QU’EST-CE QUE LE PVT ?

Les principes du PVT

Pourquoi faire un PVT ?

Voyager et pouvoir subvenir à ses besoins en travaillant si nécessaire, c’est le concept du Programme Vacances-Travail. Pour y participer, il suffit de demander un
Visa Vacances-Travail (Working Holiday Visa, en anglais), qui vous donne le droit de travailler en Australie, pour autant d’employeurs que vous le souhaitez, dans toutes sortes de domaines et partout dans le pays.

Les motivations qui poussent chaque année plusieurs dizaines de milliers de jeunes à partir en Australie sont diverses. Pourquoi partir ? Pour acheter une voiture ou un van et parcourir le pays de long en large, pour mettre sa vie entre parenthèses pendant une année, ou encore pour acquérir une nouvelle expérience professionnelle, améliorer sa connaissance de l’anglais, se confronter à une culture et à un mode de vie différents ou faire de nouvelles rencontres. En bref : partir pour découvrir !

Si les années de césure sont courantes dans les pays anglo-saxons et encouragées en France, au Canada et en Belgique, ce n’est pas un hasard : on apprend beaucoup en s’immergeant dans un univers différent.

Partir une année, voire deux, hors de sa zone de confort, c’est l’occasion d’apprendre à mieux se connaître, à s’adapter et à faire preuve d’initiative. Que vous passiez votre WHV à voyager ou à travailler, cette expérience sera un enrichissement personnel que vous pourrez mettre en valeur une fois rentré ! Pour plus d’informations sur les avantages de faire un PVT et sur la façon de mettre en avant votre expérience, vous pouvez consulter notre article 16 raisons de partir en PVT et notre dossier De retour de l’étranger, comment valoriser son PVT ?

Avant de commencer à regrouper toutes les informations nécessaires à l’obtention du Visa Vacances-Travail, vérifiez bien que vous répondez aux conditions de participation !

Les conditions du WHV en Australie

Age

Vous devez être âgé de 18 à 30 ans. Au moment de faire votre demande de visa, vous devez avoir au moins 18 ans et ne pas avoir atteint l’âge de 31 ans (attention au décalage horaire si vous faites votre demande à la dernière minute). C’est la date de votre demande qui compte et non la date de votre départ. Vous pouvez tout à fait partir en Australie à 31 ans ! Si vous partez en Australie à 30 ans et qu’une fois sur place, vous envisagez de rester une année supplémentaire, pensez bien à faire votre demande de second WHV avant d’avoir 31 ans. Nous reviendrons plus en détail sur ce 2nd WHV plus tard dans ce guide.

Fin 2016, le gouvernement australien a annoncé son souhait de faire passer l’âge limite de participation au PVT à 35 ans. Ce changement n’est envisageable que si l’Australie se met d’accord avec les autres pays signataires. Ces négociations sont indépendantes d’un pays à l’autre, cela signifie que ce changement pourrait avoir lieu pour certaines nationalités, mais pas pour d’autres. Tenez-vous informé en nous suivant sur Facebook : PVTistes.net Australie.

Nationalité et localisation

Vous devez être de nationalité française, belge ou canadienne (l’Australie a en réalité signé une vingtaine d’accord de PVT. Consultez notre page Le PVT dans le monde pour plus d’informations). Vous pouvez faire votre demande de visa depuis n’importe quel pays, à l’exception de l’Australie.
Pour une demande de 2nd WHV, vous pouvez bien évidemment faire votre demande depuis l’Australie si vous souhaitez enchaîner les deux visas. Si vous résidez dans un DOM, un TOM, une COM, une TAAF ou en Nouvelle-Calédonie, vous devez indiquer « France » dans la case « pays ». Si vous cochez « Guadeloupe » ou « NouvelleCalédonie » par exemple, vous ne pourrez pas poursuivre votre demande de visa.

Les habitants de Monaco ou d’Andorre ne peuvent pas se rendre en Australie dans le cadre du Working Holiday Visa.

Partir avec un enfant ou une personne à charge

Si vous avez un enfant, vous ne pouvez pas partir avec lui mais vous êtes tout de même autorisé à bénéficier du PVT si vous partez sans lui. Dans ce cas, vous devez obligatoirement faire une demande de visa papier.

