Chapitre 1
Chapitre 2
I. QU’EST-CE QUE LE PVT ? - Le concept du Programme Vacances-Travail
Chapitre 3
Pourquoi choisir le Japon ?
Chapitre 4
II. AVANT LE DÉPART - Apprendre le japonais ou améliorer ses connaissances
Chapitre 5
Combien coûte un PVT au Japon ?
Chapitre 6
Faire sa demande de PVT
Chapitre 7
Comment choisir son assurance ?
Chapitre 8
Acheter son billet d’avion pour le Japon
Chapitre 9
Trouver un logement temporaire pour l’arrivée
Chapitre 10
Faire ses bagages
Chapitre 11
Avant de s’envoler : encore quelques démarches
Chapitre 12
III. COMPRENDRE LE PAYS - Découvrir le Japon et ses régions
Chapitre 13
Les principales villes japonaises
Chapitre 14
La culture japonaise
Chapitre 15
Les différences culturelles majeures et les choses qui pourraient vous dérouter pendant votre PVT
Chapitre 16
La religion au Japon
Chapitre 17
IV. LE JAPON, ENFIN ? - Le passage de la douane japonaise
Chapitre 18
Rejoindre la ville depuis les principaux aéroports
Chapitre 19
La carte de résident, "Zaryuu kado"
Chapitre 20
Souscrire la Sécurité sociale, « my number » et la pension retraite
Chapitre 21
S’inscrire sur le registre des Français établis hors de France
Chapitre 22
Internet, téléphonie : bien choisir
Chapitre 23
Ouvrir un compte en banque et transférer son argent
Chapitre 24
Faire ses courses et se nourrir
Chapitre 25
V. LES CHOSES SÉRIEUSES COMMENCENT - Sur place : parler japonais
Chapitre 26
Trouver un logement
Chapitre 27
Le travail : un autre pays, des codes différents
Chapitre 28
Une autre façon de travailler : le WWOOFing, le HelpX et Workaway
Chapitre 29
Les transports en ville
Chapitre 30
VI. PARCE QUE ÇA PEUT ARRIVER... - Un souci de santé : comment se soigner ?
Chapitre 31
Un coup de déprime ou des soucis financiers : que faire ?
Chapitre 32
Un problème au travail : vers qui se tourner ?
Chapitre 33
Se préparer en cas de catastrophes naturelles
Chapitre 34
VII. HASTA LA VISTA BABY !-Partir en voyage : comment visiter le Japon ?
Chapitre 35
Voyager hors Japon
Chapitre 36
VIII. MON PVT EST FINI. ET MAINTENANT ? -Le retour après un PVT, des sentiments contrastés
Chapitre 37
Les formalités administratives avant de rentrer
Chapitre 38
Les formalités administratives lors du retour en France
Chapitre 39
Envie de repartir au Japon ?
Chapitre 40
Partir explorer d’autres horizons ?
Chapitre 41
Conclusion et répertoire des sites officiels et importants
27Le travail : un autre pays, des codes différents

Travailler au Japon, état des lieux

On vous rappelle tout d’abord que le but premier du PVT n’est pas de travailler mais de visiter le pays en ayant l’opportunité de travailler sur place pour subvenir à ses besoins. Ainsi, au Japon comme ailleurs, un visa vacances-travail renvoie aux employeurs l’idée de jeunes venant faire des petits boulots au gré de leurs déplacements ; soyez donc préparé à ce que certains aient des doutes sur le sérieux de votre candidature. Aussi, bien que le marché du travail soit de plus en plus ouvert aux étrangers (il n’y a plus assez de main-d’œuvre dans le pays), il faudra sûrement vous contenter au début d’un « petit job » pour subvenir à vos besoins avant d’éventuellement trouver un emploi dans votre domaine.

Le monde du travail japonais est loin d’être facile. Rigueur, hiérarchie omniprésente, langage codifié à l’extrême… rien n’est comme en France. Il va falloir faire preuve d’une grande capacité d’adaptation. La semaine de travail régulière consiste en 40 h par semaine et les Japonais n’ont que 10 jours de vacances par an en moyenne. Votre PVT ne vous impose pas de limite d’heures hebdomadaires de travail et vous pouvez cumuler autant de petits boulots que vous voulez.

Chercher un travail

Soyez conscient que parler japonais est indéniablement un plus pour trouver du travail. Il n’est cependant pas impossible d’en trouver un si vous ne le parlez pas, mais dans ce cas, il est préférable de se débrouiller un minimum dans une autre langue (en anglais, notamment).

De quels côtés regarder ?

  • L’hôtellerie-restauration et le service à la clientèle recrutent beaucoup, surtout si vous parlez une langue intéressante pour ce marché (chinois, coréen, vietnamien et éventuellement anglais) ou avez un bon niveau de japonais.
  • Vous pouvez aussi chercher du côté de l’enseignement du français (un diplôme FLE est souvent exigé) mais il y a beaucoup de candidats pour peu d’offres. Le tutorat alement bien payé où vous travaillez pour des familles japonaises ou étrangères aisées.
  • Le tourisme monte en puissance, notamment avec des missions de guide ou d’accompagnateur.
  • Les entreprises internationales recrutent des étrangers sans exiger un niveau de japonais, en revanche, elles demandent des qualifications et de l’expérience (et le désir de s’installer au Japon quelques années).

