Annonces gouvernementales en France : quel impact sur les pvtistes ? (9 juin 2021)

Date de publication : 04-06-2021

Auteur

Julie

Les annonces de juin 2021

Le gouvernement français a annoncé qu’à partir du 9 juin 2021, des changements seront mis en place pour vous autoriser ou non (avec ou sans restriction) à partir à l’étranger. Pour cela, les pays du monde sont répartis en trois catégories : vert (les pays les moins touchés par le Covid-19), orange et rouge (les pays les plus fortement touchés).

Quelles conséquences pour les pvtistes qui souhaitent partir en PVT ?

Les pays du PVT dans la catégorie VERT 

On retrouve l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et le Japon.

Les déplacements vers ces pays sont autorisés par la France, mais actuellement, ces 4 pays n’autorisent pas les ressortissants étrangers à s’y rendre. Vous ne pouvez pas donc envisager d’y faire un PVT.

Les pays du PVT dans la catégorie ROUGE 

On retrouve l’Argentine, l’Uruguay, le Chili, la Colombie et le Brésil.

Dans le cas de l’Argentine, de l’Uruguay et du Chili, c’est la même chose que pour les pays verts : ils sont actuellement fermés aux ressortissants étrangers. Vous ne pouvez donc pas vous y rendre.

Pour la Colombie et le Brésil : rien ne change par rapport à ce qui a été annoncé en janvier 2021 (voir plus bas dans l’article) : pour vous y rendre, vous devez avoir un motif impérieux. Un visa PVT + une promesse d’embauche sont un motif impérieux valable.

Les pays du PVT dans la catégorie ORANGE 

On retrouve le Canada, la Russie, Taiwan, Hong Kong et le Mexique.

Dans le cas de la Russie et de Taiwan, c’est la même chose que pour les pays verts : ils sont actuellement fermés aux ressortissants étrangers. Vous ne pouvez donc pas vous y rendre.

Pour le Canada, rien ne change vraiment puisque depuis plusieurs mois, le Canada vous impose, si vous souhaitez vous y rendre, d’avoir un motif essentiel de le faire, c’est-à-dire, dans le cas des pvtistes, de disposer d’un permis de travail (comme le PVT) et d’une promesse d’embauche de la part d’un employeur canadien.

Les deux seules destinations PVT pour lesquelles ces annonces changent la donne, c’est Hong Kong et le Mexique.

En effet, pour vous y rendre prochainement, vous allez être dans l’un des cas de figure suivants :

  • Vous n’êtes pas vacciné : les mêmes règles que celles de janvier s’appliquent. Vous devez avoir un motif impérieux de partir (votre PVT + une promesse d’embauche d’un employeur local).
  • Vous êtes vacciné : vous avez obtenu un PVT, vous pouvez partir sans motif impérieux.

Quelles conséquences pour les pvtistes qui souhaitent rentrer en France ?

  • Entrée sans justificatif depuis les pays verts + (si les pvtistes sont vaccinés) depuis les pays oranges.
  • Entrée avec motif impérieux depuis les pays oranges (s’ils ne sont pas vaccinés) et depuis les pays rouges.

Note : le gouvernement français a indiqué sur Twitter : « Les ressortissants français ou européens ainsi que les résidents permanents peuvent toujours rentrer en France. ».

Les annonces de janvier 2021

Le gouvernement français a annoncé qu’à partir du 31 janvier 2021, il est interdit de quitter la France pour se rendre dans un pays en dehors de l’Espace européen, ou d’entrer sur le territoire français depuis un pays extérieur à l’Espace européen, sauf pour motif impérieux. Si vous quittez prochainement la France ou si vous comptez prochainement entrer en France (depuis un pays hors de l’Espace européen), vous devrez présenter une attestation de déplacement international accompagnée de preuves qui démontrent le caractère impérieux de votre voyage.

Quitter la France malgré ces nouvelles mesures

Les personnes qui souhaitent quitter la France doivent présenter cette attestation (attestation de sortie du territoire). Votre sortie de l’Espace européen doit être justifiée par l’un de ces motifs :

  • Motif sanitaire impérieux
  • Motif familial impérieux
  • Motif professionnel impérieux ne pouvant être différé
  • Retour dans le pays de résidence ou d’origine

Des précisions sur chacun de ces motifs sont fournies sur la deuxième page de l’attestation (vous devez fournir l’une de ces précisions sur votre attestation). Pour chaque motif, sont indiquées les pièces exigibles par les autorités.

