Comment choisir sa destination ?

Où atterrir ? Comment être sûr que l’on choisit la ville qui nous correspond le mieux ? Ce sont toujours des questions épineuses, qui peuvent souvent déterminer l’orientation de votre WHV.

Même les PVTistes les plus nomades doivent choisir une ville d’atterrissage ! Pour bien choisir sa destination, il n’y a pas de mystère : il faut définir ses priorités et faire quelques recherches. Le sondage Quelle est votre ville de destination en Australie ? de notre forum vous propose quelques clés pour essayer d’y voir plus clair, et vous permet surtout d’en débattre avec les autres PVTistes dans la même situation que vous.

Il arrive cependant que vous n’ayez aucune idée de ce dont vous avez envie : pas de soucis, vous déciderez sur place, il n’y a aucun mal à partir à l’aventure, tant que vous savez un petit peu à quoi vous attendre. Dans ce cas, pourquoi ne pas prendre le billet d’avion le moins cher que vous trouvez, sans vous préoccuper de la ville d’arrivée ? Vous pourrez, une fois sur place, choisir une autre ville de destination.

Voici quelques questions que vous devez vous poser.

Quel est l’objectif de votre PVT ?

Si votre objectif principal est de trouver un emploi qui vous correspond vraiment, il va falloir que vous vous renseigniez sur les villes qui sont les plus porteuses d’emplois dans votre domaine. Il n’y a jamais de certitude, mais de cette façon, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Il en va de même si vous ne cherchez pas dans un domaine particulier mais que vous redoutez vraiment de ne pas trouver de travail du tout : certaines villes et certains États et Territoires souffrent moins de la crise. On aura tendance à être employé plus facilement dans le Territoire du Nord (notamment à Alice Springs) qu’à Sydney, où la concurrence peut être rude. Sachez qu’il n’y a cependant pas d’Eldorado, où que ce soit.

Il faudra avoir beaucoup de chance et faire preuve de beaucoup d’acharnement si vous voulez trouver l’emploi de vos rêves en 2 jours !

Do you speak english?

Pour apprendre, améliorer ou perfectionner votre anglais, vous avez le choix entre plusieurs techniques. La première est d’aller à la rencontrer du plus grand nombre d’Australiens et de voyageurs de toutes nationalités, soit dans une grande ville, soit en parcourant le pays !

Vous pouvez également décider de vous isoler dans une plus petite ville ou faire du WWOOFing ou du HelpX afin de vous immerger dans un environnement 100 % anglophone où vous pourrez vous lier d’amitié avec vos hôtes ou les habitants de votre village ou ville d’adoption. En choisissant cette option, vous rencontrerez forcément moins de francophones qu’en étant à Sydney, où vous entendrez souvent parler français autour de vous.

Si vous aimez voir du monde, rencontrer régulièrement de nouvelles personnes ou sortir, c’est une option qui ne vous conviendra pas forcément mais sur une courte période, vous pourriez être surpris… de vous prendre au jeu !

Il est également possible de travailler, en fruit picking généralement, dans une zone très reculée ou dans une petite ville où se trouvent une ou deux working hostels (nous vous en expliquerons le concept dans la partie Les choses sérieuses commencent de ce guide) où vous ne manquerez pas de rencontrer d’autres backpackers !

Il est important de savoir que la concurrence est très rude, en Australie. Dans la chasse à l’emploi, vous affronterez non seulement les locaux, mais aussi des PVTistes britanniques, irlandais, allemands ou néerlandais, qui ont généralement une bonne maîtrise de l’anglais.

Vouloir améliorer son anglais sur place, c’est bien, mais si votre niveau est très faible ou que vous n’avez que des bases, il est vivement recommandé de prendre des cours d’anglais avant votre départ, ou immédiatement en arrivant. Si vous avez un petit budget et que vous ne pouvez pas vous le permettre, plusieurs mois avant de partir, familiarisez-vous à nouveau avec la langue anglaise en l’écoutant tous les jours (films, séries, livres audio...) et pratiquez-la dès que possible (sur des forums, comme dans notre la section We speak English de notre forum, en allant à des rencontres Meet up ou en faisant du volontariat).

Côte est, côte ouest, Outback, climat tempéré de la Tasmanie ? Vous êtes plutôt nature ou sorties ?

Ville dynamique ou isolée, désert ou côte ?

Est-ce que vous souhaitez vivre dans une très grande ville (Sydney ou Melbourne), dans
une ville assez grande mais à taille humaine (Brisbane, Perth ou Adelaide), dans une ville assez petite mais où pas mal de backpackers sont présents (Cairns, Darwin, Alice Springs ou Gold Coast) ou dans un village ? Consultez nos dossiers consacrés aux villes australiennes pour plus d’informations.

