j’ai obtenu un numéro sur la liste d’attente pour le PVT 2015, il reste encore 132 personnes devant moi …. Du coup je me renseigne pour entamer des études, des sessions sont ouvertes pour l’hiver 2016. Ma question est puis-je entamer une demande de permis d’étude, de CSQ, bref de toutes les choses nécessaires pour faire des études au Québec tout en gardant ma place sur la liste d’attente sans craindre de la perdre? Si mon numéro sort avant la rentré youpi sinon c’est partit pour 2 ans d’études!! Voila merci de prendre de me lire.
Et a bientôt! Bonne soirée!

{{likesData.comment_62017.likesCount}}
Marie
32.6K 9.4K

Salut Perle,
Alors tout d’abord, première chose, si tu souhaites obtenir un permis d’étude, ça n’est pas le CSQ qu’il faut demander (le CSQ, c’est plutôt pour immigrer au Québec), mais le CAQ (Certification d’acceptation du Québec) plus adapté aux permis d’étude ou de travail (permis de travail fermé hors EIC).
Ensuite, les démarches pour EIC et les permis d’études sont deux démarches distinctes. Tu peux donc tout à fait garder ta place sur liste d’attente tout en faisant des démarches pour obtenir un permis d’études.

{{likesData.comment_62027.likesCount}}

Bonjour Marie ok en effet c’est après que je me suis rendue compte que je m’étais trompée! Pour le CSQ je passerai par le biais de mon ami en parrainage! Bon alors je peux tout à fait faire cette demande :) je te remercie! Bonne journée.

{{likesData.comment_62028.likesCount}}

Bonjour,

Je souhaiterai faire une demande de PVT avec mon conjoint. On m’a dit plusieurs fois que si l’un de nous deux là seulement et qu’on peut prouver de manière administrative qu’on cohabite ensemble depuis 1 an (compte bancaire joint, pacs, mariage) alors l’autre peut se voir attribuer un pvt. J’aimerai savoir si c’est vrai ou ce sont juste des bruits de couloirs s’il vous plaît ?

Merci beaucoup, Bonne journée

{{likesData.comment_62572.likesCount}}

salut,

je te laisse lire ce dossier pour mieux comprendre https://pvtistes.net/canada/permis-de-travail-ouvert-conjoint-de-fait-canada/
:)

{{likesData.comment_62573.likesCount}}

Super merci beaucoup 😀

{{likesData.comment_62574.likesCount}}

Super merci beaucoup

{{likesData.comment_62575.likesCount}}
Jimmy
1.1K 488

Tiens je ne savais pas qu’on pouvait rester quelques semaines au Canada sans visa, chouette alternative même pour une durée e 6 mois :) Merci @Lilou pour l’article !

{{likesData.comment_66342.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre