Après la réouverture partielle des frontières canadiennes, peut-on partir ?

Date de publication : 05-01-2021

Auteur

Marie

Publié initialement le 13 avril 2020. Dernière mise à jour le 5 janvier 2021.

Le 18 mars 2020, le Canada fermait ses frontières. Quelques jours plus tard, une première liste d’exemptions permettait à certains travailleurs temporaires et à certains étudiants étrangers d’entrer de nouveau au Canada.

Nous faisons le point dans cet article.

La fermeture des frontières canadiennes a été prolongée au 21 janvier 2021, au moins. Cette période est susceptible d’être prolongée, comme c’est le cas régulièrement depuis juin 2020.

Les règles générales

Pour les étudiants étrangers

Entre le 18 mars 2020 et le 20 octobre 2020, seuls les étudiants munis d’un permis d’études valide ou d’une demande de permis d’études approuvée le 18 mars ou avant cette date avaient le droit de voyager au Canada.

Depuis le 20 octobre 2020, les étudiants dont le permis d’études a été approuvé ET dont l’établissement a reçu une approbation après avoir présenté un plan d’intervention en réponse à la Covid-19 approuvée par les autorités peuvent venir au Canada. La liste des établissements ayant reçu une approbation de leur plan d’intervention en réponse à la Covid-19 se trouve sur ce lien.

Cela signifie que :

  • Si vous avez obtenu un permis d’études le 18 mars 2020 ou avant → Vous avez le droit de partir au Canada.
  • Si vous avez obtenu une lettre d’introduction pour un permis d’études après le 18 mars 2020 et que le plan d’intervention en réponse à la Covid-19 de votre établissement d’enseignement au Canada a été approuvé à partir du 20 octobre 2020 → Vous avez le droit de partir au Canada.
  • Si vous avez obtenu une lettre d’introduction pour un permis d’études après le 18 mars 2020 et que le plan d’intervention en réponse à la Covid-19 de votre établissement d’enseignement au Canada n’a pas été approuvé → Vous n’avez pour le moment pas le droit de partir au Canada.

Pour en savoir plus sur les mesures concernant les étudiants.

Pour les résidents permanents ayant obtenu une approbation de leur demande de RP

IRCC déclare : « Si nous avons approuvé votre demande le 18 mars 2020 ou avant cette date, mais que vous ne vous êtes pas encore rendu au Canada, vous êtes exempté des mesures de restriction de voyage. »
Source.

Cela signifie que :

  • Si vous avez reçu une approbation pour votre demande de résidence permanente hors du Canada le 18 mars 2020 ou avant → Vous avez le droit de partir au Canada.
  • Si vous avez reçu une approbation pour votre demande de résidence permanente hors du Canada après le 18 mars 2020 → Vous ne pouvez pas encore partir au Canada pour le moment.

Pour en savoir plus sur les mesures concernant les résidents permanents

L’entrée des participants à EIC au Canada

Les pvtistes

Dès la levée des restrictions fin mars, des pvtistes ont essayé de partir pour valider leur PVT au Canada.

Le 8 mai 2020, les autorités canadiennes ont clairement énoncé une règle appliquée depuis quelques semaines : les participants à EIC (PVT, JP, Stage coop) ne peuvent entrer au Canada que s’ils disposent d’une offre d’emploi :

Concrètement, les seuls pvtistes qui sont autorisés à entrer au Canada sont ceux qui répondent aux conditions « classiques » d’entrée ET qui :

  • Disposent d’une offre d’emploi confirmée d’un employeur au Canada pour commencer à travailler après la période d’isolement.
  • ET qui disposent d’un plan d’isolement pour les 14 premiers jours.
  • L’agent peut vous demander une preuve que votre assurance couvre vos frais médicaux en cas d’infection à la Covid-19.

Pendant plusieurs semaines au cours du mois d’avril, des candidats qui disposaient d’offre d’emploi pour des secteurs d’activité non essentiels se faisaient refuser l’embarquement ou l’entrée au Canada. Les règles sont moins strictes depuis le début du mois de juin.

Pour en savoir plus sur les profils qui arrivent à entrer au Canada, consultez notre recensement des personnes entrant au Canada, sur le forum.

