I. QU’EST-CE QUE LE PVT ?

01. Les principes du PVT

Pourquoi faire un PVT ?

Voyager et pouvoir subvenir à ses besoins en travaillant si nécessaire, c’est le concept du PVT !

Les raisons de partir en Corée du Sud sont nombreuses : acquérir une nouvelle expérience professionnelle, apprendre le coréen ou améliorer ses connaissances, se confronter à une culture et à un mode de vie différents, faire de nouvelles rencontres... En un mot : la découverte ! Retrouvez plus de détails dans notre article 16 raisons de partir en PVT.

Si les années de césure sont courantes dans les pays anglo-saxons et encouragées dans certaines écoles françaises et belges, ce n’est pas un hasard : on apprend beaucoup en s’immergeant dans un univers différent. Partir une année à l’étranger, c’est l’occasion d’apprendre à mieux se connaître, à s’adapter et à faire preuve d’initiative.

Que vous passiez votre PVT à voyager ou à travailler, cette expérience vous aura enrichi et vous pourrez la mettre en valeur dans votre vie personnelle ou professionnelle, une fois rentré.i Avant de commencer à regrouper toutes les informations nécessaires à l’obtention du PVT, vérifiez bien que vous répondez aux conditions de participation !

Les conditions du PVT Corée

Âge

Vous devez être âgé de 18 à 30 ans, que vous soyez français ou belge. Au moment du dépôt de votre demande de PVT, vous devez avoir au moins 18 ans et ne pas avoir atteint l’âge de 31 ans. Vous devez entrer sur le territoire coréen avant d'avoir 31 ans : faites bien attention à la date de votre billet d'avion aller !

Une seule participation !

Il n’est pas possible de faire plus d’un PVT en Corée du Sud ! Si vous voulez rester en Corée à l’issue de votre PVT, il n’est pas possible de le prolonger : il faudra trouver un autre type de visa vous permettant de rester légalement sur le territoire coréen. Nous abordons le sujet dans le chapitre 03. Et pour repartir (en Corée du Sud ou ailleurs ?) de ce guide.

Nationalité et résidence habituelle

Si vous êtes belge, vous devez effectuer la demande de PVT en Belgique et y rester jusqu’à l’émission du visa. Idem si vous êtes français : vous devez effectuer la demande de PVT en France. Cela signifie qu’il n’est pas possible de demander votre PVT par correspondance, depuis l’étranger (depuis la Corée ou ailleurs). Il n’est pas non plus possible de donner procuration à une personne se trouvant en France ou en Belgique.

Si vous résidez dans un territoire d’outre-mer français, nous vous conseillons de contacter par téléphone l’ambassade de Corée à Paris, afin de savoir si votre présence est obligatoirement requise pour la demande de PVT.

Passeport

Il faut détenir un passeport valide pour toute la durée de votre séjour en PVT. Prévoyez éventuellement une limite de validité supérieure à deux ans, pour le cas où vous souhaiteriez voyager à la fin de votre PVT, ou enchaîner sur un PVT dans un autre pays.

Économies

Afin d’obtenir votre PVT, vous devez présenter un justificatif de fonds présentant au moins 2 500 euros d’économies. Si vous ne souhaitez pas acheter votre billet retour tout de suite, vous devez présenter une somme supplémentaire prouvant que vous avez les moyens de l’acheter plus tard (par exemple, 2 500 euros + 700 euros).

Assurance santé

Il est obligatoire de présenter une preuve d’assurance santé dans votre dossier de demande de PVT. Cette assurance doit couvrir « la responsabilité civile, le rapatriement et l'ensemble des risques liés à la maladie, la maternité, l'invalidité et l'hospitalisation ».

Pour savoir comment la choisir, rendez-vous à la partie 04. Comment choisir son assurance ? de ce guide.

Petite Foire Aux Questions

Comment fonctionne le PVT ?

Le PVT vous offre une très grande liberté, notamment dans le choix de votre emploi : c’est un permis de travail ouvert, c’est-à-dire que vous n’êtes pas lié à un employeur. Vous n’avez aucune obligation de trouver un emploi avant de partir et, une fois sur place, vous pourrez travailler pour un nombre illimité d’employeurs, que ce soit dans votre domaine ou pas (certains métiers sont cependant interdits dans le cadre du PVT. Nous y reviendrons plus tard).