Passeport

Vous devez posséder un passeport français, belge ou canadien valide pendant toute la durée de votre Visa Vacances-Travail.
Si l’idée de rester deux ans en Australie n’est pas exclue, assurez-vous que votre passeport est valide pendant la durée de vos deux WHV.
Si ce n’est pas le cas, vous pourrez demander un nouveau passeport avant de partir, afin de vous envoler en toute sérénité.
Sinon, vous pourrez faire cette démarche sur place. Nous vous expliquons la marche à suivre dans notre dossier Faire renouveler son passeport en Australie.

Si vous faites refaire votre passeport entre l’obtention de votre visa et votre départ en Australie, pensez absolument à prévenir le gouvernement australien à l’une de ces adresses e-mail : [email protected] (pour un premier WHV) ou [email protected] (pour un second WHV).

Dans cet e-mail, vous devez joindre le formulaire 1023 pour justifier votre situation (perte, vol, date d’expiration trop proche...) ainsi qu’un scan des pages d’identification de votre nouveau passeport. Sur ce scan, doivent apparaître vos nom(s), prénom(s), date de naissance, numéro de passeport, date de délivrance et date d’expiration de votre passeport, pays de délivrance et autorité qui vous l’a délivré. Pour plus d’informations, consultez notre Tutoriel consacré à la demande d’un Working Holiday Visa.

Votre visa est lié à votre passeport, il est donc primordial que vous vous présentiez à l’aéroport avec votre passeport le plus récent, en ayant bien pris soin d’informer les autorités australiennes de ce changement. Dans le cas contraire, vous risquez de ne même pas pouvoir monter dans l’avion.

Vous n’avez pas besoin d’un passeport spécifique pour vous rendre en Australie. Passeports biométrique, électronique ou à lecture optique, tous font l’affaire ! Mais si vous souhaitez profiter de votre séjour en Australie pour voyager dans les pays alentours, pensez à vérifier que les différents pays que vous visiterez n’ont pas d’exigence particulière en terme de passeport.

Consultez notre tableau du Tourisme en Asie ou dans le Pacifique pendant son PVT pour en savoir plus sur les réglementations propres à chaque pays.

Première participation au PVT Australie

Si vous avez obtenu un Working Holiday Visa mais que vous n’êtes pas parti en Australie dans l’année qui a suivi son obtention, votre visa est perdu mais contrairement aux autres pays du PVT, vous pouvez tout à fait refaire une demande. Vous devez simplement payer à nouveau les frais de visa. Le PVT australien n’est pas soumis à quota, vous n’avez donc aucun intérêt à faire votre demande de visa trop en avance ou sans être vraiment certain de vouloir partir. Si vous avez fait un ou plusieurs PVT dans d’autres pays, vous êtes bien sûr éligible au WHV Australie.

Vous serez même considéré comme un « Serial PVTiste » !

Autre exception du PVT Australie

Vous pouvez bénéficier de deux Visas Vacances-Travail à condition d’avoir travaillé dans des domaines et dans des régions spécifiques pendant la durée de votre premier visa. Vous retrouverez tous les détails concernant le 2nd WHV dans la partie Rester en Australie ou y retourner de ce guide.

Économies

Vous devez avoir suffisamment d’économies pour assurer vos premières dépenses en Australie, estimées par le gouvernement australien à 5 000 AU$. Vous devrez être en mesure de fournir une attestation bancaire ou un relevé de compte à votre arrivée en Australie.

Vous devez également avoir en votre possession un billet d’avion retour ou suffisamment d’argent (en supplément des 5 000 AU$) pour vous en payer un. Les contrôles à la douane sont rarissimes mais il y en a quand même ! Si vous partez avec moins d’argent que ce qui est demandé, soyez en mesure de fournir quelques justifications : vous serez logé par un ami ou encore vous ne prévoyez de rester en Australie que 6 mois et votre billet retour l’atteste, etc.

Les vérifications sont rares mais il n’est pas recommandé de partir avec des économies insuffisantes, vous risqueriez de vous retrouver dans une situation difficile ou même, de devoir rentrer prématurément, mettant fin à ce projet qui vous tenait à cœur.

Prenez le temps qu’il faut pour économiser suffisamment d’argent pour pouvoir subvenir à vos besoins en cas de recherche de travail laborieuse ou de dépenses imprévues. Repousser votre WHV de quelques semaines ou de quelques mois peut vous permettre de vivre votre expérience plus sereinement et confortablement !
En passant par une agence de voyage, vous avez parfois la possibilité de repousser votre date de départ tant que le billet d’avion n’a pas été édité. C’est notamment ce que vous propose le Cercle des Vacances, pensez donc à vous renseigner.