Si vous n’avez pas d’offre d’emploi (parce que vous comptez en trouver un sur place) et/ou pas de véritable plan pour vous isoler pendant 14 jours, vous vous ferez certainement refuser l’embarquement et l’entrée au Canada.

En revanche, si vous avez une proposition écrite d’un employeur au Canada qui souhaite que vous commenciez à travailler pour lui, alors vous pouvez envisager de partir au Canada. Si vous souhaitez quelques conseils pour trouver du travail au Canada, vous pouvez consulter notre article : Covid-19 : trouver un emploi au Canada à distance.

Vous ne pouvez actuellement pas partir au Canada pour le moment si vous n’avez pas d’offre d’emploi avec votre lettre d’introduction pour un PVT.

Retourner au Canada avec un PVT déjà activé et en cours de validité

Début juin 2020, le site des autorités canadiennes a été mis à jour pour indiquer que les pvtistes ayant déjà validé leur PVT pouvaient revenir au Canada, qu’ils aient ou non un emploi qui les attend sur place, mais uniquement s’ils démontrent qu’ils sont établis au Canada, qu’ils disposent d’un logement et d’un plan de confinement pour les 14 jours qui suivent leur arrivée au Canada.

« Vous n’avez pas à prouver que vous avez une offre d’emploi valide pour revenir au Canada si vous êtes temporairement à l’extérieur du pays et que vous avez déjà fait ce qui suit :

  • vous vous êtes établi au Canada;
  • vous avez activé votre lettre d’introduction pour le point d’entrée;
  • vous avez un permis de travail.

Lorsque vous revenez au pays, vous devez vous placer en quarantaine pendant 14 jours.« 

Que signifie « Être établi au Canada » ?

Sur ce point, les autorités précisent sur ce lien que « ce qui est déterminant, c’est que le domicile principal du ressortissant étranger se trouve au Canada (ce qui laisse entendre que son voyage n’est pas facultatif) ».

Concrètement, des pvtistes qui auraient simplement fait un aller-retour pour valider leur PVT quelques mois ou quelques semaines avant la fermeture des frontières mais qui n’auraient pas de logement et n’auraient pas entamé d’autres démarches (demande de NAS, ouverture de compte en banque, abonnement téléphonique ou autre) pourraient se faire refuser l’embarquement à bord d’un avion vers le Canada ou même l’entrée au Canada.

Si vous êtes un pvtiste établi au Canada et qui souhaite y retourner, pensez à imprimer la FAQ des autorités canadiennes pour avoir sur vous la preuve officielle que vous êtes autorisé à partir au Canada même si vous n’avez pas d’emploi.

Les retours des pvtistes qui ont déjà leur PVT validé sont variables d’une expérience à une autre. Certains se sont vus refuser l’embarquement parce qu’ils n’avaient pas d’emploi tandis que pour d’autres, les preuves de leur établissement au Canada ont suffit. N’hésitez pas à lire les témoignages des pvtistes en portant votre attention sur ceux qui avaient déjà un PVT validé !

Les stagiaires et les Jeunes Professionnels

Pour les stagiaires et les JP, les même « règles » s’appliquent, il vous faut un employeur, un plan de confinement et une assurance pour vous couvrir pour vos soins médicaux (maladie, hospitalisation et rapatriement).

Depuis le début de la crise, un certain nombre d’entreprises ont été mises à l’arrêt. D’autres entreprises ont réduit considérablement leurs effectifs.

Avant de partir au Canada, si vous avez trouvé votre plan de confinement pour les 14 jours qui suivent votre arrivée, vous devez contacter votre employeur ou responsable de stage pour vous assurer que vous êtes toujours attendu sur place et que vous pourrez débuter votre emploi ou stage après votre période d’isolement. Vous devez demander à votre employeur une confirmation écrite de votre offre d’emploi comprenant les coordonnées de votre employeur à l’arrivée au Canada. L’employeur doit préciser sur l’offre d’emploi que cette offre tient toujours et que l’entreprise continue d’exercer son activité.

