Conseils pratiques de road trippers

Votre bon sens est votre meilleur allié

Un PVT en Australie est l’occasion de se lier d’amitié avec des dizaines de backpackers comme vous, mais restez tout de même prudent. Vous ferez des rencontres fantastiques, et d’autres moins bonnes.

Comme partout, vous pourrez croiser des individus malhonnêtes donc... Faites appel à votre bon sens ! Les règles de prudence s’appliquent en Australie comme dans tous les pays du monde.

Soleil, chaleur, vols : prudence

Le soleil en Australie… n’est pas le même qu’en Europe ! Il tape fort, voire très très fort. Pour que le pays du soleil ne devienne pas pour vous, le pays du cancer de la peau, protégez-vous : chapeau, lunettes, T-shirt et crème solaire.

N’allez pas non plus titiller les serpents et autres araignées venimeuses dans les buissons pendant vos pauses ! Attention également aux risques de feu dans le bush. Ne fumez pas ou ne dressez pas de feu de camp lorsque c’est interdit, et faites attention à bien éteindre vos mégots, où que ce soit !

Les bush fires sont terribles en Australie. Quand il y a un total fire ban (une interdiction totale de faire du feu), généralement tout l’été, c’est que les risques de feu sont extrêmement élevés. Si vous faites un feu de camp, éteignez-le bien avant d’aller vous coucher.

Votre van peut être la cible de voleurs : essayez, autant que possible, de cacher vos affaires et vos objets de valeur. N’attirez pas l’attention sur votre van.

Prendre la route

  • Ne vous enfoncez pas dans l’Outback sans vous être assuré auparavant de l’absence de feux de forêt et sans avoir prévenu quelqu’un (pour le cas où vous ne donneriez plus de nouvelles). Ne partez jamais sur des pistes sans avoir une roue de secours et de quoi la changer. Une grosse réserve d’eau est indispensable, pour vous et pour votre véhicule ! En cas de panne, avoir beaucoup d’eau vous permettra de tenir un certain temps en attendant de l’aide.
  • La conduite à gauche peut être traître : un moment d’inattention, un réveil difficile et hop, vous vous retrouvez du mauvais côté de la route !
  • Les road trains sont d’énormes camions extrêmement longs qui parcourent les belles routes bien droites de l’Outback. Les dépasser peut être dangereux, car ils roulent souvent très vite, et cela peut prendre plusieurs minutes ! À noter également qu’il leur faut plusieurs minutes pour s’arrêter totalement...
  • Les marsupiaux et autres animaux sont très nombreux à traverser la route (les célèbres panneaux de signalisation orangés ne sont pas là pour rien !). Attention à ne pas les renverser. Si c’est le cas, notre article Sauriez-vous sauver un petit marsupial ? pourra peut-être sauver des petites vies.
  • Ne sous-estimez pas la taille du pays : l’Australie est réellement immense. Cela peut engendrer de la lassitude et de la frustration de ne pas pouvoir voir tout ce que vous aviez prévu de voir. Soyez raisonnable en planifiant votre itinéraire, afin de laisser place aux imprévus et aux petits détours sans pour autant être sur les rotules en fin de journée !
  • Respectez les limitations de vitesse : moins de dangers, et pas d’amendes qui entament votre budget.
  • Une carte routière de la région que vous prévoyez de traverser ne coûte pas cher et pourrait vous être très utile.
  • Si vous voyagez en voiture ou en van et que vous prévoyez d’aller faire des courses avant de passer dans un autre État ou Territoire, notez que vous n’êtes pas autorisé à passer des fruits et légumes d’un État à l’autre.

Pour retrouver davantage de recommandations (notamment sur l’utilité d’un téléphone satellite) consultez notre article En Australie et en Nouvelle-Zélande, on roule à gauche ainsi que ce récit de voyageurs.

