Le guide des pvtistes au Canada

Chapitre 28 : HASTA LA VISTA BABY ! -Partir en voyage : quel moyen de transport choisir en Amérique du Nord ?

Date de publication : 04-01-2017

Auteur

Julie

VI. HASTA LA VISTA BABY !

01. Partir en voyage : quel moyen de transport choisir en Amérique du Nord ?

Après avoir économisé pendant de longs mois, vous avez enfin la possibilité de profiter pleinement du « V » de votre PVT… Où et comment partir ? L’Amérique s’ouvre à vous !

Un PVT se combine généralement avec une soif de voyages, que ce soit pour d’épiques traversées continentales ou plus simplement pour découvrir le parc national ou le village juste à côté de chez vous. Les plus valeureux choisiront de traverser le pays à pied ou à vélo (si, si, c’est arrivé !), mais le commun des mortels optera sans doute pour un autre moyen de transport… Ça tombe bien, car vous avez le choix !

D’ailleurs, nous vous avons concocté un dossier sur les différents moyens de transports pour traverser le Canada.

La voiture et le van

Vous vous en doutez, les distances ne sont pas du tout les mêmes en Amérique du Nord qu’en Europe… Les Canadiens sont habitués à prendre leur voiture pour faire 500 km et à se dire qu’après tout, « ce n’est pas si loin, ça se fait vite ! ».

La voiture reste le moyen de transport privilégié par les Nord-Américains, non seulement parce que les transports en commun ne desservent pas forcément tout le continent, mais aussi parce que « l’appel de la route » reste culturellement très ancré.

Le saviez-vous ? Montréal et New York sont les deux seules villes nord-américaines où on ne peut pas tourner à droite quand le feu est rouge.

Les routes américaines sont réputées pour être meilleures que les routes canadiennes (il y a moins d’enneigement aux USA !), mais c’est bien sûr variable en fonction du type de routes que vous allez emprunter et des provinces et des États que vous allez parcourir.

Le réseau routier est très étendu et la voiture (que vous l’ayez louée ou achetée) vous offre effectivement une très grande liberté.

Le stop est également prisé par les pvtistes au budget restreint, mais pas simplement parce qu’il permet de faire des économies ! Le stop est un moyen formidable de rencontrer de nouvelles personnes et de s’enrichir de récits et de personnalités différentes au cours de son voyage. Il vous permet aussi de découvrir des endroits où vous n’auriez peut-être jamais pensé mettre les pieds, au fil des détours que vos conducteurs pourraient vous faire prendre.

Pour faire du stop, il convient d’être toujours extrêmement prudent, et de ne monter qu’avec des automobilistes que vous arrivez à cerner. Si quelque chose, quoi que ce soit, vous dérange ou vous perturbe, ne montez pas dans la voiture.

Faire du stop à deux est toujours plus prudent, même si cette sensation d’aventure est peut- être moins vive qu’en solo !

Le saviez-vous ? Faire de l’auto-stop se dit « faire du pouce » en québécois !

Attention : le stop est formellement interdit dans certains États américains (par exemple l’Utah, la Pennsylvanie, le New Jersey ou le Nevada). Plus globalement, faire du stop est interdit dans la majorité du pays le long des interstates (routes traversant les États) et des highways (l’équivalent des autoroutes). Au Canada, il est également souvent interdit de faire du stop le long des autoroutes. Renseignez-vous avant de partir !

Le covoiturage est également une solution, surtout si vous comptez faire un trajet très largement fréquenté (entre Toronto et Ottawa ou entre Montréal et Québec…). Plusieurs sites vous permettent de trouver des covoitureurs (que vous soyez sans voiture ou que vous ayez une voiture à partager, d’ailleurs !). Parmi eux, AmigoExpress, Covoiturage, Ridesharing et Poparide.

Poparide, c’est une plateforme de covoiturage en ligne, style Blablacar, fondée en 2014 par un Français à Vancouver qui souhaitait aider les amateurs de poudreuse à covoiturer vers Whistler pendant la saison de ski. La plateforme compte désormais plus de 100 000 membres à travers le Canada et propose des trajets dans toutes les provinces, et même vers Boston, New York, Seattle et San Francisco.

L’inscription au site est gratuite, tous les paiements de trajets sont effectués en ligne et tous les membres sont vérifiés pour assurer votre sécurité.

En utilisant ce lien, vous bénéficiez de 5 $ de réduction !

Exemples de trajets :

Louer une voiture

Si vous comptez louer une voiture, n’hésitez pas à passer plusieurs heures à faire des recherches sur des sites de loueurs et de courtiers. Les prix peuvent tout simplement varier du simple au double. Il faut également toujours vérifier ce qui est compris dans le prix : les assurances seront- elles en supplément ? Quelles assurances vous propose t-on ? Y a-t-il une franchise ou une caution ?