Pour les pvtistes, nous identifions quelques motifs impérieux qui pourraient s’appliquer :

  • Motifs impérieux professionnels : Missions indispensables à la poursuite d’une activité économique, requérant une présence sur place qui ne peut être différée et dont le report ou l’annulation aurait des conséquences manifestement disproportionnées ou serait impossible (dont les professionnels du transport) ;
    → Ce motif devrait être adapté aux pvtistes qui disposent d’une offre d’emploi dans leur pays de destination. Une attestation de votre employeur devrait normalement suffire. La semaine du 1er février 2021, nous avons eu deux retours de pvtistes (l’une pour le Mexique et l’autre pour le Canada) : avec une promesse d’embauche, elles ont pu partir valider leur PVT.
  • Retour dans le pays de résidence ou d’origine (sans garantie de retour sur le territoire français, sauf motif impérieux)
    → Adapté aux pvtistes étrangers qui souhaitent revenir dans leur pays d’origine (leur pays de passeport) et aux pvtistes français qui ont dû rentrer en France mais qui comptent repartir dans leur pays de PVT (il faudra sûrement démontrer que vous résidez dans votre pays de destination – pensez à prendre des preuves en conséquence – notamment une preuve d’emploi si vous en avez une).

Je dois partir en PVT dans un pays comme le Mexique, le Brésil, Hong Kong, le Chili ou la Colombie mais je n’ai pas d’offre d’emploi, puis-je quand même partir ? 

Nous pensons que votre motif de déplacement pourrait être considéré comme non impérieux. Vous risquez de vous voir refuser l’embarquement. Si vous souhaitez tout de même tenter de partir, n’hésitez pas à nous dire, en commentaire de cet article, comment s’est passé votre expérience à l’aéroport.

Je dois partir au Canada, j’ai une offre d’emploi et je comptais partir avec des membres de ma famille, pourrai-je partir avec eux ?

Nous ignorons pour le moment si ça sera possible. Éventuellement, si vous avez quitté votre emploi, les membres de votre famille pourraient essayer de le justifier de la manière suivante : « Motifs impérieux d’ordre personnel ou familial : Impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire sur lequel se trouve la personne / exécution d’une mesure d’éloignement du territoire ». Vous pourriez indiquer que le/la titulaire du PVT va subvenir aux besoins de la famille et que la famille n’aura pas de moyen de subsistance en étant coincée en France, notamment en faisant valoir la lettre d’autorisation des autorités canadiennes. Mais il n’est pas garanti que vous pourrez partir en famille.

Rentrer en France avec ces nouvelles mesures

Depuis le 13 mars 2021, les Français peuvent rentrer en France quel que soit le motif mais ils doivent fournir un test PCR négatif et s’isoler une fois en France. Pour en savoir plus.

Le problème du cas par cas

Il faut avoir conscience que cette mesure est nouvelle et qu’elle pourrait être appliquée différemment selon les agents en charge des contrôles. Par conséquent, même si vous pensez répondre aux critères justifiant un motif impérieux, nous ne pouvons pas vous garantir que vous pourrez embarquer à bord d’un avion pour la France ou à destination de votre pays de PVT.

Évaluation de l'article

5/5 (5)

4 Commentaires

Karen
0 3

Je suis une canadienne habitant depuis plus de un an au Liban, considéré un pays vert en France, signifiant que j’ai le droit d’aller en France (à partir du 9 Juin 2021). Pourrai-je faire ma demande pour aller en France en tant que Pvtiste?

Annelise
423 948

Salut ! France Visas indique que la délivrance des visas va reprendre progressivement (https://france-visas.gouv.fr/fr_FR/web/france-visas) mais on ne sait pas exactement quand il sera possible de faire une demande de PVT France.

Loiselalexis
0 1

Auriez vous une idée de quand nous pourrons demander un pvt pour la nouvelle Zealand ?

Julie
4.9K 13.4K

Salut, alors rien ne se passera avant mai, période jusqu’à laquelle les demandes de visas NZ sont suspendues, mais comme ça a été prolongé une fois déjà, ça pourrait de nouveau être prolongé. Nous le saurons sans doute en mai :/

Articles recommandés