Rester propre

Pas toujours facile de prendre une douche, quand on avale des kilomètres de route dans l’Outback… Cependant, les aires d’autoroute et les relais routiers sont nombreux (même s’ils ne sont pas toujours très accueillants). Vous pouvez souvent vous y doucher. Il en va de même pour les campings : même si vous n’y campez pas, il est possible d’y prendre une douche, pour quelques dollars. Si vous voyagez sur la côte, vous pouvez éventuellement vous doucher sur les douches de plage, mais faites un petit geste pour l’environnement en utilisant uniquement du savon biodégradable…

Les lingettes humides seront de toute façon votre allié numéro 1 ! La douche solaire peut également être un bon plan (ce n’est pas le soleil qui manque dans le pays). Laver votre linge n’est pas non plus si compliqué, les lavomatics sont plutôt nombreux, dans les campings, notamment.

Avoir accès à Internet

Rare dans certains coins très ruraux, le WiFi est cependant présent dans la majorité des bibliothèques et des fast-food. Il est possible d’avoir sa propre clé 3G ou 4G prépayée que l’on branche à son ordinateur. Ceci étant dit, dès que l’on sort des villes, il ne faut pas espérer avoir du réseau. Telstra est l’opérateur qui offre la meilleure couverture (mais c’est également le plus cher).

Éviter les arnaques
Les arnaques pour les achats de van sont très très nombreuses : compteurs kilométriques trafiqués, contrôles techniques bidouillés…
Attention à certains revendeurs peu scrupuleux. Les PVTistes sont des cibles idéales : des étrangers n’y connaissant parfois rien en mécanique, parlant parfois mal l’anglais, pressés d’acheter ou de revendre leur véhicule… Ne vous laissez pas avoir !

N’achetez jamais de véhicule ou ne déposez jamais d’acompte avant d’avoir examiné le véhicule et d’en avoir vérifié la provenance (comme nous vous en avons parlé dans le chapitre sur l’achat du van de ce guide). Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur les arnaques en PVT.

Gumtree vous indique trois préceptes :

  • Always meet in person
  • Never send money to anyone you don’t know
  • And if it sounds too good to be true, it probably is!

Prenez quelques minutes pour consulter l’arnaque courante décrite sur le site de Gumtree.

Nous vous proposons une checklist pour préparer votre road trip. Bien sûr, l’équipement que vous pourrez acquérir dépend de vous et de vos besoins !

Documents : papiers du véhicule, factures, rego, contrat d’assurance, permis de conduire et permis de conduire international.

Nuit : matelas (en mousse, si vous avez peu de moyens), couverture ou duvet, draps, oreiller.

Cuisine : réchaud, matériel de cuisson (casserole, poêle, ouvre-boîte, passoire, couverts et assiettes ou popotes, voire une grille pour les barbecues). N’oubliez pas les condiments et le matériel de vaisselle (bassine, torchons, éponge). Les plus chanceux ont un frigo dans leur van, les autres pourront avoir une glacière !

Hygiène : papier toilette, lingettes humides, répulsif anti-moustiques, protections périodiques, trousse de secours (pansements, comprimés antidouleur, désinfectant, pince à épiler, crème solaire, etc.).

Au quotidien : carte ou atlas routier, lampe de poche, briquet, liquide de refroidissement, eau en grande quantité, roue de secours, corde résistante (pour être tracté ou tracter), corde à linge, douche solaire...

Bonus : il est possible d’avoir un petit accès à l’électricité (pour recharger votre ordinateur ou votre téléphone portable pendant que vous roulez, par exemple) en achetant un adaptateur 12V (power inverter) que vous branchez à l’allume-cigare (un simple chargeur allume-cigare suffit pour charger un téléphone, mais pas pour de plus gros appareils). Évitez de trop l’utiliser quand vous ne roulez pas, vous risqueriez de vider la batterie de votre véhicule. Les power inverters coûtent autour de 60-70 $.
Certains véhicules, notamment certains vans, sont équipés d’une seconde batterie qui permet d’avoir un vrai système électrique sans rouler, tout en ne mettant pas la batterie principale à plat.

Évaluation de l'article
5/5 (9)