Assurance

Pour les Français et les Canadiens

Dans le texte de l’accord VacancesTravail signé entre l’Australie et la France d’une part et le Canada d’autre part, il est indiqué que la souscription à une assurance voyage est obligatoire.
Sur le site du gouvernement australien, cette assurance est « vivement recommandée ». Il est en effet primordial de partir bien assuré, en vérifiant que vous serez couvert pour la maladie, l’hospitalisation, le rapatriement et la responsabilité civile privée. Vous n’êtes pas à l’abri d’un accident ou d’une galère une fois en Australie, n’économisez pas sur votre santé !

Pour les Belges

Si vous êtes belge, vous pouvez bénéficier du Medicare en Australie. Cela veut dire que si vous avez besoin de voir un médecin, d’être hospitalisé ou d’acheter des médicaments, vous serez couvert. En revanche, les soins dentaires, les transports en ambulance et surtout le rapatriement ne sont pas pris en charge. Le gouvernement australien vous recommande donc de souscrire à une assurance pour compléter ces prestations.

Notez également que les assurances WHV fournissent une protection responsabilitécivile privée qu’il est important d’avoir. Il ne s’agit pas là de santé, mais c’est primordial d’y penser. Pour bénéficier de l’assistance Medicare en Australie, vous devez au préalable obtenir une Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) que vous devrez présenter dans un bureau Medicare une fois sur place.

On vous délivrera alors une Medicare Card. Prenez bien le temps de lire les informations fournies à ce sujet par l’ambassade de Belgique en Australie.

Bon à savoir : vous pouvez souscrire votre assurance PVT quelques jours ou quelques semaines à l’avance, rien ne sert de trop anticiper. PVTistes.net vous recommande depuis près de 12 ans l’assurance Globe PVT (33 €/mois pour les Européens et 59 €/mois pour les Canadiens). Si vous louez ou achetez un véhicule en Australie, notez que les assurances PVT ne vous couvrent pas (notamment en terme de responsabilité civile), vous devez souscrire à une assurance auto (si vous achetez un véhicule)
ou à une assurance auprès de votre loueur.

Si vous correspondez à ces conditions et êtes déterminé à partir en WHV, notre page Le PVT Australie et sa Foire Aux Questions, inspirées des questionnements les plus récurrents des PVTistes, vous seront sans doute utiles !

Vos 6 questions les plus fréquentes

1. Comment fonctionne le Programme Vacances-Travail ?

Le PVT vous offre une très grande liberté, notamment dans le choix de votre emploi : il vous permet d’obtenir un visa de travail ouvert, c’est-à-dire que vous n’êtes pas lié à un employeur. Vous n’avez aucune obligation de trouver un emploi avant de partir (ni même en Australie) et, une fois sur place, vous pourrez travailler pour un nombre illimité d’employeurs, que ce soit dans votre domaine ou pas. Vous êtes libre de faire ce qui vous plaît : vous pouvez voyager, vous installer quelque part, y travailler ou simplement en profiter.

Seule restriction : vous ne pouvez pas travailler plus de 6 mois pour un même employeur, sauf dans le Nord du pays, dans certains domaines. Le Visa Vacances-Travail est un visa très simple à obtenir.Aucun diplôme n’est requis, ni aucune compétence linguistique ni même aucune situation professionnelle ou personnelle.

Fin 2016, le gouvernement australien a annoncé que les PVTistes pourraient bientôt travailler une année entière pour un même employeur, à condition de changer de ville. Cela ne concernerait donc que les PVTistes qui travaillent pour un employeur ayant plusieurs bureaux ou plusieurs établissements en Australie. Ce changement n’est pas encore entré en vigueur à ce jour.

Que vous travailliez ou pas, que vous ayez ou non obtenu un diplôme, que vous soyez bilingue ou que vous ayez un niveau d’anglais très faible ou encore que vous souhaitiez partir seul, entre amis ou en couple, vous êtes éligible au Working Holiday Visa !

Si vous partez en couple (que vous soyez pacsés/mariés ou non), notez que vous devez obtenir un visa chacun. Si l’un d’entre vous obtient un WHV, l’autre ne pourra pas partir en Australie en se rattachant à ce WHV. Cette démarche n’est possible que pour les visas de travail qui vous lient à un employeur unique (Temporary Work (Skilled) visa, entre autres) et il faut, pour cela, être en mesure de fournir les preuves d’un mariage ou d’une vie commune au cours des 12 derniers mois (au minimum) au moment de soumettre la demande de visa (compte bancaire commun, bail en commun, factures communes, photos de couple et témoignages de proches).

