Le CV australien et la lettre de motivation

Entrons maintenant dans le vif de sujet et abordons la recherche d’emploi (par saisons et par régions).

Le CV australien et la lettre de motivation

Le “resume” (le CV)

Autant, pour certains boulots dans des régions isolées (fruit picking, petit boulot dans la construction, barman dans le bar d’une très petite ville...), vous n’aurez pas besoin de présenter de CV (votre embauche dépendra surtout du besoin en main d’oeuvre, de ce que vous savez faire et du feeling que vous aurez avec l’employeur), autant pour les boulots plus encadrés (en ville principalement), vous aurez sans doute besoin de donner un CV pour postuler, à moins que vous ne soyez recommandé par une tierce personne.

Si vous postulez dans des restaurants ou des hôtels, où que vous vous trouviez, il faudra présenter un CV.
Dans le cadre de votre recherche d’emploi, vous devrez toujours laisser un CV (ou éventuellement une carte de visite, selon le contexte où vous rencontrez la personne) afin que votre interlocuteur ait vos coordonnées.

Le CV australien ne ressemble pas au CV français ou belge. Il est plus proche du CV canadien. En résumé :

  • Il est bien sûr rédigé en anglais.
  • Il est plus long. Il fait facilement 2, 3, voire 4 pages, selon l’importance du poste visé. Pour un petit boulot, un CV d’une page suffit.
  • Il comporte moins d’informations personnelles sans lien avec votre expérience (vous n’indiquerez pas votre âge, votre nationalité ou votre statut marital). Important également : il n'est pas courant de mettre sa photo sur son CV, en Australie.
  • Il est plus tourné vers vos compétences et les tâches que vous avez effectuées que ce à quoi nous sommes habitués en France et en Belgique. Il ne s’agit donc pas simplement de traduire votre CV mais de le refaire « à l’australienne ». Les PVTistes canadiens retrouveront grosso modo les mêmes standards que chez eux.

La première erreur souvent commise par les PVTistes, c’est de faire un CV très succinct pour éviter de faire des fautes en anglais.
C’est vrai que c’est tentant mais cela risque d’une part de donner de vous l’image d’une personne peu impliquée et d’autre part de donner l’impression d’un CV vide, sans réelle expérience. Un ami anglophone, (même s’il n’est pas en Australie avec vous, merci Facebook !), un colocataire ou encore un anglophone avec qui vous avez sympathisé pourra sans doute prendre 5 ou 10 minutes pour regarder votre CV et vous signaler des fautes d’orthographe ou des tournures approximatives.

La seconde erreur, c’est de faire son CV à la va-vite, sur un coin de table. Pour avoir un CV qui corresponde aux normes australiennes et qui soit donc percutant, il faut prendre le temps nécessaire. Ceux qui ont du mal en anglais y passeront plus de temps, tout comme ceux qui ont beaucoup d’expérience, mais c’est un passage obligé.

Différents sites pourront vous être utiles grâce à leurs conseils et leurs modèles de CV. Parmi eux, on retrouve le site SEEK et le site Job Access. Pour retrouver plus de liens utiles, consultez notre dossier Trouver du travail en Australie.

Votre CV va se composer d’environ 8 ou 9 sections.

Coordonnées

Prénom, nom, adresse et numéro de téléphone australiens. Adresse e-mail « .com » ou « com. au ». Si vous êtes de passage dans une ville, notez l’adresse de l’ami ou du Couchsurfer qui vous loge ou encore de l’auberge de jeunesse où vous dormez, mais montrez immédiatement que vous vivez ici et que vous n’allez pas reprendre la route dans une semaine.

Objectif professionnel

En une phrase, résumez quel poste vous recherchez et vos objectifs professionnels.

Compétences

Listez ici plus ou moins 5 compétences pertinentes pour le poste convoité. Selon l’emploi auquel vous postulez, ces compétences ne seront pas les mêmes. Il peut s’agir de compétences linguistiques, informatiques ou encore humaines (sens de l’organisation, capacité à travailler en équipe…).

Expérience professionnelle

Entreprise, titre du poste occupé, ville, pays, mois/année de début et de fin. Listez ensuite de façon claire les tâches effectuées dans le cadre de ce poste et éventuellement vos réalisations (contrat remporté, excellent résultat de vente), le cas échéant.