Votre meilleur pari en tant que PVTiste est de créer votre réseau le plus tôt possible. Ici comme ailleurs, les meilleures offres se trouvent par le bouche-à-oreille dans sa communauté. Visez les commerces tenus par d’autres Français ou étrangers, rencontrez des Français ( pvtistes ou résidents) et cherchez sur les sites pour les étrangers.
Hello work (le pôle emploi japonais) n’est pas la meilleure ressource mais peut parfois vous aider à trouver quelque chose ou à rédiger votre CV.

Rédiger son CV

Rédiger un CV en français n’est probablement d’aucune utilité (sauf pour postuler dans des entreprises tenues par des Français, ce qui reste assez rare), vous pouvez par contre commencer à rédiger votre CV à l’américaine ou à la japonaise avant même votre départ, pour gagner du temps sur place.

Si le petit boulot pour lequel vous postulez est typiquement destiné aux étrangers (professeur de langue, baby-sitter ou chat host, par exemple), un CV en anglais (de type nord-américain) suffit amplement. Internet regorge d’exemples et de tutoriels et on vous donne aussi nos conseils dans la section Canada de notre forum ici et ici.
Enfin, GaijinPot, site local de recherche d’emploi, propose de nombreux exemples de CV.

Si vous postulez pour un baito (dans la restauration, par exemple), vous allez devoir dans ce cas rédiger un CV en japonais. Nul besoin de vous torturer à l’écrire à la main, cette règle désuète ne concerne que les Japonais (tout particulièrement ceux recherchant des postes en CDI).

C’est ici que commence le vrai travail ! Tout d’abord, il faut télécharger un CV type (le format est unique au Japon), puis trouver votre date de naissance en japonais avec le système des ères (on vous explique tout dans notre article sur les ères japonaises et le calendrier) et remplir les catégories de façon formatée. Voici un exemple de CV rempli à la japonaise :

Attention à votre photo : que vous choisissiez le format international ou local, la photo a son importance. Il est recommandé de porter une chemise blanche et une veste foncée, sur fond bleu ou gris (typique des photomatons japonais) et de suivre ces quelques conseils : maquillage naturel, cheveux attachés, rasé de près pour les hommes, léger sourire ou expression neutre. Une apparence professionnelle irréprochable est primordiale au Japon et ce, dès la candidature.

Pour les petits boulots, il est inutile de rédiger une lettre de motivation. Pour un travail un peu plus sérieux, une lettre de motivation peut vous être demandée. La majorité du temps, une candidature en anglais étant la plus adéquate, il est recommandé de rédiger cette lettre en anglais.

Nous vous donnons des liens vers les sites de recherche d’emploi ainsi que des astuces et des conseils pour la rédaction de votre CV dans notre dossier intégralement consacré à la recherche de travail au Japon.

Chapitre précédent Chapitre suivant
Julie

Cofondatrice de pvtistes.net, j'ai fait 2 PVT, au Canada et en Australie. Deux expériences incroyables ! Je vous retrouve régulièrement sur nos comptes Insta et Tiktok @pvtistes avec plein d'infos utiles !
Cofounder of pvtistes.net. I went to Canada and Australia on Working Holiday aventures. It was amazing!

Ajouter à mes favoris
5
3 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(9) Commentaires

Elyonne I |

Bonjour, c’est pour vous informer que le document exemple du formulaire rempli ne fonctionne pas pour moi, est-ce qu’il est toujours en ligne pour vous ?

Enola I |

Bonjour Elyonne,
Le dossier contient beaucoup de chapitres , quel est le formulaire dont tu parles exactement ? 🙂

Elyonne I |

Ah pardon, je pensais que le commentaire irait dans le bon chapitre. Je parle du chapitre 6 sur « Exemple de formulaire rempli ».

Enola I |

Oui, en effet, le lien ne marche plus. Merci pour l’info.:) Cet exemple rempli du formulaire n’est plus partagé par l’Ambassade. Si tu as des questions sur comment le remplir n’hésite pas à les poser sous le tutoriel de demande de PVT Japon (https://pvtistes.net/dossiers/les-demarches-pour-obtenir-son-pvt-japon/).

Gaëlle I |

Bonjour ! J’envisage un futur pvt en Corée du Sud et au Japon, j’aimerai intégrer les deux groupes d’échange sur Facebook mais impossible d’y entrer pour m’informer au préalable. Merci d’avance 🙂

{{likesData.comment_83807.likesCount}}
Anne I |

Hello, combien de temps le passage de la douane japonaise prend-il ? Merci d’avance !

Julie I |

Salut, généralement, c’est une formalité, c’est rapide mais ça dépend sans doute de combien de gens sont devant toi, s’il y a beaucoup de pvtistes 😉

Manel I |

Bonjour. Comment fait on pour participer au concours pour gagner le guide de voyage Ulysse fabuleux? Merci bonne journée

Manel I |

Merci beaucoup !!