Si vous comptez partir plusieurs mois, la location de voiture est certes plus onéreuse que l’achat d’un véhicule, mais vous n’aurez pas à vous soucier des problèmes mécaniques, par exemple. En fonction du type de voyage que vous voulez faire, de votre budget et de votre projet, vous pouvez opter pour l’un ou pour l’autre.

Ne louez jamais une voiture sans souscrire au moins à une assurance minimale. Consultez la discussion Accident avec une voiture de location, et sans assurance de notre forum pour plus d’informations, sans oublier notre dossier Louer une voiture au Canada.

Le bus

Prendre le bus, c’est une aventure en tant que telle. Que ce soit pour de courtes distances ou des trajets plus longs (comme la transcanadienne, que nous présentons dans la section Voyager : les destinations clés des pvtistes de ce guide), la première compagnie est sans hésitation Greyhound. Elle vous permet de voyager aussi bien aux États-Unis qu’au Canada. Le bus est une solution de transport économique, même si ce n’est pas forcément la plus confortable. Greyhound est d’ailleurs connue pour ses gros retards… Mais après tout, quand on est prêt à faire 4 000 km en bus, on n’est plus à deux (ou à dix) heures près !

Il coûte souvent moins cher de faire sa réservation au moins 14 jours à l’avance, ainsi que de voyager à plusieurs (le prix baissent de quelques dollars à partir de 2 billets achetés).

Une autre grande compagnie circule plutôt dans l’Est canadien, Megabus, qui dessert uniquement l’Ontario, le Québec et l’État de New York aux États-Unis. Il ne faut pas non plus oublier CoachCanada, qui circule dans quelques provinces canadiennes. À l’échelle locale, il y a une multitude de petites compagnies de bus. Pour connaître les lignes existantes, l’idéal est d’aller à la gare routière la plus proche de chez vous.

Bon plan – Location de voiture Grâce aux codes promo de pvtistes. net, béneficiez de réductions et/ou d’avantages offerts sur vos locations de voiture chez Hertz, Dollar et Thrifty. Consulter les codes promo…

Le train

Encore une façon radicalement différente de voyager : avec le train, vous ne vous rendez pas d’un point à un autre, le voyage, c’est déjà le trajet !

Au Canada, la compagnie nationale, ViaRail, dessert de nombreuses villes sur tout le territoire, et vous pouvez facilement traverser l’ensemble du pays. Il y a également des pass (CanRail pass, BizPak…) et il faut compter au moins 761 $ pour 7 trajets en 60 jours. Il y a également une carte illimitée (1 429 $ pour 60 jours). Les lignes les plus populaires sont aussi les plus spectaculaires, par exemple la ligne Océan, de Montréal à Halifax, qui vous offre de superbes panoramas sur la côte atlantique, ou encore la fameuse transcanadienne de Toronto à Vancouver, où vous serez plongé dans les prairies puis dans les paysages grandioses des montagnes Rocheuses…

Amtrak est la compagnie nationale de l’autre côté de la frontière. Le prix des pass est un petit peu plus intéressant (par exemple, celui à 459 $ est valable 15 jours, sur 8 étapes ; une étape étant comptabilisée à chaque fois que vous descendez du train ou empruntez une nouvelle ligne). Vous pourrez ainsi parcourir des chemins mythiques, comme la traversée transcontinentale Chicago/San Francisco (le California Zephyr) où vous pourrez voir les plus beaux paysages de l’Ouest américain, ou encore la ligne Coast Starlight de Seattle à Los Angeles pour des paysages côtiers vertigineux.

Pour plus d’informations sur le pass, consultez le site d’Amtrak.

Le train est certes plus cher que le bus, mais il est aussi plus confortable. Les places sont très spacieuses, même en classe économique, et la très grande majorité des trajets sont panoramiques et offrent des paysages somptueux (ViaRail et Amtrak proposent même des wagons panoramiques, avec de très grandes baies vitrées pour contempler le paysage). C’est un rythme de voyage différent, avec un autre type de voyageurs.

Pour un peu d’évasion, nous vous recommandons de consulter :

L’avion

Si vous voulez vous rendre d’un point A à un point B et que vous n’avez pas trop de temps par exemple, l’avion est l’idéal !

Au Canada, trois compagnies sont largement majoritaires : Air Canada, Air Transat et West Jet. La première offre un assez haut standing, tandis que les deux autres sont qualifiées de « low cost », bien que le service soit très bon. D’autres compagnies américaines sont également très nombreuses, surtout si vous comptez descendre aux États-Unis, aux Caraïbes ou en Amérique latine : American Airlines, Continental Airlines, US Airways, etc.

Elles sont toutes présentes dans les aéroports canadiens !