Voici deux exemples de description de postes :

Moose Company, Toronto - January 2006 to September 2006 - Canada
Bilingual receptionist: my responsibilities were to provide customer service over the phone in either English or French. Experience using multi-lines and multi-tasking (administration tasks, mail, phone...)

ByTheSea hotel, Exmouth – May 2012 to October 2012 - Australia
Housekeeper day time, I became team leader after a few months. A la carte waitress night time. Tasks included opening / closing duties, taking orders, maintaining a clean environment for the guests, etc. and ensuring customer satisfaction and compliance of brand standards.

To Lie or not to lie?

Pour les PVTistes qui cherchent un petit boulot en tant que serveur sans avoir d’expérience, trois possibilités : se dépêcher d’acquérir cette expérience avant de s’envoler pour l’Australie, être honnête sur son CV et ne faire apparaître que ses réelles expériences, ou enjoliver son CV en s’inventant des expériences dans ce domaine.

En effet, sans expérience pertinente, votre CV risque de n’avoir aucune chance face à quelques autres dizaines de CV qui en contiennent.
Si vous optez pour ce mensonge, il faut assumer et être certain de savoir faire ce que l’on vous demande. Le risque, c’est que si vous ne passez pas votre journée d’essai parce que vous n’y connaissez clairement rien, cela fermera la porte à d’autres PVTistes.

Des métiers moins qualifiés permettent plus de souplesse, et en général les employeurs de ces domaines vous donnent votre chance plus volontiers (housekeeper, fruit picker, livreur, déménageur...). Faites un CV propre et clair et, puisqu’il n’y a pas de forme imposée, profitez-en pour vous démarquer des autres candidats.

Et le bénévolat ?

Si vous avez fait du bénévolat, inscrivez-le dans la partie Expérience professionnelle en indiquant qu’il s’agit d’un emploi bénévole.
Les Anglo-saxons sont habitués à faire du bénévolat, c’est toujours positif d’avoir ce type d’expérience sur son CV australien.

Études

Listez vos diplômes des plus récents au plus vieux et traduisez-les le plus fidèlement possible. Le Bac peut correspondre à « Year 12 », le BAC+2 à « 2-year Diploma in... », la licence à « Bachelor of... », la maîtrise ou le master à « Graduate Diploma » et enfin, le MBA ne change pas puisque c’est un mot anglais. Vous pouvez, pour éclaircir un peu les choses, spécifier votre « major », la matière la plus importante pour chaque diplôme mais ce n’est pas obligatoire.

Formations

Si vous avez suivi une formation de premier secours ou encore l’une des formations obligatoires pour travailler dans certains domaines en Australie (on y revient un peu plus tard dans ce guide), c’est ici que vous pouvez en faire mention.

Loisirs et passions

Évitez le légendaire « Cinéma, lecture, musique » trop général et qui ne permet pas du tout d’en apprendre plus sur vous. La pratique d’un sport d’équipe ou d’une activité qui nécessite de la patience pourraient s’avérer bien plus pertinentes, dans le cas d’un travail en équipe ou d’un emploi méticuleux.

Références

On vous demandera souvent des références lorsque vous postulerez à des emplois qualifiés.
N’indiquez que les coordonnées de personnes qui pourront dire des choses positives de vous en anglais. Les références sont de plus en plus demandées, même pour un travail de serveur.

Conseil : quand vous quittez un travail et que vous partez en bon terme, demandez une lettre de référence que vous pourrez utiliser dans le futur. Les employeurs ont l’habitude de rédiger ce type de lettre. Sinon, un numéro de téléphone ou une adresse e-mail sur un CV est suffisant (ex : d’un superviseur / manager / employeur...).

OK pour le fond, mais la forme ?

Faites un CV propre et clair et n’hésitez pas à vous démarquer un peu du lot, il n’y a pas de forme imposée pour le CV.

Nous vous proposons un exemple de “resume” (CV) australien :

CV Australien - Guide des PVTistes en Australie

La lettre de motivation

Pour un petit job, ce n’est pas pertinent de rédiger une lettre de motivation. En revanche, pour un emploi à plus long terme, c’est fortement recommandé. Là aussi, n’hésitez pas à vous faire relire par un anglophone, surtout si vous convoitez un poste où l’anglais est primordial. Des phrases mal tournées dans votre lettre pourraient sérieusement nuire à votre candidature.

Évaluations des membres

5/5 (9)