Le guide des pvtistes au Japon

Chapitre 15 : Les différences culturelles majeures et les choses qui pourraient vous dérouter pendant votre PVT

Date de publication : 19-06-2019

Auteur

Julie

Les différences culturelles majeures et les choses qui pourraient vous dérouter pendant votre PVT

Des clichés qui ont la vie dure

Avant de s’attaquer aux différences culturelles qui pourraient vous dérouter en arrivant, revenons sur les préjugés que les Français ont des Japonais et voyons s’ils sont vrais ou non...

1. Au Japon ils parlent tous un peu anglais

Faux

Même si dans les endroits touristiques, vous pourrez plus ou moins vous débrouiller en anglais, les Japonais sont franchement les derniers de la classe en matière de langues étrangères. On vous encourage vivement à apprendre les bases du japonais avant de partir en PVT.

2. Le Japon est un pays cher

Vrai

Oui, le Japon est un pays cher. Cependant, les salaires sont indexés sur le coût de la vie. Si vous travaillez sur place à temps plein, vous aurez probablement une meilleure qualité de vie au Japon qu’en France. Inutile, donc, d’économiser des milliers d’euros supplémentaires en prévision de ce PVT si vous avez l’intention de travailler pendant une bonne partie de votre année.

3. Les Japonais sont propres, organisés et polis

Vrai

Tout le monde marche dans le même sens, il n’y a pas de poubelles dans la rue et pourtant ces dernières sont beaucoup plus propres qu’en France, et les Japonais passent leur journée à s’excuser pour un peu tout et rien. Vous pourriez être surpris par contre de voir qu’on ne laisse pas facilement sa place assise dans le métro de Tokyo, même à des personnes prioritaires...

4. Le Japon est à la pointe de la technologie

Vrai et faux !

Au Japon, les robots de service à la personne et le fax en entreprise coexistent ! Incroyable mais vrai, le pays est très en avance sur beaucoup de choses mais paradoxalement un peu réfractaire au changement. Il reste aussi de gros progrès à faire en matière de WiFi dans les lieux publics.

5. Au Japon, on mange du poisson cru et des choses bizarres

Vrai

Les Japonais adorent manger et plus c’est original, mieux c’est ! Du poulpe dansant au natto (graines de soja fermentées) en passant par le Awamori (le sake d’Okinawa)... si vous êtes un aventurier culinaire, vous allez vous régaler ! Pour les plus timorés, rassurez-vous, la nourriture italienne est aussi très présente au Japon.

6. On dort et on mange par terre

Plutôt faux

C’est une image très relayée par les mangas et animés mais non, aujourd’hui, la grande majorité des Japonais s’équipe à l’occidentale, le futon et la table basse sont plutôt l’apanage des étudiants fauchés ou des logements traditionnels.

7. Tokyo est la plus grande ville du monde

Vrai

Les années passent et Tokyo reste la plus grande ville au monde, avec 13 millions d’habitants intra-muros, 37 millions avec la banlieue. L’équivalent de la moitié de la population française vit dans la mégalopole japonaise.

8. Leur écriture, c’est du chinois

Vrai et faux

Une partie, seulement ! L’écriture japonaise est composée de trois systèmes : les kanjis (dérivés des idéogrammes chinois, donc), les hiraganas et katakanas, deux syllabaires originaires du Japon. Il faut savoir déchiffrer les trois pour lire le japonais !

9. Les Japonais sont racistes

Vrai

Un cliché qui n’est pas forcément connu des touristes occidentaux, c’est le racisme latent de la population. Ici, pas d'agression physique ou verbale gratuite, mais les Asiatiques du sud sont regardés de haut et on n’aime pas beaucoup ni les Coréens, ni les Chinois. Le racisme envers les Occidentaux (Blancs, Noirs, métisses, etc.) est moins marqué, ils sont plutôt vus comme une curiosité exotique. Quoiqu’il en soit, un étranger, même s’il est au Japon depuis 20 ans, sera toujours un étranger.

10. Il y a tout le temps des tremblements de terre

Vrai

On en dénombre en moyenne 1 500 par an (4 par jour environ) mais rassurez-vous, on ne ressent pas la grande majorité d’entre eux. Pays le plus à risque au monde en terme de tremblements de terre et de tsunamis, le Japon est aussi le pays où vous serez le plus en sécurité lors de ces événements grâce aux infrastructures et à l'entraînement constant de la population.

11. Les Japonais sont coincés et travaillent trop

Vrai

Travail, travail et travail... la majorité des Japonais vit pour travailler au lieu de travailler pour vivre. S’en ressent une frustration et une certaine morosité de la population active. Constamment en présence de collègues ou de leur patron, les Japonais ne se lâchent pas souvent (mais quand ils le font, dans des situations bien précises dont nous vous parlerons plus tard dans ce guide, c’est impressionnant !).

12. Le Japon est dangereux depuis Fukushima

Hmmm... on ne sait pas !

En effet, entre Hiroshima et Nagasaki pendant la guerre et Fukushima récemment, le Japon donne des sueurs froides aux gens concernés par le nucléaire. Qu’en est-il des conséquences aujourd’hui ? Personne ne le sait vraiment, cependant, en dehors de la zone exposée aux radiations, il semble que les risques soient relativement réduits.