L’avion n’est pas le moyen de transport le moins cher, mais traverser un continent en seulement quelques heures, ça a forcément un coût !

Passez du temps sur les comparateurs de billets, consultez régulièrement les prix pour voir s’ils baissent, vérifiez si partir d’un autre aéroport n’est pas plus avantageux que de partir de celui de votre ville et vous trouverez sans doute votre bonheur !

Chapitre 28 sur 34

Évaluation de l'article

5/5 (6)

187 Commentaires

Tristan
1 1

Super intéressant !
Que des informations importantes !
Merci Grace à vous j’ai trouver des infos que je galérais à trouver !

Julie
5.1K 13.8K

Super, merci pour ton retour, ça fait plaisir ! 🙂

Leopoldine
0 5

Bonjour, j’aimerais savoir s’il existe au Canada des cartes préparées équivalentes à ce qu’on a en France. J’ai gardé mon smartphone avec mon numéro français mais j’ai apporté un vieux téléphone pour être joignable sur un numéro canadien et pouvoir appeler si besoin, de manière secondaire à mon forfait français. Merci d’avance pour votre retour 🙂

Juliette
0 7

Moi j’ai pris Lucky mobile, t’en trouve chez Dollarama 🙂

Leopoldine
0 5

Merci Juliette pour ton retour ! Mais du coup, tu as acheté une carte sim là ? Et comment tu fais pour la créditer ? Désolée je ne comprends pas grand chose à ça haha.

Juliette
0 7

Tu seras crédité tout les mois sur ta carte de crédit, quand tu achètera ta carte tu auras un numéro qu’il faudra que tu rentre sur le site internet, tu auras plusieurs choix de forfaits 🙂

Florent
2 6

Bonjour,
je pars dans 1 mois et demi au Canada avec mon PVT, et je me posais une question concernant mon statut fiscal français.
Dois-je signaler mon départ à l’étranger aux impôts et donc ne plus avoir mon domicile fiscal en france ?
Merci d’avance pour votre aide

Florent
2 6
Maxence
0 11

Bonjour je voudrais savoir par rapport à la banque si cl un de vous etait deja passé par my french banque by laposte pour le Canada et si oui est ce que c etait suffisant pour un PVT ou si il fallaitbouvrir absolument un compte dans une banque canadienne?

Marie
9.8K 32.3K

Salut Maxence,
Tu dois ouvrir un compte en banque canadien si tu souhaites travailler et être payé au Canada. Les employeurs canadiens voudront certainement effectuer un virement vers un compte canadien et non une application mobile ou un compte français.

Juliette
0 7

Bonjour,
Pour la recherche de logement vous parlez de trouver un agent immobilier à son compte, comment faire pour le trouver ? 🙂
Merci d’avance !

isa
5.8K 8.2K

Coucou,
Il vaut mieux se faire recommander quelqu’un par des connaissances ou des collègues sur place, sinon il y a des publicités un peu partout dans la presse, mais tu ne sais pas sur qui tu vas tomber !

Grégoire
1 3

Bonjour,

Après avoir signé mon bail, je dois souscrire à Hydro Québec pour avoir un contrat d’électricité.

Il faut savoir que de souscrire par téléphone coûte 25$ alors que la souscription en ligne est gratuite.

Petit hic : ils demandent le NAS qui, je le rappelle, ne doit être communiqué qu’au gouvernement, à la banque et à l’employeur (liste exhaustive).
Il est impossible de souscrire un contrat avec eux sans leur fournir le NAS et leur argument est qu’Hydro Québec est une entreprise nationale, et donc le gouvernement.

Qu’en pensez-vous? Est ce que je peux sans crainte leur communiquer mon NAS?

D’avance merci.

Marie
9.8K 32.3K
Krys
0 3

bonjour
vous pourrais me dire ou je dois envoyer tout les papier que l on a besoin pour faire une demande de pvt ? je suis de belgique

Julie
5.1K 13.8K

Bonjour Krys, tu peux consulter notre tutoriel : https://pvtistes.net/dossiers/tutoriel-eic-stage-jp-pvt-canada/ 🙂

Krys
0 3

j ai fait une demande en demandant la clegs et il mon dit que je n etait pas admissible sa veux dire que j ai pas droit au pvt ?

Marie
9.8K 32.3K

Salut Krys,
Est-ce que tu as suivi le tutoriel pas à pas (que Julie t’a donné en lien), en suivant les conseils concernant les réponses à fournir aux différentes questions ?
Car là, tu parles d’une demande de cléGC alors que la CléGC ne se demande pas. La CléGC, c’est uniquement la création d’un compte sur l’interface de l’immigration au moyen d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe.
Ensuite, tu réponds effectivement aux questions d’un questionnaire, mais si tu ne réponds pas correctement à certaines questions que tu as mal comprises (ex : la première question sur l’objet de ton séjour au Canada où tu NE DOIS PAS CHOISIR TRAVAILLER), alors tu n’arriveras pas à présenter une demande.
Prend le temps de lire le tutoriel. Si tu es Français, âgé de 18 à 35 ans, alors il n’y a pas de raison que tu ne sois pas éligible dans le questionnaire initial.