Si un employeur vous attend mais que vous n’avez aucun plan de confinement, il vaut mieux reporter votre départ tant que vous n’en avez pas trouvé un. Si vous n’avez plus d’employeur (il ne peut plus vous embaucher), les autorités pourraient juger que votre venue est optionnelle et vous refuser l’entrée au Canada :

Exemples de voyages à des fins non essentielles ou discrétionnaires pour un travailleur temporaire :
Un ressortissant étranger a une lettre d’introduction pour un permis de travail lié à un employeur donné, mais l’entreprise de son employeur éventuel est fermée en raison de l’éclosion de la COVID-19.
Source

Les membres de sa famille immédiate (conjoints, enfants) des participants à EIC

Vous pouvez sous condition obtenir un accord pour partir avec votre conjoint et/ou vos enfants AVANT votre départ pour le Canada. Il faut suivre les démarches indiquées ici, dans le paragraphe « Comment aller rejoindre les membres de votre famille immédiate qui sont temporairement au Canada ».

La lettre vous accordant une autorisation de venir au Canada s’appelle une « Lettre concernant le regroupement familial » (LRF). Cette lettre ne vous autorise en aucune cas à travailler si vous n’avez pas de permis de travail.

Règles à respecter pour ceux qui sont autorisés à entrer au Canada

Des mesures sont mises en place pour limiter au maximum la diffusion du virus au Canada :

Avant le départ

Un test PCR 

À partir du 7 janvier 2021, vous devez présenter un test PCR négatif pour pouvoir embarquer à bord d’un vol à destination du Canada. Le test doit avoir été réalisé 72 heures avant l’embarquement de votre vol. Les tests antigéniques (les tests rapides qu’on peut faire en 30 minutes en pharmacie) ne sont pas acceptés. Les enfants de moins de 5 ans sont exemptés des tests PCR.

Les documents écrits et électroniques indiquant que votre test PCR est négatif sont acceptés.

L’application ArriveCan

Depuis le 21 novembre 2020, les personnes exemptées de restrictions de voyage sont obligées de télécharger l’application ArriveCan (Android / IOS), une application qui vise à faciliter « la collecte des informations nécessaires à la gestion et à l’application de la législation visant à contenir la Covid-19 et à assurer la sécurité et la santé des Canadiens ». Sur cette application, vous devez fournir des informations sur votre vol et vos coordonnées au Canada, puis vous devrez remplir un questionnaire d’auto-évaluation de votre santé chaque jour, pendant vos 14 jours d’isolement obligatoire. Plus d’infos...

À l’aéroport et pendant le vol

Vous devez vous soumettre à une vérification de votre état de santé. Cette vérification de l’état de santé est réalisée par les compagnies aériennes (questionnaire médical, recherches de signes visibles, prise de température). Elles peuvent refuser un passager si elles estiment qu’il présente un risque de contamination.  Les personnes présentant des symptômes du Covid-19 seront interdites de vol. Si vous avez des symptômes : ne sortez pas de chez vous, n’essayez même pas d’aller à l’aéroport.

Vous avez l’obligation d’avoir une masque pendant le temps du vol même si vous n’avez pas de symptôme. L’embarquement pourrait vous être refusé si vous n’en avez pas.

Une fois sur place

Une période de confinement TRÈS strict de 14 jours est obligatoire à votre arrivée au Canada.Vous devez porter un masque sur le trajet vers votre lieu de confinement. Rendez-vous directement dans votre lieu de confinement et n’en sortez plus pendant 14 jours. Vous n’avez ainsi pas le droit de sortir pour aller faire des courses, par exemple.Le test PCR ne remplace en aucun cas la mesure de quatorzaine à l’arrivée.

Cette impossibilité de sortir pendant les 14 premiers jours de votre séjour nécessitent donc que vous ayez dès votre arrivée un véritable plan d’isolement et vous devez avoir réglé quelques questions :

  • Avez-vous un logement fixe pour les 14 premiers jours sur place ?
  • Votre plan de confinement vous permet-il d’éviter tout contact avec le monde extérieur pendant cette période ?
  • Comment vous fournirez-vous en produit d’épiceries (système de livraison du supermarché ? un propriétaire, un ami qui viendra vous déposer vos courses sur le palier de votre logement ? livraison de repas via un service de livraison de restaurant) ?

