Le guide des pvtistes au Japon

Chapitre 24 : Faire ses courses et se nourrir

Date de publication : 19-06-2019

Auteur

Julie

Faire ses courses et se nourrir

Le Japon est obsédé par la nourriture, ce n’est pas pour rien que ce pays est le plus étoilé du Guide Michelin, après tout ! Parmi les incontournables culinaires, on trouve :

Côté salé

  • Tempura
  • Gyoza
  • Sushi
  • Shabu-Shabu
  • Yakitori
  • Okonomiyaki

Côté sucré

  • Dango
  • Taiyaki
  • Kakigori
  • Wagashi
  • Mochi
  • Manju

Même si le Japon est très connu à l’étranger pour ses plats traditionnels à base de poisson et de fruits de mer, vous allez voir que les Japonais sont aussi de gros mangeurs de viande. La nourriture n’est pas épicée et convient donc facilement aux palais français, cependant certaines textures gluantes (natto, tororo, mochi...) en repoussent plus d’un.

La liste des spécialités culinaires est potentiellement infinie tant les Nippons sont créatifs en la matière. Ne pensez pas qu’ils mangent du riz tous les jours, les nouilles sont aussi à l’honneur avec les fameux ramens, sobas (à base de sarrasin) et udons. Les fruits sont relativement chers au Japon, pourtant les Japonais en consomment beaucoup, n’étant pas très friands de desserts ni de gâteaux. On mange en général beaucoup moins sucré qu’en France.

Nous avons regroupé les spécialités les plus connues (et nos meilleures adresses) dans notre dossier La nourriture japonaise. Sur le forum, nous avons également une discussion consacrée à ce thème.

Où trouver de la nourriture étrangère ?

Même si la nourriture japonaise est excellente, parfois, on a besoin de retrouver ses habitudes et de manger des plats familiers, ce qui est tout à fait normal.

Vous trouverez un bon nombre de restaurants étrangers dans toutes les grandes villes. Les Japonais sont bien plus accoutumés aux cuisines étrangères que nous le sommes en France : chinois, thaï, indien, italien, français, vietnamien, américain, il y en a pour tous les goûts. Les restaurants servant de la cuisine asiatique sont généralement bon marché, les restaurants occidentaux sont un peu plus chers mais on trouve des italiens à très bon prix.

Si vous voulez cuisiner à la maison en utilisant les produits étrangers, là, ça peut se compliquer. Tout d’abord, direction le supermarché classique pour trouver les ingrédients de base au moins cher (pâtes, sauce tomate, farine...). Pour compléter, vous devrez aller dans :

  • des supermarchés chics ayant des rayons internationaux (tels que Seijo Ishii) ;
  • des magasins spécialisés dans les produits importés : Kaldi, Jupiter, Plaza, Costco, etc.

Enfin, si vous ne trouvez pas votre bonheur ou si vous n’avez pas accès à ces magasins, Rakuten et Amazon peuvent vous dépanner, au même titre que des sites web spécialisés tels que The Foreign buyer’s club ou The meat guy.

Manger bio / végane / halal

Les Japonais ont un peu de mal avec tous les régimes alimentaires spéciaux : les allergies ou intolérances alimentaires sont peu courantes au Japon, les régimes pour des raisons religieuses sont assez méconnus (sauf le régime végétarien bouddhiste, et encore !) et on ne comprend pas trop le végétarisme, ni le véganisme. Il y a de la viande (le porc est très présent) et de ses dérivés partout, et le dashi (poudre de poisson) est à la base de la majorité des sauces et des soupes.

Mieux vaut éviter tous les plats préparés (y compris les bentos) et toujours demander aux serveurs s’il y a telle ou telle viande dans votre plat (des plats qui semblent végétariens contiennent souvent de la viande). Le personnel vérifiera toujours en détail en cuisine, mais ne pourra pas toujours satisfaire vos besoins.

Le plus simple reste de cuisiner à la maison et au vu de la quantité de produits dérivés du soja (dont le tofu), il y a de quoi faire !

Il existe des applications pour trouver des restaurants et magasins végétariens et véganes (Happy Cow) et des restaurants Halal (Halal gourmet).

Le bio en est encore à ses balbutiements, on trouve quelques rayons dans les supermarchés pour les fruits et légumes mais ça s’arrête à peu près là. Vous pouvez vous tourner vers les marchés fermiers de votre ville s’il y en a, ou vers internet, avec le site Iherb. Il n’y a pas, au Japon, de culture des marchés comme en France, mais vous verrez encore beaucoup de petits commerces de proximité spécialisés dans les fruits et légumes ou le poisson. Cependant, rien ne garantit que leurs produits soient plus écologiques qu’en supermarché...

Acheter de l’alcool et des cigarettes

Ce ne serait pas exagéré de dire qu’une bonne partie de la population est alcoolique (et a cette envie de boire tous les jours...). La culture du nomikai entre collègues y est certainement pour beaucoup, ainsi que la vie quotidienne stressante que certains compensent avec l'alcool. Ça nous fait souvent sourire car les Japonais ont rarement l’alcool mauvais et la sécurité du pays fait qu’ils peuvent décuver en toute tranquillité partout, cependant tout ceci n’est pas très sain. Bien qu’il ne soit pas mal vu pour une femme de boire un verre, beaucoup de Japonaises ne boivent pas et rejettent fortement l’alcool, en réaction à cette surconsommation de la part des hommes peut-être...

Le tabac est également une soupape importante chez les employés stressés, et bien que des lois anti-tabac existent, on est loin d’être dans un pays exemplaire. On fume encore dans les bars, et les cafés et restaurants ont des sections fumeurs qui ne sont pas toujours bien séparées. Les gens fument dans la rue, le plus souvent dans des zones spécifiées et certains trains ont encore des wagons fumeurs (notamment le Shinkansen).
Le gouvernement voudrait changer ces habitudes pour les JO de 2020 et donner ainsi une bonne image au pays, mais cela semble compromis.

L’âge légal pour boire et fumer au Japon est de 20 ans. Les contrôles ne semblent pas très stricts (difficile de donner un âge aux Japonais, surtout aux jeunes !) mais en contrepartie, la plupart des étudiants ne sont pas fêtards et ne cherchent pas à braver les interdits. On trouve de l’alcool et du tabac dans les supermarchés et tous les konbini ouverts 24 h/24. Il existe aussi des distributeurs à cigarettes dans la rue (il faut avoir une carte de retrait spécifique pour les utiliser).

Chapitre 24 sur 41

Évaluation de l'article

5/5 (1)

5 Commentaires

Anne
0 5
Hello, combien de temps le passage de la douane japonaise prend-il ? Merci d’avance !
Julie
4.9K 14K
Salut, généralement, c’est une formalité, c’est rapide mais ça dépend sans doute de combien de gens sont devant toi, s’il y a beaucoup de pvtistes 😉
Manel
0 2
Bonjour. Comment fait on pour participer au concours pour gagner le guide de voyage Ulysse fabuleux? Merci bonne journée
Julie
4.9K 14K
Manel
0 2
Merci beaucoup !!

Articles recommandés