Quels sont vos projets de voyage ?

Vous souhaitez parcourir l’Australie en van ? Vous voulez explorer une ou deux régions en particulier ? Votre point de départ est important si vous ne voulez pas commencer votre année par un vol intérieur pour rejoindre l’autre bout du pays. Arriver à Perth si votre objectif est de découvrir tout l’est du pays, le Victoria et la Tasmanie, par exemple, ce n’est pas judicieux !

Quand souhaitez-vous partir ?

Contrairement aux idées reçues, il ne fait pas toujours un temps paradisiaque partout en Australie. Certaines régions sont sujettes à la saison des pluies (les régions du Nord), l’hiver peut être rigoureux dans certaines autres régions (comme en Tasmanie ou dans les régions montagneuses du Queensland) : autant de paramètres à prendre en compte en fonction des activités ou des jobs que vous souhaitez faire. Les saisons ont un impact très important sur toutes les activités et tous les boulots liés au tourisme, mais également sur la cueillette de fruits et légumes.

Arriver à Sydney en plein été (au mois de décembre) n’est peut-être pas forcément judicieux : si l’idée d’y fêter le jour de l’an et de voir le magnifique feu d’artifice tiré sur l’opéra est attirante, il ne faut pas oublier que c’est la haute saison touristique dans la région. Les logements (hôtels et auberges de jeunesse) sont rapidement tous complets, les tarifs sont très élevés, et vous ferez face à la concurrence des étudiants australiens en pleines vacances d’été quand vous chercherez un boulot. Si vous comptez arriver en Australie à cette période de l’année, pensez à bien réserver votre logement à l’avance !

En outre, si vous souhaitez faire du fruit picking en arrivant, vérifiez les saisons de récoltes et de vendanges pour être au bon endroit, au bon moment ! Dans certaines régions, vous avez en effet de fortes chances d’être au chômage technique pendant plusieurs semaines pendant la saison des pluies.

Vous avez un budget serré ?

Vous avez un petit budget ? Même si vous disposez des 5 000 AU$ d’économies recommandés par le gouvernement australien, cette somme peut fondre très vite, surtout que dès votre arrivée, vous allez avoir un certain nombre de dépenses à assumer ! Retrouvez plus d’informations à ce sujet dans notre dossier Préparer son arrivée en Australie. Il est donc impératif de trouver un petit boulot
rapidement ou au moins de limiter vos dépenses. Dans ce cas, les petites villes peuvent être l’idéal : c’est vrai qu’il y a moins d’employeurs, mais il y a aussi moins de concurrents et le coût de la vie y est moins élevé. C’est une solution à envisager ! Consultez notre dossier sur le coût de la vie en Australie pour plus d’informations, ces deux récits de PVTistes : Un an en
Australie, quel budget faut-il prévoir ?
et Bilan d’une année en Working Holiday en Australie ainsi que la discussion Budget des ex-PVTistes en Australie de notre forum.

Vous souhaitez sortir des sentiers battus ?

On ne vous apprend rien : Sydney, Melbourne et Brisbane sont les destinations les plus populaires chez les PVTistes, qu’ils viennent de France ou d’ailleurs. Ce n’est pas pour autant que vous vous retrouverez forcément entre PVTistes, si c’est ce que vous redoutez ! Si vous voulez vraiment partir à la découverte du pays, en sortant des sentiers battus, il faut vous éloigner (parfois beaucoup !) des grandes villes et des États ou Territoires les plus parcourus par les PVTistes, c’est-à-dire le Queensland (sa barrière de corail et sa côte Est très festive), le New South Wales (ses Blue Mountains et Sydney) et le Victoria (sa Great Ocean road et Melbourne).

Dès que l’on se dirige vers les États de l’Australie méridionale (aussi appelée Australie du Sud), l’Australie Occidentale, la Tasmanie et vers le Territoire du Nord, les voyageurs sont moins nombreux même si vous pourrez également y faire de super rencontres avec d’autres backpackers.
Sachez enfin que si votre premier choix n’est au final pas le bon (la ville que vous avez choisie ne vous plaît pas, pour une raison x ou y), ce n’est pas grave du tout : il vous suffit d’aller tenter votre chance ailleurs ! Chaque ville australienne possède son identité propre et il est certain que vous trouverez chaussure à votre pied.

Une sorte de rivalité oppose souvent les deux plus grandes villes du pays, Sydney et Melbourne. Voici d’ailleurs une illustration comparative qui traite le sujet avec humour ! Dans la section Vos impressions de notre forum, vous trouverez des témoignages sur l’Australie en général mais également sur différentes villes.

Évaluation de l'article
5/5 (9)