L’ensemble des consignes pour respecter un isolement strict se trouvent sur cette page avec une liste des fournitures dont vous avez besoin.

Les agents à l’arrivée au Canada peuvent vous demander des informations sur votre plan de confinement. Des contrôles ponctuels pour vérifier que vous respectez votre confinement peuvent aussi avoir lieu. Source.

Le non respect des règles de confinement pourrait entraîner des sanction très lourdes : des centaines de milliers de dollars d’amende, de la prison ferme et une interdiction de territoire.

Si votre lettre d’introduction expire prochainement et que vous ne pouvez pas partir pour le moment au Canada à cause de la crise de Covid-19

Différentes raisons peuvent vous empêcher d’aller valider votre PVT Canada. Exceptionnellement, les autorités canadiennes permettent aux participants d’EIC de demander une extension de validité de leur lettre d’introduction. L’extension des lettres d’introduction ne se fait pas de manière automatique. Vous pouvez présenter une telle demande si votre lettre expire dans moins de 30 jours. Si votre lettre expire dans 45 ou 80 jours par exemple, inutile pour le moment d’envoyer une telle demande.

Pour demander l’extension de validité de votre lettre, il vous suffit d’envoyer UN message sur le formulaire Web pour contacter les équipes d’Expérience Internationale.

Les premiers retours de réponses positives à de telles demandes ont été reçues à partir du 20 avril 2020 : l’extension donnée aux lettres d’introduction était de 90 jours. Au moment de valider leur PVT, les candidats devront donc fournir leur lettre d’introduction et la lettre de confirmation de l’extension de leur lettre d’introduction lorsqu’ils entreront au Canada.

Depuis le 1er septembre 2020, EIC indique que si votre lettre d’introduction expire dans les 30 prochains jours et que vous ne pouvez pas voyager en raison d’interruptions occasionnées par la COVID-19, vous pourriez être admissible à une prolongation de votre lettre d’introduction allant jusqu’à 12 mois (12 mois au total, donc 9 mois supplémentaires si vous avez déjà eu une prolongation de 3 mois). En savoir plus…

Dans ces circonstances, nous recommandons à tous ceux qui ont leur LI qui expire dans les 30 prochains jours et qui n’ont pas encore envoyé de message à EIC de les contacter en utilisant le formulaire web (type de demande : Expérience Internationale Canada).

type-de-demande-eic

Dans votre message, il faut que vous indiquiez les éléments suivants:

  • Vous devez expliquer pourquoi vous ne pouvez pas / n’avez pas pu partir dans les 12 mois suivant l’obtention de votre lettre d’introduction. Pour la période actuelle, vous pouvez expliquer que vous ne pouvez pas entrer au Canada pour le moment, mais vous pourriez aussi expliquer pourquoi vous n’avez pas pu partir avant (engagement professionnel, besoin de faire des économies avant le départ, engagement personnel…).
  • Vous devez indiquer que vous souhaitez obtenir une extension de la date de validité de votre lettre d’introduction pour obtenir un délai supplémentaire pour entrer au Canada.

Ensuite, attendez simplement en vérifiant régulièrement votre compte et vos mails. Il n’est pas utile d’envoyer plusieurs messages via le formulaire Web. Au contraire, cela augmente les volumes de messages et si vous faites tous ça, les autorités canadiennes mettront encore plus de temps à pouvoir vous répondre.

Et une 2e ou une 3e prolongation ?
Si votre extension de lettre d’introduction arrive à son tour à expiration, les autorités canadiennes vous invitent à suivre la même procédure, pour obtenir une deuxième extension allant jusqu’à 12 mois de prolongation au total.

Si vous n’avez pas reçu de réponse de la part des autorités canadiennes suite à votre première demande d’extension, nous vous invitons tout de même à faire cette nouvelle demande 90 jours après votre première demande d’extension.

Pour ce qui est d’une troisième prolongation, aucune information officielle n’a été donnée à ce sujet. Si votre 2e prolongation arrive à expiration sous 30 jours, nous vous recommandons de faire cette procédure une troisième fois. Si vous obtenez une 3e prolongation, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire (merci !).