2. Quand faut-il faire sa demande ?

L’un des avantages du Visa Vacances-Travail australien, c’est qu’il n’est soumis à aucun quota. Tous ceux qui souhaitent en bénéficier et qui sont éligibles peuvent obtenir leur visa. À noter que le taux d’acceptation des demandes de visa françaises, belges et canadiennes frôle les 100 %.

Vous pouvez donc faire votre demande de visa à tout moment dans l’année et il est recommandé de ne pas s’y prendre trop à l’avance : cela vous évitera, en cas de changement de projet, de perdre les frais de visa qui s’élèvent à 440 $. Le gouvernement australien a annoncé que le prix du WHV baisserait de 50 $ au 1er juillet 2017, passant ainsi à 390 $. Mais ce changement n'a finalement pas eu lieu...
Dans tous les cas, vous ne pouvez pas faire votre demande plus de 12 mois avant votre date prévue de départ.

Vous avez en effet un an à partir de la date d’obtention de votre visa pour vous rendre en Australie. Une fois ce délai passé, votre visa expire. Si vous voulez tout de même partir en Australie avec un WHV, vous devez faire une nouvelle demande de visa et de ce fait, payer à nouveau les frais de participation.

Ensuite, comme il n’y a pas de quota, il n’y a pas d’urgence. Si ce projet n’est pas encore vraiment clair dans votre tête ou si vous hésitez, il n’est pas utile de faire votre demande de visa trop tôt. Attendez d’être sûr de votre disponibilité et de votre envie de vous envoler pour l’Australie.

3. Comment obtenir un Working Holiday Visa ?

Nous vous expliquerons plus en détail comment faire votre demande de visa dans la partie Avant le départ de ce guide. Notez tout de même que la demande de WHV Australie est une démarche très simple. Il ne vous faut pas plus de 30 minutes et vous n’avez besoin que de votre passeport et d’une carte de crédit.

4. Quels sont les délais de réponse ?

Selon la période de l’année à laquelle vous faites votre demande, vous obtenez une réponse plus ou moins rapidement mais en général, il suffit de quelques heures ou de quelques jours pour être fixé.

Début 2017, le site des autorités australiennes a été mis à jour pour vous informer que les délais de traitement pouvaient atteindre plusieurs semaines, voire plus d’un mois. Ne soyez pas surpris si c’est votre cas, ce n’est pas forcément mauvais signe. Plus d’infos...

Avant, les PVTistes recevaient systématiquement un e-visa par e-mail mais aujourd’hui, il est très fréquent de ne rien recevoir. Pas d’inquiétude si c’est votre cas, il vous suffit de vous connecter sur votre ImmiAccount ou sur l’interface VEVO pour vérifier le statut de votre demande. Nous reviendrons en détail sur ce point plus tard dans le guide.

5. Les refus de visa

Si vous répondez à toutes les conditions précédemment listées, vous avez toutes vos chances d’obtenir un visa.
Les retours de candidats ayant essuyé des refus sont extrêmement rares, mais généralement, il s’agit d’un problème avec la justice ou d’un problème de santé.

Attention, tous les problèmes de santé et tous les problèmes avec la justice ne sont pas des causes de refus, chaque cas est traité individuellement et nous vous recommandons de tenter le coup !
Mais avant, prenez le temps de lire ces deux pages du site du gouvernement australien consacrées aux précautions prises par le gouvernement en matière de santé et au passé judiciaire des candidats.

Notez que si votre demande de visa est refusée, les frais de participation ne vous seront pas remboursés.

6. Quand peut-on partir en Australie ?

À partir du jour où vous obtenez votre visa, vous avez 12 mois pour vous rendre en Australie. Si vous obtenez votre WHV le 30 septembre par exemple, vous pouvez vous envoler pour l’Australie jusqu’au 29 septembre de l’année suivante.
Une fois que vous touchez le sol australien, vous avez 12 mois pour profiter de tout ce que le pays a à vous offrir.
Cela signifie que si vous obtenez votre visa quelques jours avant vos 31 ans, vous pouvez tout à fait vous rendre en Australie 3, 8 ou 12 mois plus tard.

Vous savez à présent tout sur le fonctionnement de ce visa, mais concrètement un Visa Vacances-Travail, c’est quoi ?Partir à l’aventure ? S’installer dans une ville ? Un peu des deux à la fois ?

Évaluation de l'article
5/5 (9)