Krys
0 3

merci beaucoup et non je suis pas Français mais belge sais pour sa que j aimerais savoir si il la beaucoup de chose qui change ?

Julie
5.1K 13.8K

Non c’est la même démarche et tu verras que quand il y a des différences entre les deux nationalités, on l’a précisé dans le tutoriel 🙂

Grégoire
1 3

Un grand MERCI à l’équipe de pvtistes.net!

Vos guides sont des mines d’or d’informations utiles, fiables et pratiques!

Vous devriez être cité en référence dans les gouvernements d’immigration.

Rajoutez simplement une nuance dans la partie logement pour le guide Canadien, notamment concernant Montréal : j’ai très souvent une demande de lettre d’employeur ou de fiche de paie ainsi qu’une analyse de l’historique de crédit (moyennant 40$ remboursés si le bail est signé).

Cela pose problème quand on attend sa carte de crédit qui arrive en une huitaine de jours (donc 8 jours minmums de logement à nos frais) et que nous sommes en recherche active d’emploi.

Une solution m’a été proposé par un propriétaire : LocNest.com, une société qui se porte garant pour vous.

En avez vous déjà entendu parlé? Est ce que c’est fiable?

Bonne journée,

Grégoire

Mathieu
10.4K 20.8K

Merci Grégoire !
Je ne connaissais pas ce site mais d’après mes recherches, ça à l’air fiable puisqu’on en parle dans les médias etc.
Si tu passes par leur service, n’hésite pas à faire un petit témoignage sur le forum car ça peut aider des pvtistes 😉

Julie
5.1K 13.8K

Merci pour ton retour très sympathique Grégoire 🙂
Je ne connais pas du tout ce site. On va regarder ça de plus près.

Grégoire
1 3

Au final je n’ai pas utilisé les services de LocNest. Si quelqu’un les utilise, pourrait-il faire part de son expérience?

Trouver un logement avec un chien quand on n’a pas de carte de crédit (qui met beaucoup de temps a arriver une fois commandée) et sans contrat de travail reste très difficile mais pas impossible. Courage et persévérance sont les maîtres mots.

A bientôt! 🙂

Victoria
0 4

Bonjour, j’aimerais savoir si on a droit au medicare Canadien? Je suis en PVT depuis un mois et j’ai trouvé un super job qui me donne une assurance complementaire apres 3 mois chez eux. J’ai un peu du mal a comprendre le fonctionnement du système de santé en Ontario. Pour plus d’info, je suis belge donc je n’ai pas pu mettre ma residence permanente au canada car je suis en « pause » en Belgique.
Merci de votre aide!

Mathieu
10.4K 20.8K

Salut Victoria,
Si ton employeur te propose une assurance, normalement aucun souci pour que tu en bénéficies 🙂 Ça te permettra d’être couverte pour des choses que ne couvre pas ton assurance PVT (notamment les visites de routine chez le médecin et les soucis de santé que tu avais déjà avant de partir). Par contre, cette assurance ne te couvrira pas en cas de rapatriement pour une urgence ou un décès. C’est pour ça que c’est important (en plus d’être obligatoire) de conserver ton assurance PVT, un rapatriement pouvant coûter très cher.

Gianni
0 2

Salut à tous !
J’ai obtenu enfin la confirmation du Canada pour y aller. Tout est fait, tout est good.
Par contre mes plans pro ont changé, et du coup je ne pense plus y aller. Je voulais re faire une demande plus tard. Mais à ce que j’ai vue, il est impossible de re demander un pvt si le premier a été accordé, est ce vrai ?
Merci à vous

Marie
9.8K 32.3K

Salut Gianni,
Si tu ne valides pas ton PVT Canada dans les délais impartis (tu as normalement 12 mois), alors tu perdras le bénéfice de ton PVT Canada et tu ne pourras plus en demander un pour le Canada à l’avenir. Idem, tu ne pourras pas demander de permis Jeunes Professionnels.
Par ailleurs, tu ne pourras pas obtenir de remboursement de ta demande.

Julie
5.1K 13.8K

Salut Gianni, oui c’est bien ça, le PVT Canada ne s’obtient qu’une seule fois. Tu fais face à un dilemme mais effectivement, le fait que tu aies obtenu un permis dur à obtenir au vu de la concurrence et que tu ne pourras plus obtenir, vaut le coup que tu te penches sur la question pour être sûr de ton choix 🙂

Gianni
0 2

Merci !
Le choix est vite fait, go Canada ??

Articles recommandés