Votre Lettre d’Introduction (LI) a expiré pendant la fermeture des frontière et vous n’avez pas eu de nouvelle des autorités canadiennes ?

Si vous avez déjà contacté les autorités canadiennes via le formulaire web et que vous n’avez toujours pas obtenu de réponse de leur part, nous vous recommandons d’attendre leur réponse.

Des candidats qui avaient déjà dépassé la date limite d’entrée au Canada mais qui avaient envoyé un message sur le formulaire Web avant l’expiration de leur lettre d’introduction ont eux aussi reçu un message confirmant la prolongation de la validité de leur lettre d’introduction pour 90 jours.

Si vous n’avez pas été tiré au sort pour le PVT en 2020, voici un article qui récapitule les options pour partir au Canada en temps de Covid-19.

Évaluation de l'article

5/5 (12)

199 Commentaires

Carô
6.1K 12.5K
Bonjour Ju,

En complément de la réponse de Larousse, je te mets le lien vers notre article Après la réouverture partielle des frontières canadiennes, peut-on partir ? (celui associé à cette discussion) dans lequel nous revenons sur ce que signifie être
Message de ju3839
établi au canada
N'hésite pas à le lire pour mieux comprendre pourquoi ta situation ne répond pas à cette définition et donc pourquoi tu dois détenir une offre d'emploi si tu veux pouvoir retourner au Canada sous les restrictions de voyage en vigueur actuellement.
Ju
1 2
Message de larousse
Bonjour,

On a souvent répondu à cette question, et la réponse est la même: il faut être établi au Canada et ce n'est pas ton cas, puisque tu es rentrée rapidement en France après avoir obtenu ton permis de travail:

Pièce jointe 34725
source: Maladie à coronavirus (COVID-19) : Participants d’Expérience internationale Canada (EIC) - Canada.ca

Les directives d'IRCC sont assez claires, il faut démontrer être établi, dans le cas contraire il faut avoir une offre d'emploi pour revenir au Canada tant que les restrictions sont en vigueur.
ok merci pour votre réponse.
larousse
2.7K 5.9K
Message de ju3839
Bonjour, ayant obtenu mon permis de travail début mars 2020, j’avais aussi obtenu mon numéro NAS et un numéro de téléphone mais je suis rapidement revenue en France à cause de la crise sanitaire. Du coup j’aimerais savoir si je pouvais rentrer dans la catégorie des gens ayant obtenu un un permis de travail autorisés à rentrer sur le territoire sans offre d’emplois mais qui rentreraient dans la condition : établi au canada?
merci
Bonjour,

On a souvent répondu à cette question, et la réponse est la même: il faut être établi au Canada et ce n'est pas ton cas, puisque tu es rentrée rapidement en France après avoir obtenu ton permis de travail:

Pièce jointe 34725
source: Maladie à coronavirus (COVID-19) : Participants d’Expérience internationale Canada (EIC) - Canada.ca

Les directives d'IRCC sont assez claires, il faut démontrer être établi, dans le cas contraire il faut avoir une offre d'emploi pour revenir au Canada tant que les restrictions sont en vigueur.
Ju
1 2
Bonjour, ayant obtenu mon permis de travail début mars 2020, j’avais aussi obtenu mon numéro NAS et un numéro de téléphone mais je suis rapidement revenue en France à cause de la crise sanitaire. Du coup j’aimerais savoir si je pouvais rentrer dans la catégorie des gens ayant obtenu un un permis de travail autorisés à rentrer sur le territoire sans offre d’emplois mais qui rentreraient dans la condition : établi au canada?
merci
Carô
6.1K 12.5K
Bonjour,

Je rejoins Larousse, vous êtes avertis à peu près partout que vous devez la télécharger avant votre arrivée cette appli. Sur le site canada.ca, sur les sites des compagnies aériennes... ici, aussi bien entendu, on vous le rappelle. Bon, c'est fait, ou plutôt, pas fait. Tant pis mais c'est un peu dommage que tu sois passée à côté de l'information. Dommage et étonnant.