13. Ils lisent tous des mangas et regardent des dessins animés

Plutôt faux

Le stéréotype du Japonais lisant des mangas dans le train est aujourd’hui révolu, l’ère du smartphone ayant fait beaucoup de mal aux annuaires de BD en papier. Si vous vous penchez sur l’épaule de votre voisin dans le métro, il y a autant de chances qu’il lise un manga en ligne, qu’il regarde un animé ou un drama (souvent coréen), qu’il joue à Monster Strike ou autres jeux pour portables ou encore qu’il navigue sur Twitter.

14. Le pays se dépeuple

Vrai

Sujet de toutes les inquiétudes depuis quelques années et qui donne des cheveux blancs à Abe Shinzo, le Premier ministre, la courbe démographique du Japon est inversée et il y a aujourd’hui un déficit de naissances inquiétant pour l’avenir. La solution serait-elle dans une politique migratoire plus souple ? L’avenir nous le dira.

Le "tatemae" et le "honne"

Les Japonais sont habitués dès le plus jeune âge à se comporter d’une certaine façon en public et à cacher leurs émotions pour ne pas déranger leurs interlocuteurs. Ce phénomène de double jeu s’appelle le "tatemae" (le visage que l’on montre à l’extérieur) et le "honne" (les sentiments profonds que l’on cache).

Le tatemae est souvent interprété comme un manque de franchise mais il ne reflète en réalité qu’un comportement adapté en société, où la pensée unique prime. C’est une manière d’être et d’agir avec les autres pour éviter tout conflit. Un proverbe japonais dit que « le clou qui dépasse appelle le marteau » : ainsi, au Japon, on évite d’insister sur ses "honne", ses véritables sentiments, et on préférera acquiescer même si l’on n’est pas tout à fait d’accord, afin de préserver l’harmonie du groupe.

En conséquence, vous aurez souvent du mal à savoir ce que les Japonais pensent vraiment et à créer des liens profonds avec eux car ils n'expriment pas leur opinion si elle va à l’encontre de la vôtre ou si elle risque de vous déplaire. Au Japon plus qu’ailleurs, il faut savoir "lire l’atmosphère" : la communication orale étant très codifiée et peu sincère, vous devrez déchiffrer le langage corporel et divers signes si vous voulez vraiment comprendre vos interlocuteurs. Par exemple, les Japonais disent rarement "non" et vont éviter des questions indiscrètes ou une conversation dérangeante par un petit rire gêné ; il faudra alors savoir quand vous arrêter et changer de sujet.

Vous saurez très rapidement quand les Japonais tombent le masque et vous montrent leur "honne". Les nombreux "nomikai"(aller boire un verre entre collègues et amis), où les Japonais s’alcoolisent plus que de raison, sont l’une des rares occasions où chacun peut s’exprimer librement, sous couverture de l’ivresse. Vous y découvrirez une facette cachée et beaucoup plus sombre de vos amis qui, d’habitude, ont toujours l’air d’aller bien.

Une société pas tout à fait égalitaire

Grâce au concept très important de tatemae, la très forte cohésion sociale dans le pays est assurée. Cependant, ce n’est pas parce que tout a l’air de bien aller qu’il n’y a pas de problème. Le Japon est en effet un pays présentant des inégalités sociales qui surprendront sûrement le PVTiste fraîchement débarqué que vous êtes.
Nous avons déjà vu plus haut qu’un racisme bien ancré est présent dans la société. « Étranger tu es, étranger tu resteras » serait un credo bien japonais. Les "hafu", métis de plus en plus nombreux et mieux acceptés au sein de la société (certains jouissent d’une très grande popularité dans les médias, loin de l’image de parias qu’ils avaient il y a encore 20 ans), relancent le questionnement sur l’identité nationale.

Les femmes sont vues comme des citoyennes de seconde zone, victimes de nombreuses discriminations (surtout au travail). Le rôle de la femme au Japon est encore à l’heure actuelle celui d’épouse et de mère dévouée quand elle n’est pas tout simplement un objet sexuel. Le mouvement #metoo n’a pas du tout décollé dans le pays, ce genre de sujets restant tabous et la faute incombant le plus souvent à la victime dans l’opinion publique.
Par ailleurs, les minorités sexuelles ne sont pas non plus gâtées, les mouvements militants LGBTQ ayant peu de marge de manœuvre, la majorité des personnes LGBTQ restent dans le placard pour raisons professionnelles ou familiales. Bien sûr, les choses changent, mais trop doucement.

Pour finir, il ne fait pas bon être pauvre au Japon. Vous ne verrez pas beaucoup de SDF dans les rues, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Ils se cachent, tout simplement, car ils ont honte de leur situation et ne veulent pas perdre la face en s’exposant au regard des autres. La plupart des mères célibataires vivent sous le seuil de pauvreté et cumulent parfois 3 emplois pour nourrir leurs enfants. L’assistance sociale n’est pas très développée dans le pays et les gens doivent se débrouiller par leurs propres moyens pour s’en sortir, dans l’indifférence générale.

Chapitre 15 sur 41

Évaluation de l'article

5/5 (1)

5 Commentaires

Anne
0 5
Hello, combien de temps le passage de la douane japonaise prend-il ? Merci d’avance !
Julie
4.9K 14K
Salut, généralement, c’est une formalité, c’est rapide mais ça dépend sans doute de combien de gens sont devant toi, s’il y a beaucoup de pvtistes 😉
Manel
0 2
Bonjour. Comment fait on pour participer au concours pour gagner le guide de voyage Ulysse fabuleux? Merci bonne journée
Julie
4.9K 14K
Manel
0 2
Merci beaucoup !!

Articles recommandés