Vous êtes libre de faire ce qu'il vous plaît : vous pouvez voyager, vous installer quelque part, y travailler ou simplement en profiter. C’est votre PVT, vous en faites ce que vous voulez !

Pour pouvoir y participer, vous devez respecter les conditions précédemment listées. Hormis cela, le PVT est accessible à tous. Aucun diplôme n’est requis, ni aucune compétence linguistique ni même aucune situation professionnelle ou personnelle.

Que vous travailliez ou pas, que vous ayez ou non obtenu un diplôme, que vous parliez coréen couramment ou à un niveau très faible, que vous souhaitiez partir seul, entre amis ou en couple, vous êtes éligible au PVT !

Quand faut-il faire sa demande de PVT ?

Le PVT Corée est délivré habituellement en quelques jours. Il faut se rendre en personne à l’ambassade de Corée à Paris afin de déposer son dossier complet. Il n’est pas possible de demander son PVT en Corée plus d’un mois avant la date de départ prévue.

Quel est le coût de la demande ?

Pour les Français, la demande de PVT Corée est gratuite. Cependant, il y a des coûts annexes à prévoir (la demande ou le renouvellement du passeport, les photos d’identité, le trajet aller-retour à l’ambassade à Paris).
Pour les Belges, des frais de participation de 81 euros sont demandés par le service consulaire.

Quel est le quota du PVT Corée ?

Chaque année, un quota de 2 000 places est proposé aux Français, et un quota de 200 places est proposé aux Belges. Cependant, ces quotas n’ont jamais été atteints et ce n’est pas la course aux places comme pour d’autres destinations de PVT : il reste possible de demander son PVT Corée tout au long de l’année ! Par exemple, en 2016, seuls 293 PVT Corée ont été délivrés aux Français !

Quels sont les délais de réponse ?

Les délais de réponse sont rapides : une fois votre dossier déposé à l’ambassade, il faut compter une semaine maximum pour récupérer votre passeport et votre PVT.

Quelles pourraient être les raisons d’un refus ?

Il n’est pas possible d’être accompagné d’un parent. Par exemple, il n’est pas possible de partir en PVT en Corée si vous avez des enfants à charge.
Il n’est pas possible d’avoir déjà effectué un PVT en Corée : c’est un seul PVT Corée par personne !
Vous ne pouvez pas non plus avoir été sujet à une mesure d’expulsion de Corée.

Quand peut-on partir ?

D’après l’ambassade, votre PVT débute au moment où il est délivré. C’est-à-dire que l’année de PVT commence lorsque votre PVT est apposé sur votre passeport, d’où l’intérêt de ne pas pouvoir en faire la demande plus d’un mois avant de partir.

Cependant, plusieurs témoignages de PVTistes ne vont pas dans ce sens : le PVT débuterait une fois arrivé en Corée du Sud (le décompte des 12 mois commencerait donc à ce moment-là). Pour en savoir plus, reportez-vous à notre dossier sur Les démarches pour obtenir son PVT.

Est-ce qu’il y a des restrictions d’emploi ?

Le nombre d’heures de travail est limité à 25 h par semaine. Le bénévolat ne compte pas dans cette limite.

Avec un PVT, vous pouvez seulement étudier le coréen. Si vous souhaitez faire d’autres études, alors il convient de demander un visa d’étudiant.

Il est possible de travailler dans presque tous les domaines, sauf dans certains domaines spécifiques : « réceptionnistes, danseurs, chanteurs, musiciens, acrobates dans des lieux de divertissements qui pourraient compromettre les bonnes valeurs morales et les bonnes manières, ou encore médecins, avocats, professeurs, pilotes, enseignants de langue ou autres services professionnels qui exigent certaines qualifications conformément aux lois nationales. »
Source : Ambassade de la République de Corée du Sud

ATTENTION
Les titulaires du PVT ne peuvent pas être professeur de langue. Pour cela, il faut demander le visa E-2. Exercer le métier de professeur de langue dans un établissement (y compris organismes en ligne) sans visa approprié vous expose à des sanctions lourdes (amende, exclusion du territoire...).

Il est en revanche possible d’être tuteur privé, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas travailler dans une école de langue, mais que vous pouvez tout à fait donner des cours particuliers à des étudiants coréens à domicile ou le plus souvent dans des lieux publics (bibliothèque, café)

Évaluations des membres

5/5 (5)