Message de ClmentW2
Mais je voudrais surtout savoir si ce numéro et gratuit ou surtaxé car ça m’embêterai sérieusement de devoir payer 2,46€ la minute pour ce truc !!
C'est un numéro spécial. Gratuit uniquement au Canada si tu passes par un opérateur canadien, et encore pas tous je crois.
Ne te sers surtout pas de ton forfait Free en tous cas pour ce numéro et tout ce qui est en 1 800 ou numéros spéciaux qui sont des numéros hors forfait pour ce type de contrat si tu ne veux pas te retrouver avec une facture salée comme toutes celles et tous ceux de ces deux discussions Numéros spéciaux surtaxés - Page 2
et Free au Canada : Numéros spéciaux (gratuits ou non tu paies)

Je te conseille d'ailleurs de lire à ce sujet Roaming : des offres téléphonie mobile pas adaptées aux PVTistes (update février 2019) - pvtistes.net

Pour en revenir à ton obligation te faire ton auto-évaluation, je suis étonnée qu'on t'ai dit que tu doives la faire à tout prix par téléphone. Tu es sure que ce n'est pas soit par téléphone soit par l'appli ? Parce que l'appli est quand même faite pour ça. Il est noté quoi exactement sur cet avis ? SI tu peux en faire une photo (supprime/masque les infos personnelles s'il y en a). Merci.
larousse
2.7K 5.9K
Message de ClmentW2
Salut

Je suis rentré avant hier à Montréal après 2 semaines de vacances en France et n’ayant pas téléchargé l’application « ArriveCAN » on m’a donné un papier à la frontière qui dit « Avis de non-conformité » ou le douanier m’a dit que tout les jours je devais appelé le 1 833 641 0343 pour effectué une auto évaluation des symptômes de la Covid et ça tout les jours alors que j’ai un foutu test négatif et que je suis en 14n chez moi !!!
Mais je voudrais surtout savoir si ce numéro et gratuit ou surtaxé car ça m’embêterai sérieusement de devoir payer 2,46€ la minute pour ce truc !!
Ce numéro est gratuit lorsque composé à partir d'un numéro canadien ou américain. Si tu as un numéro européen, je ne sais pas il faudrait voir directement avec Free.

La prochaine fois, pense à suivre les directives et télécharge l'app quand tu voyages vers le Canada. Déjà qu'on est en pandémie et que les frontières canadiennes sont partiellement fermées, tu aurais dû faire attention à te conformer aux règles.
Clément
0 3
Salut

Je suis rentré avant hier à Montréal après 2 semaines de vacances en France et n’ayant pas téléchargé l’application « ArriveCAN » on m’a donné un papier à la frontière qui dit « Avis de non-conformité » ou le douanier m’a dit que tout les jours je devais appelé le 1 833 641 0343 pour effectué une auto évaluation des symptômes de la Covid et ça tout les jours alors que j’ai un foutu test négatif et que je suis en 14n chez moi !!!
Mais je voudrais surtout savoir si ce numéro et gratuit ou surtaxé car ça m’embêterai sérieusement de devoir payer 2,46€ la minute pour ce truc !!

Je suis chez free et j’ai le forfait international à 19,99€/ mois

Merci de votre réponse 😭🙏🏻
Severine22
7 16
Message de larousse
Non, tant que tu suis scrupuleusement les règles du confinement et le plan de quarantaine, ça va aller.
Merci beaucoup pour ton retour !
larousse
2.7K 5.9K
Message de Severine22
Bonjour,
Avec le nouveau confinement, je dois partir le 20 pour un PVT avec une offre d’emploi qui commencera le 8 (après la quartorzaine) et donc normalement après le confinement. Pensez-vous qu’avec le confinement cela posera problème d’arriver en plein confinement ?
Non, tant que tu suis scrupuleusement les règles du confinement et le plan de quarantaine, ça va aller.
Severine22
7 16
Bonjour,
Avec le nouveau confinement, je dois partir le 20 pour un PVT avec une offre d’emploi qui commencera le 8 (après la quartorzaine) et donc normalement après le confinement. Pensez-vous qu’avec le confinement cela posera problème d’arriver en plein confinement ?

Articles recommandés